Edgar Morin et Sasha, deux générations pour le climat

Edgar Morin a 101 ans. Sasha en a 22. Tous les deux sont engagés pour l’écologie. Ils discutent des manières de faire réagir les autorités.

”On est des somnambules”

“Il y a eu une vague de chaleur, on dit 'ah oui, c’est le réchauffement climatique, ça ne va pas', mais dès que la vague de chaleur s’arrête, on oublie tout ça, on vit au jour le jour. Heureusement, une partie de la jeunesse a pris conscience de ceci et milite ardemment pour la planète.” Edgar Morin est un célèbre sociologue français, engagé pour le climat et la sauvegarde de la Terre, âgé de 101 ans. Face à lui, Sasha, 22 ans, activiste pour Dernière rénovation, prône la perturbation non violente. “Les droits civiques américains, moi, c’est ce qui me parle beaucoup. L’histoire des Freedom Riders… Tout en étant non violents, en fait, il faut aller provoquer le changement qu’on attend. Et on n’a pas besoin d’être très nombreux”, explique la jeune femme. Ecologie : des dizaines d’actions simultanées en France

Tous deux discutent des façons de provoquer un “sursaut écolo” chez les dirigeants d’aujourd’hui, pour sauver le climat et la Terre. “Je crois qu’on sera aidés par les catastrophes. Ce sera notre meilleur allié. C’est paradoxal de le dire, mais une catastrophe permet de prendre conscience, pense le sociologue. Un espoir n’est jamais une certitude, mais il faut travailler avec l’espoir.” ”Moi, j’ai plus l’espoir que la prise de conscience collective, elle arrive bien avant les catastrophes, parce que les catastrophes auxquelles on va faire face, ce n’est pas une ou deux catastrophes (…) Ça va être un engrenage”, décrit Sasha, inquiète de vivre avec le réchauffement climatique. L'Antarctique confronté à des records de chaleur

avatar
Brut.