retour

"En boîte le plat" : des plats à emporter dans du verre consigné

Des boîtes en verre pour remplacer les emballages jetables des plats à emporter. C'est le service que proposent ces Toulousains aux restaurateurs. Voilà comment En boîte le plat - par ETIC emballages tente de réintroduire la consigne.

« En boîte le plat » : des plats à emporter dans du verre consigné

Des boîtes en verre pour remplacer les emballages jetables des plats à emporter. C'est le service que proposent ces Toulousains aux restaurateurs. Voilà comment En boîte le plat - par ETIC emballages tente de réintroduire la consigne.

L'initiative « En boîte le plat » vise à réduire la quantité d'emballages jetables utilisés pour la restauration à emporter, grâce à des boîtes en verre consignées. Pour réduire les déchets des repas à emporter, ces Toulousains misent sur le retour de la consigne. Le concept d'En boîte le plat : proposer aux restaurateurs un service de boîtes en verre réutilisables.

Lorsque les clients commandent leur plat, il est servi dans une boîte en verre consignée à 5 €, au lieu d'un emballage jetable. « Ça commence à bien prendre, les gens reviennent avec leur boîte du coup, les autres clients voient aussi que ça existe. Donc finalement, il y a déjà une communication qui se fait autour du truc sans qu'on ait besoin d'en parler, donc c'est vraiment super. Ça a diminué considérablement notre nombre de déchets » estime Maxime, salarié au Café du Quai.

Régulièrement, l'équipe d'En boîte le plat passe chez les commerçants pour récupérer les boîtes sales et en apporter des propres. « C'est vraiment pensé comme un réseau collectif donc les gens peuvent prendre un emballage chez un commerçant et peuvent le ramener chez n'importe quel commerçant du réseau (…) ça évite le surcoût qui pourrait être provoqué si chaque restaurant voulait le faire individuellement » explique Jonathan Conan, co-fondateur d’En boîte le plat.

Simon Pellegrin, co-fondateur d’En boîte le plat, achemine les boîtes sales à vélo vers le centre de lavage. Une fois lavées, elles seront remises en service et relivrées de nouveau aux restaurants. « Un des impacts forts des systèmes de consigne, c'est le transport. Donc nous, on a fait le choix d'acheminer nos boîtes 100 % à vélo » lance Simon Pellegrin.

En phase de test dans 5 restaurants depuis fin avril 2019, cette consigne est disponible dans 4 autres points depuis fin mai. En 1 mois et demi, cela a permis d'éviter de jeter plus de 500 emballages. L’idée de fonder En boîte le plat est venu d’un constat : « Les plus de 10 000 plats commandés chaque jour à Toulouse correspondaient à 3 tonnes d'emballages jetables. Donc c'était un énorme gâchis environnemental et énergétique » raconte Céline Gorin, co-fondatrice d’En boîte le plat.

« Avec des modèles plus circulaires, comme la consigne, on a une énorme économie d'énergie et en plus de ça, sur le plan social, on recrée du lien entre les différents acteurs, ce lien qui avait disparu avec le jetable » précise Jonathan Conan, co-fondateur d’En boîte le plat. S’ils ont choisi des contenants en verre, c’est parce qu’il s’agit d’un matériau réutilisable, recyclable, inerte et surtout non-toxique pour s’alimenter.

Prochain objectif : élargir l'initiative En boîte le plat à d'autres commerces. Dans l’idéal, les collaborateurs d’En boîte le plat aimeraient « couvrir l'ensemble des commerces de la métropole toulousaine d'ici 5-6 ans. Et puis ensuite, aider d'autres villes de France à diffuser ce concept et le mettre en place ». Ils espèrent aussi « que d'ici quelques années, ça devienne un geste commun de prendre sa boîte consignée et de la ramener chez un autre commerçant » conclut Jonathan Conan, co-fondateur d’En boîte le plat.

20/06/2019 10:44mise à jour : 26/07/2019 13:51
  • 2.1m
  • 1.9k

1072 commentaires

  • Margot L.
    23/09/2019 09:00

    (menos largo que un texto ;P)

  • Ghislaine C.
    26/08/2019 10:56

    Super ça

  • Magalie A.
    24/08/2019 23:54

    Très belle initiative bravo à vous en espérant que sa deviennent un automatisme !! Et que sa se répandent partout

  • Marion P.
    19/08/2019 21:09

    😉 c’est sur Toulouse

  • Marion P.
    19/08/2019 19:29

    😉 c’est sur Toulouse

  • Jacqueline S.
    14/08/2019 13:10

    très belle initiative qui mériterait de s'étendre

  • Ludivine M.
    13/08/2019 22:31

    😉

  • Romain S.
    12/08/2019 16:37

    qu'est ce que t'en penses ?

  • Emma T.
    11/08/2019 19:09

    C’est super comme concept mais je comprends pas pourquoi chacun ne lave pas ses plats puisque chacun a sa plonge

  • Fabienne L.
    11/08/2019 07:16

    Mais le couvercle, il est pas en plastique ?!

  • Marielise S.
    06/08/2019 11:41

    Bonne idée il en faudrait d autres 😉

  • Nathalie A.
    02/08/2019 18:39

    Enfin idéalement on elargit aux écoles, aux hôpitaux et à tout magasin vendant du vrac ou découpé.

  • Bastien R.
    02/08/2019 10:20

    La consigne c'est la vie. En plus c'est garanti que si tu dis a des gens que les bouteilles en verre valent des sous si ils les ramènent, on en verra beaucoup moins trainer...

  • Vanina Z.
    02/08/2019 07:24

    Le couvercle est il en plastique et combien de temps peut il être réutilisé ?

  • Jayn I.
    02/08/2019 04:41

    Je suis vraiment heureuse de constater à quel point nos semblables se mobilisent pour changer la donne dans tous les domaines. L'humanité est belle.

  • Sylvie M.
    01/08/2019 22:48

    👏

  • Daniel C.
    01/08/2019 19:24

    les couvercles bleus sont en quelle matière?

  • Vivien B.
    31/07/2019 09:08

    , , ils l'ont fait !

  • Florence B.
    31/07/2019 06:58

    Ça marchait très bien avec les bouteilles

  • Stephanie G.
    30/07/2019 20:26

    Parfaite initiative! BRAVO!

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.