retour

Interview Jassim et Sofia pour le documentaire "Gosses de France"

"J'avais honte mais j'en parlais pas." En France, 3 millions de mineurs vivent sous le seuil de pauvreté. Pendant près d'un an, Andréa Rawlins-Gaston a suivi Sofia et Jassim, deux jeunes dans cette situation. Grandir pauvre, voilà ce que ça change.

Jassim et Sofia, témoignent en tant que mineurs vivant dans la précarité

Jassim et Sofia font partie des 3 millions de mineurs dont la famille vit sous le seuil de pauvreté. Ils ont été suivis par Andréa Rawlins-Gaston pour le documentaire “Gosses de France”. Tandis que dans la famille de Jassim, la situation financière reste un sujet tabou, la mère de Sofia, elle, est rongée par la culpabilité : “C’est quelque chose qui ne se rattrape pas, des années d’enfance perdues.”

La mère de Sofia gagne 500 euros par mois. Pour Sofia, la précarité, c’est l’impossibilité de combler ses besoins : "C’est quand tu n’as pas de maison (…), que tu ne peux pas te nourrir comme tu en as envie." En effet, Sofia a vécu dans un hôtel avec sa mère et son frère, pendant près d’un an. "Je n’osais pas ramener des amis (…), j’avais honte", raconte-t-elle. Pour ne pas répandre une mauvaise image de sa famille, Sofia préférait cacher sa situation précaire, même à ses proches. Pour Jassim, la précarité a également été le reflet d’une fragilité sociale, traduite par le fait d’avoir peu d’amis.

La précarité à l’origine d’une force de caractère

Néanmoins, le fait d’être précaire n’a pas empêché les deux enfants de rester optimistes et ambitieux. Jassim considère qu’avoir vécu dans la précarité lui a permis de distinguer ses vrais amis : "Ça a influencé mes relations sociales mais ça m’a forgé avec le temps", confie-t-il. Sofia, quant à elle, attend impatiemment de pouvoir faire des études d’avocate et de gagner de l’argent pour rendre heureux ses proches : "Il faut se donner les moyens : quand on veut, on peut", déclare Sofia.

07/10/2019 08:22
  • 629.3k
  • 359

226 commentaires

  • Brut
    04/10/2019 22:32

    "Gosses de France", le documentaire d'Andréa Rawlins-Gaston sera diffusé dans la case Infrarouge de France 2 le mardi 8 octobre.

  • Magnifico D.
    06/10/2019 12:00

    Avant les gens étaient pauvre et vivaient heureux, cette société bling bling de m'as tu vu à changer les codes pour rabaisser l'autre par le biais de l'argent

  • Makewe D.
    06/10/2019 12:00

    mais avec tout l'argent que le gouvernement français vole de l'Afrique, comment ses citoyens peuvent-ils être pauvres?

  • Abdel H.
    06/10/2019 12:01

    Moi Président... Cette phrase devrait être bannie du langage politique!!!✌🏽⚖️⚔️🇫🇷

  • Martine H.
    06/10/2019 12:03

    Tu n’as pas à avoir honte. Il faut beaucoup de courage pour vivre au quotidien. Et beaucoup de courage aussi pour en parler. Vous êtes des battants

  • Kheops D.
    06/10/2019 12:07

    Il serait temps de récupérer l'argent qu'on nous vol.. Sans aucun changement, que des nuages de fumés de manipulation..

  • France L.
    06/10/2019 12:08

    Chaque jour est une victoire ! Quelle belle conclusion ! Bravo mademoiselle !

  • Sophie D.
    06/10/2019 12:08

    Vive l'égalité des chances ? Liberté, égalité, fraternité ? Quand on veut on peut ? eh ben non pas forcément. C'est ça la belle démocratie, à la française !

  • Dalida M.
    06/10/2019 12:10

    Du courage

  • Sama H.
    06/10/2019 12:11

    😢

  • Micky B.
    06/10/2019 12:11

    Jolis regards que ces enfants portent sur leurs parents ! Je leur souhaite une très très belle vie et une bonne revanche sur cette pauvreté.

  • Jacqueline E.
    06/10/2019 12:13

    belle leçon de courage de ces jeunes !

  • Kway A.
    06/10/2019 12:14

    "chaque jour est une victoire" Force à vous 🙏

  • Soumya B.
    06/10/2019 12:18

    Chaque jour est une victoire!👏👏 bravo! Je vous souhaite de réussir, il me semble que vous êtes bien partis pour!!

  • Selma O.
    06/10/2019 12:20

    Donc sur infrarouge à 1h du mat' ? Voilà....c'est à 13h le dimanche qu'il faut diffuser ce reportage ! A l'heure où les familles sont devant le poulet rôti du dimanche, histoire que chacun bénisse ce qu'il a dans son assiette !

  • Baptiste P.
    06/10/2019 12:20

    Franchement, finir l'extrait sur "quand on veut on peut"... En gros, si t'es pauvre c'est que tu ne te bouges pas assez ! Et les parents de ces deux gamins, y compris le père aveugle, ne voulaient pas vraiment offrir une meilleure vie à leurs enfants sinon ils auraient pu... C'est de leur faute quoi ! c'est pas bien de faire ça ! Pas sur un sujet pareil.

  • Gene V.
    06/10/2019 12:25

    Faut travailler à l'école. Pour sortir de ta condition. Sinon tu y resteras. Sois la première à l'école. Ça TU PEUX. 🙄🙄🙄

  • Fatiha H.
    06/10/2019 12:25

    je leurs souhaite un bon avenir ils sont trop digne 🙏👍

  • Akkta M.
    06/10/2019 12:26

    La pauvreté et la richesse....Des concepts de société. On peut avoir peu de moyens et être riche d'une vie remplie, et être riche d'argent et être pauvre d'une vie lamentable, triste et vide. Alors oui l'argent il en faut, un peu, le reste c'est juste le rapport et l’intérêt qu'on lui porte qui fait que l'on se sent pauvre....ou pas.

  • Cátia P.
    06/10/2019 12:31

    Bravo à ces jeunes ! Je leur souhaite de réussir ⭐️