retour

Le monde de la culture dans une situation critique

"Monsieur le président, s'il vous plaît, faites quelque chose pour nous." Alors que le monde de la culture est à l'arrêt, de nombreux artistes et ouvriers du spectacle se trouvent dans une situation critique. Ils témoignent.

Les métiers du spectacle vivant face à la crise Covid-19

Victime du confinement, le spectacle vivant est à l’arrêt. Les employés de ce milieu, parfois intermittents, se retrouvent en grande difficulté. Brut les a rencontrés.

À cause des mesures sanitaires imposées par le confinement, le monde du spectacle est aujourd’hui au point mort. Les lieux culturels sont aujourd’hui fermés, ce qui empêche de nombreuses personnes d’exercer leur métier.

« On fait comment pour manger ? »

Garence est autrice, compositrice et interprète. Depuis le mois de mars, elle n’a joué que huit concerts : 41 ont été annulés. L’artiste a perdu près de la moitié de ses revenus. Le constat est le même chez Champagne Mademoiselle, chanteuse et effeuilleuse burlesque. « Après cette période de confinement, déconfinement, je n’ai que quatre cachets déclarés. Sur la même période, j’en aurais eu une trentaine » confie-t-elle.

Les artistes se retrouvent donc dans une grande précarité, certains perdent leur logement ou ne peuvent plus se nourrir. C’est ce que dénonce Charly, effeuilleuse burlesque : « Nombre d’artistes sont en train de mourir, littéralement, de se retrouver sans logement. Sans travail, on paye comment ? On fait comment pour manger ? Moi, j’ai un enfant. Des gens ont des enfants, en fait. Ce qu’on fait, c’est du travail. On oublie que c’est du travail. »

Des plans B

Petitcopek est rappeur. Il se retrouve dans une situation encore différente : « Je cotise depuis septembre 2019 pour l’intermittence. Vu qu’il n’y a pas de concerts, il n’y a pas de cachets, et pas de cachets, ça veut dire pas d’intermittence. Pour les gens dans ma situation, Pôle Emploi, pour l’instant, nous laisse trois mois supplémentaires pour faire nos heures », explique-t-il. Pourtant, il n’y a plus d’événement depuis huit mois, selon lui.

Antoine, quant à lui, est chômeur en fin de droits.Il est à l’affût du moindre job. Il ne bénéficie pas du statut d’intermittent. Et il pourrait bien quitter Paris à cause de la pression financière. « Je vais devoir retourner chez mes parents, à 30 ans, 12 ans après avoir quitté ma province natale. » En plan B, et pour répondre à leurs besoins, certains changent même de métier.

Les grands oubliés du confinement ?

Les lieux culturels sont quasiment tous fermés car jugés « non-essentiels ». Mais les professionnels ne partagent pas cet avis avec le gouvernement. « Je crois très fort au rôle essentiel de la culture dans notre société, tout simplement parce que la culture donne de la saveur à la vie. Et la musique électronique, les clubs, c’est de la culture, il ne faut pas l’oublier », affirme Zimmer, DJ.

Plusieurs d’entre eux se sentent délaissés par l’État : « L’art, ce n’est pas une distraction. Ce n’est pas pour se distraire, ce n’est pas pour oublier ses petits soucis du quotidien. Et j’ai l’impression que là, le politique nous met dans cette position. Il nous dit : "Vous êtes des fous du roi. Vous nous distrayez et c’est très bien, mais bon, on peut s’en passer" », dénonce Romain, comédien et chanteur. « Monsieur le Président, s’il vous plaît, faites quelque chose pour nous. Merci », implore Sattyna Tsé Tsé, effeuilleuse burlesque.

10/11/2020 07:16
  • 1.6M
  • 976

883 commentaires

  • Zakia N.
    24/01/2021 21:33

    La culture fait partie des essences essentielles à notre quotidien. Une vie sans culture c'est une cuisine sans saveur, sans condiments, sans épices. Une vie sans goût tout simplement..

  • Voltairine M.
    20/01/2021 16:38

    Merci à brut qui, comme madame Bachelot et l'ensemble de la macronnie, a totalement oublié de citer les artistes plasticiens, peintres, sculpteurs....qui eux n'ont même pas droit à un statut d'intermittent et dont les revenus ne sont générés que par les expositions. De très nombreuses associations qui nous aidaient en organisant des événements sont arrêtées aussi depuis des mois et ne savent même pas si elles auront les moyens et l'énergie de tout reprendre à 0. Aujourd'hui on se sent totalement enterré non seulement par le ministère de la culture qui nous ignore totalement mais également par TOUS les médias qui semblent avoir oublié que nous existons. Pourtant, faut-il sans cesse le rappeler, par notre travail nous avons amplement participé à l'enrichissement du patrimoine (monuments, musées, châteaux, lieux de culte....), permis de produire les supports de communication de l'ensemble des professions artistiques, permis d'apporter un peu de beauté dans l'espace publique....mais malgré les milliers d'heures que nous fournissons chaque année pour assurer ce travail il semblerait que nous n'ayons même pas le droit d'apparaître où que cela soit.

