Elle se fait débarquer d’un avion pour “handicap trop imposant”

"Je n'ai jamais vécu ça auparavant." Débarquée d'un avion à cause de son handicap, Lucie Carrasco témoigne pour Brut.

“On m’aurait jeté des pierres, ça aurait été la même chose”

“J’ai booké des sièges spéciaux, une assistance spéciale pour être accompagnée jusqu’à l’avion et j’ai payé un supplément pour plus d’espace au niveau des jambes”.

Pourtant quand elle arrive dans l’avion le 2 mai dernier à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry en France pour un vol en direction de la Turquie, Lucie Carrasco se retrouve face à des sièges inadaptés à son handicap.

“C’est pas mon problème ! Moi j’ai un avion à faire décoller, je m’en fous”. Voilà les mots reçus par Lucie de la part du personnel quand elle essaye d’expliquer qu’elle n’est pas en mesure de s’installer sur ce type de siège.

“Elle ne veut pas coopérer”, aurait déclaré le personnel à propos de la jeune femme. “Balance la au fond de l’avion”.

Le vol cauchemardesque d’une jeune fille polyhandicapée. Amarantha a décidé d'emmener sa fille polyhandicapée à Barcelone pour son anniversaire. Leur vol retour sur la compagnie Vueling est un cauchemar. Elle raconte.

“On s’est fait agressé et hurlé dessus”

Alors que la classe business est quasiment vide, deux hôtesses proposent d’utiliser ces sièges disponibles pour asseoir Lucie. Mais d’après l’un des membres du personnel, la décision ne peut pas se faire sans l’accord d’une personne au-dessus.

“Non ça ne dépend pas de moi, vous descendez”. Sans aucune place adaptée, Lucie est contrainte de descendre de l’avion.

“Ils ont préféré prendre une heure de retard que me mettre sur un siège qui me correspond. Ce qu'il s’est passé, avec autant d'agressivité et de discrimination, je n'ai jamais vécu ça auparavant”.

Finalement, les trois quarts des passagers ont raté leur correspondance à Istanbul à cause du temps perdu par le personnel pour débarquer Lucie et ses affaires.

“J’ai été témoin de la négligence qu’il y a eu envers Lucie”

“Le personnel est censé être formé, pour gérer les personnes handicapées. Alors que là, la formation n’a pas du tout été faite”. Accompagnatrice de Lucie, Naomie a pu observer le traitement dont elle a été victime.

En sortant de l’avion, alors que Lucie est prise en charge par quelqu’un pour se déplacer, un nouvel accident se produit. “Il a pris l’obstacle de plein fouet, et le fauteuil est parti en avant. Ma tête s’est rapprochée du sol et j’ai fait un coup de lapin dans la nuque.”

“Vous savez, Turkish Airlines ne vous donnera pas un euro pour vous rembourser quoi que ce soit”. Après ces divers incidents, Lucie décide d’aller se plaindre à la compagnie, en vain.

“Je reçois des centaines de témoignages de personnes qui se sont fait virer de l’avion parce qu’ils étaient handicapés”. Lucie a partagé une vidéo sur les réseaux-sociaux afin d’expliquer le traitement dont elle a été victime.

Contacté par Brut, le transporteur Turkish Airlines n’a pas souhaité s’exprimer sur la situation.

Handicap : l'accessibilité des transports publics parisiens en question. À Barcelone, 82% des stations de métro sont accessibles aux personnes handicapées. À Paris, une seule ligne est totalement adaptée.

avatar
Brut.
6 de mayo de 2022 12:57