retour

Des conflits d'intérêts au sein de l'EFSA ?

Conflit d'intérêts ? Lobbies ? Un rapport de l'ONG CEO révèle que l’autorité européenne censée évaluer la dangerosité des aliments est composée pour moitié d’experts qui travaillent pour l’industrie alimentaire.

16/06/2017 00:00
  • 186.3k
  • 89

69 commentaires

  • Sophie L.
    22/06/2017 06:32

    Hasard!

  • Guillaume A.
    20/06/2017 23:43

    mais quelle blague, ils doivent être désespéré pour s'acharner sur l'EFSA quand toute les agences de régulation au monde ne reconnaissent pas le caractère cancérigène du glyphosate aux doses d'exposition réalistes. Connaissent ils au moins les mesures misent en place par l'EFSA pour éviter que les conflits d’intérêts (heureusement qu'ils existent, ça veut dire qu'il s'agit de scientifiques reconnus (compétents)) impactent les résultats des recherches ? (on en parle des conflits d'interets de CEO avec l'industrie bio/milieu anti-pesticide ?)

  • Sylvie J.
    20/06/2017 06:34

    C'est évident, pour les médicaments c'est la même chose !!!! Des études bidons pour nous faire avaler de la merde...

  • Line P.
    20/06/2017 03:25

    Un pavé dans la marre.

  • Jacqueline E.
    19/06/2017 21:08

    c'est bien connu de ceux qui veulent savoir ; c'est pourquoi les choses ne bougent pas...alors, il ne faut rien attendre, il faut se prendre en mains et boycotter...nous avons le pouvoir du consommateur au moins sur certains produits.

  • Dany K.
    19/06/2017 21:01

    Ce n'est que la continuité de ce qui existe depuis des lustres. Comment intervenir ?????

  • Cissou M.
    19/06/2017 20:49

    c'est pas une surprise....

  • Ka W.
    19/06/2017 20:32

    Et élargir l obligation vaccinale à 11 vaccins on en parle ???

  • Nadine C.
    19/06/2017 19:34

    Nous ne nous poserons ps la question, pourquoi les médecins sont la cathégorie la plus représentée au parlement !! ;-)

  • Lazote J.
    19/06/2017 18:31

    pognon pognon pognon et encore pognon

  • Frederic G.
    19/06/2017 15:27

    MDR!!!

  • Marouh H.
    19/06/2017 13:33

    Ils veulent pas parce qu'ils savent qu'ils vont perdre leurs production de toxiques lolla blague, c'est comme tout, ils vont pas en parler si c'est pour nous faire crever 😂😂😂

  • Guillaume J.
    19/06/2017 07:38

    je comprends mieux pour l'aspartame et tous les autres produits...

  • Sab S.
    19/06/2017 07:12

    Idem pour les vaccins !

  • Chris S.
    18/06/2017 23:42

    Ben voyons... Juges et partis Il y a là un conflit d'intérêts manifeste, n'est-ce pas répréhensible ? Pas de législateur ?

  • Christian L.
    18/06/2017 22:00

    comment définit -on un conflit d'intérêt ? un exemple personnel . Je suis chercheur j'ai eu un contrat de collaboration avec une grande industrie chimique qui a financé une these sur la compréhension des mécanismes physiques et physico-chimiques à l'origine de l'effet anti-dérive des émulsions diluées d' huile dans l'eau comme fluide porteur des sprays agricoles ( pesticides ) . l'étude était tres fondamentale et a été un succès académique ( recherche fondamentale) et appliqué et permettra d'atteindre potentiellement l' objectif d'optimiser les formulations des fluides porteurs pour limiter la quantité de pesticides en dehors qui tombent en dehors des cibles . Est-ce est ce que cela ferait de moi quelqu'un en conflit d'intérêt si j'étais sollicité à cause de mon expertise acquise sur les effets anti-dérive par l'UE ? ( et en Europe ces spécialistes en physique et physico-chimie de ce sujet se comptent sur les doigts d'une main). pourtant je n'ai jamais été payé directement par cet industriel . Les sommes reversées par l'industriel permettant à moi et mon équipe de mener mes recherches aussi dans d!autres domaines en toute liberté, la collaboration ponctuelle ( 4 ans) a cessé et j'ai toujours été totalement libre de mes méthodes et conclusions . Je crains qu'on ne mette sous le terme conflit d'intérêt tout dans le même panier : les consultants directement payes personnellement par les industriels et la majorité de ceux qui collaborent via des contrats industriels pour faire avancer la science et aussi assuré mer le financement de la recherche publique trop indigent pour ces ressources propres ( si je n'avais pas de contrat européen ou industriel, je bénéficierai environ de 3000 euros net/ an pour mener la recherche ( hors masse salariale) . je be le sentirais en rien lie à cet industriel parce que nous avons eu ponctuellement un partenariat scientifique fructueux !

  • Sandrine T.
    18/06/2017 13:55

    Ce n'est ni le cas de José Bové ni celui d'Eva Joly...

  • Carole D.
    18/06/2017 10:45

    Bah c'est pas nvx ! Fallait voter Brexit et pas Macron !

  • Armelle B.
    18/06/2017 00:34

    Bin on le savait !!

  • Pépite G.
    17/06/2017 19:37

    Évidemment tout le monde sait ça

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.