retour

3 questions très simples sur la baisse du chômage

Taux de chômage au plus bas depuis 2008, mais pas moins de demandeurs d’emploi, pourquoi ? Un économiste répond en 3 points.

1/ Qu’est-ce qui explique cette baisse du chômage en France ?

Éric Heyer, économiste et directeur du département analyse et prévision de l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) : “C’est plutôt à mettre, effectivement, au crédit de la politique de “quoiqu’il en coûte”, qui était vraiment une politique d’aide publique au moment de la crise économique. Ça a permis, notamment, l’activité partielle, vous voyez, c’est quasiment 25 milliards quasiment chaque année, ben ça a permis de réduire la durée du travail pendant cette crise plutôt que de détruire l’emploi.

Il y a aussi une énorme politique, alors qui coûte cher, c’est dans le “quoiqu’il en coûte”, c’est l’apprentissage, c’est-à-dire qu’on voit une très forte augmentation du nombre d’apprentis.

Tout ça, effectivement, c’est bien en lien avec de la dépense publique, pour justement inciter à l’embauche, et donc la question c’est : le jour où ça s’arrête, parce que ça a vocation à s’arrêter ces aides exceptionnelles, sinon ce ne serait pas exceptionnel, est-ce que vraiment l’emploi va rester dans les entreprises ou est-ce qu’il y aura, malheureusement, eh bien un retour de cette hausse du chômage.”

2/ Est-ce que ça veut dire qu’il y a moins de demandeurs d’emploi ?

“Ce chiffre du BIT (Bureau International du Travail) est peut-être un peu trop restrictif, ça veut dire que si vous avez travaillé une heure, ne serait-ce qu’une heure au cours de la période de référence, vous n’êtes pas considéré comme chômeur.

C’est pour ça que Pôle emploi, avec le ministère du Travail, calcule des catégories B et C, c’est-à-dire des personnes qui ont travaillé un tout petit peu, donc moins de 78 heures ou plus de 78 heures au cours du mois, mais qui, à la fin du mois, sont à la recherche d’un emploi.

Le nombre de chômeurs, au sens du BIT, tourne autour de 2,2 millions, alors que le nombre de demandeurs d’emploi en fin de mois, calculé par Pôle emploi tourne plutôt, lorsqu’on cumule les catégories A, B et C, ben plutôt aux alentours de 5,5 millions, donc vous voyez, on multiplie par plus de deux.

Donc, effectivement, la baisse est moins forte, et surtout le nombre est bien plus important, donc là, oui, on peut de ce point de vue-là dire que c’est une mesure qui permet de nous comparer avec les autres pays, mais peut-être qu’elle ne reflète pas exactement la réalité du chômage en France.”

3/ Qu’est-ce que cette baisse du chômage ne montre pas ?

“Vous avez ce qu’on appelle le “halo” du chômage.Ce sont des personnes qui ne remplissent pas les 3 conditions pour être chômeurs, mais qui n’en remplissent que deux.

Et là, ben vous rajoutez plus de 1,8 million, ou 1,9 million selon les mois, donc quasiment 2 millions, de chômeurs potentiels en plus, vous voyez, vous avez uniquement deux des trois conditions… Donc, oui, tout est critiquable, il faut savoir ce que l’on mesure et surtout comment on utilise cette mesure.”

Ils ne font rien, ils ne cherchent pas, etc. : voilà les 4 idées reçues sur les chômeurs. En 2019, de nouvelles règles de l’assurance chômage sont entrées en vigueur, (re) découvrez les 5 choses qui ont changé pour les demandeurs d’emploi depuis cette date. Le monde du travail devrait changer dans les années à venir. 85% des jobs de 2030 n’existent pas encore.

24/02/2022 07:22
  • 84.6K
  • 180

159 commentaires

  • Zahia R.
    01/04/2022 19:03

    Ils radient les chômeurs

  • Gilles S.
    28/02/2022 08:10

    C'est impressionnant ce que ces orateurs sont capables d'inventer pour faire croire un monde meilleur. Ces livreurs en vélo combien sont-ils payé... depuis quelques temps de nouveaux livreurs en vélo conteneur... Ces longs vélos avec une mega caisse. Tous ces emplois payer au minimum et les autres que j'oublie ne sont certainement pas rémunérer à 1600 euros net.

  • Julien M.
    27/02/2022 22:48

    Bah forcément les droits sont coupés au bout d'un moments mais c'est remplacé par le rsa

  • Fatiha E.
    27/02/2022 18:07

    Quand on radie à tout va...C'est comme les résultats au brevet et au bac et quand on confronté aux résultats PISA on a la réponse.. A les chiffres en France, d'un côté on rabote, de l'autre on augmente, même état d'esprit que l'ex-URSS! Tout va bien on vous dit! Votez pour nous !

  • Cécile H.
    27/02/2022 12:44

    🤡🤡🤡

  • John R.
    27/02/2022 12:10

    Idiots

  • Hel F.
    27/02/2022 10:20

    Disons juste que lorsqu'on arrive au bout de ses droits ARE, on peut resté inscrit , mais on est plus comptabilisé ... Haha vraiment fort 🙃

  • Nathalie C.
    27/02/2022 08:51

    Combien de radiés, au RSA ou simplement en formation qui sortent ces personnes du calcul ??

  • Abricot S.
    27/02/2022 08:44

    Il y a surtout moins de demandeurs indemnisés. Il

  • Michel D.
    27/02/2022 06:25

    LREM = POURRITURES EN MARCHE = EXCREMENTS EN MARCHE

  • Evelyne A.
    26/02/2022 08:52

    Trafiquotage.

  • Léo T.
    26/02/2022 08:32

    Il n y a jamais eu autant de gens sans emploi. C est de pire en pire...

  • Daniel D.
    25/02/2022 21:02

    BANDE DE MENTEURS ASSASSINS

  • Lotus C.
    25/02/2022 17:46

    Et les 13000ou 15000 soignants qui ont perdu leur emploi en septembre 2021? Sans pouvoir toucher de chômage? Ne jamais croire ces statistiques mensongères...

  • Marie R.
    25/02/2022 16:58

    Mensonge

  • Lydie G.
    25/02/2022 13:14

    Les employeurs potentiels ne trouvent pas de personnel et les chiffres du chômage augmentent en permanence. Depuis de nombreuses années de nombreux chômeurs préfèrent choisir de profiter des aides publiques plutôt que de se remonter les manches.... Quelle gabegie... 🙄🤔😓

  • Gerard H.
    25/02/2022 11:23

    Pauvre France 😭

  • Roxy M.
    25/02/2022 10:55

    ça aurait été bien de parler de la réforme de l'assurance chômage, qui a fait et fait baisser artificiellement le nombre de chômeurs...

  • Patrick C.
    25/02/2022 10:11

    Ce sont les manuels qui font tourner l'économie par leur production que le capital détruit

  • Mehdi B.
    25/02/2022 10:11

    Beaucoup de sans emplois au RSA sont morts de cette isolement organisé , de cette cessation des aides aides sociales concommittente aux innombrables aides aux entreprises, de cette ambiance stressante organisé par le monde de la culture, des médias, du système militaro-industriel, sans parler des sentinelles de moins en moins discrète de tout les cm2 du territoire. Que les politiques se félicite de cette baisse irréelle du chômage est révélateur de cette folie de l'époque qui utilise tout les moyens médiatiques et de désocialisation pour cacher la réalité .

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.