Une colonie de vacances encadrée par un ancien militaire

— Vous avez tous pris votre maillot de bain ? — Oui, mon capitaine ! Pendant ce temps-là, à Ménétreux-le-Pitois en Bourgogne : Brenda, Sadou et Victor participent à une colonie de vacances un peu particulière…

Ces anciens militaires encadrent des jeunes pour leur apprendre la discipline et les valeurs citoyennes

Ça se passe à Ménétreux-le-Pitois, en Bourgogne. Brut les a suivis pendant 24 heures dans le camp d’été « Laissez-Les- Servir ».

À Ménétreux-le-Pitois, en Bourgogne, le capitaine et ancien officier de l’armée de terre Nourouddine Abdoulhoussen apprend aux jeunes la discipline, le savoir-vivre et les valeurs citoyennes. « Le but principal de ce type de séjour, qu’on peut appeler aussi stage de décrochage, c’est changer de regard sur soi-même. Montrer que, au fond de soi, quel que soit le point de départ, on peut repartir de zéro », explique le Capitaine Abdoulhoussen. Brut a suivi ces jeunes pendant 24 heures dans le camp d’été « Laissez-Les-Servir ».

« Tous les matins, nous faisons un débriefing sur un fait divers national »

7h tapantes, c’est l’heure du réveil. « Ils ont 10-15 minutes pour s’habiller et après, tout le monde dehors. Ceux qui traînent un peu trop, on les active. Ensuite, ça part en sanction. Donc séance de sport directement. Généralement, ils avancent vite », note le Sergent cadre Mario.

À 8h30, les jeunes participent à la cérémonie du lever de drapeau. Une demi-heure plus tard, c’est le petit déjeuner et la revue de presse. « Tous les matins, nous faisons un débriefing sur un fait divers national. Souvent, je prends des faits divers issus de gamins des quartiers. Parce que c’est eux, ça peut leur arriver demain », détaille le Capitaine Abdoulhoussen.

À 10h, les jeunes partent rénover l’église du village. « Là, on est en train de peindre la porte de l’église. On l’a poncée il y a une semaine. Ensuite, on a fait une première couche de peinture il y a environ trois jours. Là, on fait la deuxième couche », développe le Cadet Ranime.

« Je reviens chaque année et ça m’apprend de nouvelles choses »

Dès 14h, c’est l’activité ramassage de déchets. Puis, à 18h, les jeunes baissent le drapeau. À 19h, ils préparent le repas. « Avant, j’étais plutôt un flemmard qui jouait tout le temps, qui jouait dehors. C’est tout ce que je faisais de la journée. Après, ma mère m’a inscrit ici. Ça m’a plu, je suis revenu. Je reviens chaque année et ça m’apprend de nouvelles choses », se réjouit le Cadet Barack.

À 21h, c’est l’heure du dîner. « Au menu, il y a du blanc de poulet, des merguez, et des chipolatas pour ceux qui mangent du porc », annonce le Sergent cadre Anuar. À 22h, c'est la veillée, et la journée se termine autour du feu.

Le lendemain, ces jeunes vont rentrer chez eux. « C’est avec une grande émotion que je les vois partir aujourd’hui, parce qu’ils ont fait un grand chemin, notamment les nouveaux qui sont arrivés. Voilà, je suis content », s’émeut, comme chaque année, Nourouddine Abdoulhoussen.

avatar
Brut.