Les ronds-points, une passion française

Occupés par les gilets jaunes, coûteux, critiqués pour leur esthétique… Les ronds-points, une passion française.

La France, championne des ronds-points

Devenus des lieux de contestation au moment de la mobilisation des gilets jaunes, les ronds-point sont partout en France, où ils ont d’ailleurs été inventés. Souvent décorés, ils sont parfois décriés en raison de leur prix ou de leur aspect.

La France est couverte de ronds-points. Les ronds-points sont souvent décriés à cause de leur prix. L’un d’eux, situé en Loire-Atlantique, a par exemple coûté 400 000 euros. C’est le rond-point de l’espace, situé à La Haye-Fouassière, petite ville de 4 000 habitants en Loire-Atlantique. Comme son nom l’indique, il est orné d’une soucoupe volante et de spationautes.

Avec les gilets jaunes, les ronds-points sont devenus des lieux de contestation. Les ronds-points ont aussi mauvaise réputation à cause de leur esthétique. En 2017, l’association Contribuables associés a lancé le concours des ronds-points les plus moches. Le gagnant est un rond-point de Bourgogne-Franche-Comté : le carrefour André Malraux, situé à Pontarlier.

C’est en fait en France que les ronds-points ont été inventés. En 1906, l’architecte Eugène Hennaf a une idée révolutionnaire : tourner autour des places parisiennes au lieu de les couper. Mais ce n’est que l’année suivante, en 1907, que l’on décide d’appliquer le système giratoire sur un rond-point existant : la place de l’Étoile. S’ils ont été créés, c’est surtout pour faciliter la circulation et limiter les accidents.

avatar
Brut.