atrás

Avant même d'être nés, 30 % des bébés existent déjà sur Internet

Avant même d'être nés, 30 % des bébés existent déjà sur Internet. Sans leur consentement.

30% des bébés ont une empreinte numérique avant d'être nés

30% des bébés français sont sur Internet avant même d’être nés… Thomas Rohmer, président de l'Observatoire de la parentalité et de l'éducation numérique, explique : "Ce sont des initiatives qui sont réalisées par les parents, qui publient des informations, des photos, parfois avec la photo de l’échographie, qui créent un profil sur les réseaux sociaux à leurs enfants. En l’état actuel du fonctionnement d’Internet, aucune trace n’est délébile donc tout ce que nous y déposons, que ce soit nous-mêmes ou nos enfants, pour l’instant, ne peut pas disparaître. C’est un peu une forme de prise d’otage de leur vie en construction et en devenir."

Durant les premières années de leur vie, les bébés continuent d’être exposés sur Internet sans qu’ils le sachent. Près de deux tiers des parents publient ainsi des photos où l’on voit le visage de leur enfant sur les réseaux sociaux. 36% l’ont même déjà mis en photo de profil.

Thomas Rohmer précise : "On a toutes et tous des souvenirs d’albums photos feuilletés ou de séances de projection en famille pour regarder les films d’enfance. La seule chose, c’est qu’aujourd’hui, ces films et ces photos sont accessibles à l’échelle de la planète entière. La question que j’ai envie de poser à ces parents qui font ça c’est, à terme est-ce qu’ils ne se posent pas la question de savoir ce que leur adolescent pensera, au moment de chercher un stage ou un emploi, de voir une photo d’il ou elle surgir, assis sur un pot de chambre, par exemple. Je pense que ce n’est pas forcément très agréable." Thomas Rohmer ajoute : "J’invite tous les spectateurs qui nous regardent à se poser la question avant de publier des photos ou des vidéos de leurs enfants, de se mettre à leur place et de se demander si d’ici 10, 15 ans, ils pensent sincèrement que leurs enfants apprécieront de retrouver toutes ces traces numériques qui sont indélébiles."

Pour plus d'information, le rapport réalisé par la faireparterie avec l'institut de sondage GECE :

10/06/2019 13:50actualizado: 10/06/2019 18:09
  • 2,1M
  • 2MIL

1071 comentarios

  • Elise B.
    29/10/2021 22:16

    🤔

  • Maeva C.
    29/10/2021 11:06

    Et si on nous laissait vivre hein? Pensez vous que nous n'y avons pas pensé ? Au moment de l'adolescence ou âge adulte si la question se pose nous en discuterons tout simplement et si dialogue pas possible j'aviserai à ce moment. Je ne vais pas tout faire par peur des "représailles " de mes enfants ou dans ce cas ils peuvent déjà porter plainte pour le seul fait de les avoir enfanté !

  • Céline K.
    29/10/2021 03:08

    On en parlait justement !!!

  • Marine S.
    28/10/2021 13:56

    malade...

  • Lylyange M.
    27/10/2021 18:55

    Dans le fond vous avez raison, par contre je suis désolée mais combien d'entre vous consommez a partir des pub ou figure des enfants ???? donc ce que je veux dire c'est que vous tous qui critiquez avez consommé un jour ou l'autre a partir de l'image des enfants, oui oui au moins plusieurs fois !!!!

  • Marie-Michèle L.
    27/10/2021 15:06

    A LIRE

  • Aurélie K.
    27/10/2021 12:10

    Voilà pourquoi (entre autre!) je ne publie jamais de photo de mes enfants sur la toile !

  • Homb E.
    27/10/2021 08:31

    Avant même d’être nés, 96% des enfants trisomiques sont avortés. Sans leur consentement.

  • Hendrik D.
    26/10/2021 21:08

    😬😬Bravo 😉

  • Florent B.
    26/10/2021 20:54

    Mais quel bulshit vraiment....

  • Fanny D.
    26/10/2021 19:07

    ahaha ! Tu m’étonnes que c’est inné maintenant…

  • Sylvie D.
    26/10/2021 16:30

    Peu de remise en question dans les commentaires, dommage

  • Christelle L.
    26/10/2021 11:23

    Bref... les parents qui ne comprennent pas l’enjeu de ne pas mettre les photos de leurs enfants sur le net... continuez ! ne venez pas pleurer après...

  • Christelle L.
    26/10/2021 11:16

    Le problème aujourd’hui c’est que les réseaux sociaux c’est une maladie mangeuse de cerveau. Les gens vendent leur âmes pour des vues ou des followers ; veulent à tout prix être vus et likés ; deviennent fou quand ils se voient dans un miroir sans filtre. Le but de la vie aujourd’hui c’est ça : montrer montrer montrer! Montrer qu’on est heureux dans sa vie digitale en vendant tous nos trésors de vie intimes. Dépenser son argent pour avoir l’air riche sur les réseaux, et gagner de l’argent sur la crédulité de ceux qui les envient et passent leur temps à scruter ces faux riches. Bref... c’est gerbant. J’espère que ces générations futures bafouées avant même leur naissance mettront fin à ce poison.

  • Loïsia L.
    26/10/2021 08:16

    j'espère au moins qu'ils ont demandé aux petits bouts qui apparaissent sur la vidéo leur consentement... cest quand même dommage d'essayer de faire passer un message en faisant le contraire de ce qu'on dit 😂

  • Alexandra B.
    26/10/2021 01:21

    Il ya bien plus grave de photos, c'est le consentement que n'ont pas donner tout ces bébés à recevoir 11 vaccin chimique sans consentement . Et pour rappel une pénétration sans consentement est un viol.

  • Adiara K.
    25/10/2021 23:45

    D'autres parents ont fait fortune dans ça Kardashian

  • Fonci N.
    25/10/2021 22:36

    Oui et c'est pas normale.

  • Laureen V.
    25/10/2021 22:16

    C’est pas tellement de retrouver une photo de soi sur un pot le problème ... la cyber pedo pornographie en revanche c’est un problème..

  • Aurelie D.
    25/10/2021 18:38

    Sérieux? Les recruteurs s'arrêtent sur des photos d'enfants sur un petit pot? Et ben, on est tombé bien bas dans les écoles de RH....