Le challenge qui met en avant les cultures traditionnelles sur TikTok

"C'est beau quand des cultures se rencontrent." Porter fièrement les vêtements traditionnels de sa communauté, c'est ce qu'a encouragé à faire Milan Mathew sur TikTok en lançant un challenge qui a fait le tour du monde.

Sur TikTok, le Hot Seat Challenge met en avant les cultures traditionnelles

Des tiktokeurs de plusieurs pays, comme les Philippines, le Vietnam ou la Somalie, ont rapidement adopté le challenge. Tout a commencé avec la communauté indienne.

« Je me suis assise et j'étais en mode indienne complet. J'avais la coiffe, les boucles d'oreilles, l'anneau au nez, le collier, mon lehenga [un habit indien]… Et je me dis que j'assure » , s'amuse Milan Mathew. Cette tiktokeuse indo-américaine encourage les gens à montrer les vêtements traditionnels de leur culture avec sa version du « Hot Seat Challenge », dont le principe est de changer de tenue au moment de s’asseoir.

« Il n'y avait personne issu du continent asiatique dans mon école »

Des tiktokeurs de plusieurs pays, comme les Philippines, le Vietnam ou la Somalie, ont rapidement adopté le challenge. « Tout a commencé avec la communauté indienne. Beaucoup de gens d'Asie du Sud ont montré la culture desi. Et puis d'autres communautés l'ont fait… C'est beau quand des cultures se rencontrent », s'émeut Milan.

Pourtant, l'influenceuse n'a pas toujours été aussi à l'aise pour montrer ses tenues indiennes. « Je suis née à Oman. J'ai déménagé en Caroline du Nord quand j'avais 9 ou 10 ans. À un moment, il n'y avait personne issu du continent asiatique dans mon école. C'est fou pour moi d'y penser maintenant. Au fil des ans, j'étais de plus en plus timide. Je me disais : "Je ne peux pas porter ceci, les gens vont dire ceci…" J'ai commencé à changer quand j'ai déménagé à Houston. C'est tellement diversifié ici. Il y a des cultures différentes, et tant de gens d'Asie du Sud ! »

« Ça peut être très difficile de ne pas s’intégrer à la culture américaine »

À Houston, Milan Mathew se sent chez elle, et elle commence à s'accepter. Pour elle, voir autant de réactions positives change de la haine que la culture indienne suscite souvent. « Il y a clairement un côté de TikTok qui déteste spécifiquement la culture indienne, les Indiens. Ils disent : "Les Indiens sont laids. Ils ont une certaine odeur, une certaine apparence" », déplore la jeune fille.

Elle conclut : « Quand ma vidéo a explosé et a reçu un soutien fou, pas seulement de la communauté indienne, mais de toutes les différentes communautés, c'était un moment très heureux parce que nous mettions de côté tous ces stéréotypes et cette haine, et nous donnions un pouvoir à notre culture. Ça peut être très difficile de ne pas s’intégrer à la culture américaine, mais n'oublie pas qui tu es et porte-le fièrement sur ta poitrine ! »

avatar
Brut.
9 août 2020 12:29