Catcheur et queer, voici Cassandro The Exotico

Il est l’un des champions de la lucha libre au Mexique et queer. C’est l’histoire du catcheur Cassandro The Exotico racontée dans un documentaire BrutX.

”C’était très homophobe mais je m’en fichais”

*“Le catch est très important au Mexique, un peu comme une religion. C’est familial. Le dimanche après l’église, on allait à la lucha libre.” Il est le premier catcheur américain à revendiquer son homosexualité. C’est Cassandro the Exotico. Il naît le 20 mai 1970 à El Paso au Texas. A 15 ans, il décide de quitter l’école pour commencer la lucha libre. Il commence sa carrière sous le nom de Mister Romano. Il fait son coming out et devient Cassandro the Exotico. Il a découvert la lucha libre à la télévision puis il est allé voir des spectacles. *“C’était génial ! Une vraie séance de thérapie. Tu oublies tout ce qui t’arrive, à la maison, à l’école, tous les problèmes et tu te défoules ! Tu insultes les catcheurs. Tu projettes tout ton stress et tes frustrations sur eux. J’adorais ça”*.

A 22 ans, il remporte son premier championnat du monde de lucha libre. Au même moment, il traverse une longue période d’addiction à la drogue, à l’alcool et au sexe. “Et puis, bien sûr, en étant gay, j’adorais l’Homme. J’étais très intrigué par leurs corps, leurs masques. J’y suis allé et mon Dieu, c’était vraiment bien ! J’avais de la fièvre, j’avais mal partout. C’était très homophobe mais je m’en fichais. C’était la meilleure chose qui me soit arrivée. C’était le meilleure des thérapies”. A partir de 2003, il arrête toutes les drogues et il remporte deux nouveaux titres. Opéré 7 fois, hospitalisé 8 fois et avec 9 broches dans les genoux, c’est un rescapé de la lucha libre. Découvrez le documentaire Cassandro The Exotico ! qui revient sur sa vie sur BrutX.

avatar
Brut.
21 mai 2022 12:59