Avec les manifestants contre le projet de bassin artificiel de La Clusaz

À La Clusaz, ces habitants s’opposent au projet de bassin artificiel prévu pour alimenter les canons à neige de leur station de ski.

Tous les jours, on lutte et on ne laissera pas cette retenue collinaire se faire

Une retenue collinaire, c’est un joli mot. En fait, c’est un énorme trou, c’est une bassine qui va être plastifiée et remplie d’eau, qu’on va faire monter d’une source quasiment potable située 200 mètres plus bas.” À la Clusaz, le projet de construction d’un bassin artificiel dans les montagnes met en colère les habitants. “Si on est aussi nombreux et nombreuses à être réunis ici aujourd’hui, c’est parce que beaucoup d’entre nous viennent de La Clusaz et des alentours. Et forcément, on voit l’artificialisation des sols”, explique Siam, activiste. La jeunesse autochtone de Guyane s'oppose au projet montagne d'or

À l’occasion d’une manifestation, les habitants dénoncent aussi l’apparition d’un hôtel de luxe dans la commune. “Le hameau de l’ours, c’est un projet de construction immobilière, c’est un châlet 4 étoiles, qui comprendra 57 appartements, avec piscine intérieure, sauna hammam.” Pour Siam, c’est ce genre de constructions qui participe à la “destruction du plateau”. Anton, jeune manifestant, explique que de tels projets reviennent à se baser sur un modèle qui privilégie "le tourisme de luxe" et les "infrastructures hôtelières". "On est face à une démarche d'aménagement de l’entièreté de la montagne, ce qui veut dire, avec des mots simples, qu’on est en train de recouvrir les alpages de béton”. L'homme peut-il recréer une nature sauvage ?

avatar
Brut.