5 moments marquants de l'univers du "drag"

De William Dorsey, la toute première drag queen, jusqu’à l’émission de RuPaul, Nicky Doll revient sur les 5 moments clés de l’univers du “drag”.

“Ca a contribué à voir cette communauté comme un art et pas comme un vice sexuel”

“Dans les années 1800, William Dorsey s’autoproclame drag queen. C'était une personne racisée, née esclave. Donc ce n'était pas du tout une époque où se travestir était forcément quelque chose de simple et safe surtout. Et non seulement ça a été la première queen au monde, mais elle s'est surtout occupée de représenter la première résistance queer aux États-Unis. C'est une icône de notre communauté et dans le monde” explique Nicky Doll, présentatrice de l’émission Drag Race France, qui revient pour Brut sur les moments clés de l’histoire “drag”. Stonewall : le début de la lutte pour les droits de la communauté LGBT

Autre moment important : les émeutes de Stonewall, qui ont été déclenchées le 27 juin 1969, dans un bar de West Village à New York : “A l’époque, être travestis était réprimandé par la loi. Et la communauté gay ou queer était souvent maltraitée par les forces de l’ordre. Il y a eu une descente de police dans le bar. Ce jour-là a été apparemment la goutte de trop parce que certaines drag queen et femmes transgenres comme Marsha P Johnson ou drag king comme Stormé Delarverie ont décidé de tenir tête à la police”. Autre symbole : Divine, la queen trash et égérie du cinéaste John Waters. “Elle était fière d’être punk, d’être trash et surtout plus size. Elle représentait vraiment tout ce que la société essayait de ne pas être” commente Nicky Doll. Le documentaire Paris is Burning, l’émission Rupaul’s Drag Race… Retrouvez les autres éléments qui ont contribué “à voir cette communauté comme un art et pas comme un vice sexuel”. “Don’t Say Gay” : un lycéen s'oppose à la loi en Floride

avatar
Brut.