  • Jessica B.
    14/01/2021 17:07

    Ça deviens dur pour nous c'est clair

  • Remy C.
    10/01/2021 01:38

    Diviser pour mieux régner.Endormir ,voir étouffer l esprit des gens, voilà leur programme.Les gens,ce sont des chiffres,des statistiques pour eux(je parle évidemment de nos " dirigeants'). L humain,ils en ont rien à battre.Les lois ne font plus les hommes mais quelques hommes font la loi ( Daniel Balavoine, comme il avait raison, hélas).Pauvre France,qu as tu fait de tes enfants ?

  • Potchonapadi T.
    08/01/2021 19:33

    La pendemie à covid-19 n'existe pas au togo mais le gouvernement composé des charognards profitent pour retirer nos bien

  • Potchonapadi T.
    08/01/2021 19:15

    Nous savons que le monde est dans une situation critique,mais fais un effort pour laisser le president en paix.

  • Sam L.
    04/01/2021 18:58

    , , , , , , ,

  • Benoit G.
    02/01/2021 17:20

    Et puis merde puisque tous les français sont cloués à leur smartphone, puisque ces artistes ont tant besoin de performer pour du public, pourquoi au lieu de sappitoyer ils sont pas tous entrain de préparer des streaming en Facebook Live ou en YouTube live ? Et qu'on n'aille pas me dire que ça les ferait pas vivre, il y a des solutions payantes aussi. Les petits commerces se mettent à la vente en ligne, pourquoi pas eux ?

  • Benoit G.
    02/01/2021 17:15

    Marre d'entendre tous ces artistes nous dire à quel point la culture c'est important. On le sait bien, le gouvernement le sait bien. Mais est-ce plus important que sauver des gens du Covid ? Non donc arrêtez de nous bassiner. Et c'est pareil pour les restaurateurs ou les stations de ski. Nous dire que vous souffrez, ok on compatit. Mais en faire des tonnes sur l'importance immmmmense de votre secteur, ça saoule.

  • Fabien C.
    25/12/2020 10:16

    Alors déjà OK c'est dur et je soutiens les intermittent pour avoir eu le même statut que eux mais je m'interroge l'une des première personne à parler elle a eu 8 concerts et a eu 41 dates annuler et à perdu que la moitié de son chiffres faut m'expliquer après je sait c'est hard mais ça passera c'est juste que chez nous tout et administratif ca rend les chose hyper long il faudrais qu'il ce sortent les doigt du fondement

  • Sdav C.
    25/12/2020 10:07

    Le covid a bon dos , comment expliquer qu'à whuan berceau du virus, tout va bien chez eux , ils Vivent avec et ils contrôlent !!! Cette situation est juste voulu , moi complotiste ?!?! Non pas mouton...

  • Carine R.
    20/12/2020 19:27

    Tomber dans la pauvreté est une situation qui s’abat sur des millions de gens en France et au delà des frontières, des milliards... En France le RSA et les aides permettent de survivre... Le nombre d’emplois dans des conditions dignes est faible... Et, même avec des emplois précaires... Il n’y a pas assez d’emplois, et d’emplois dignement rémunérés encore moins... Créer son emploi sans argent relève de l’impossible et quand on y arrive Vivre de son travail devient une illusion, une utopie... Les Artistes n’ont pas peur de s’exposer au public... Ce qui n’est pas donné à tout le monde... Je leur fait confiance pour se réinventer... Courage à Tou.TES... C’est Grâce à la Fraternité que Nous tenons... Et, peut-être réussirons Nous à Nous libérer Pacifiquement des « maîtres »... Je croient en la Fraternité Citoyenne Non-violente... Arriverons-Nous collectivement à sortir de la domination, la prédation et la destructIon des Vies... Aux Citoyen.nes d’en décider par leurs Actes... 💖

  • Xavier M.
    15/12/2020 22:23

    😕😬https://youtu.be/2SA5xja9j8o

  • Lou D.
    13/12/2020 19:19

    Faut traverser la rue askip!!

  • Corinne S.
    08/12/2020 20:49

    On voit bien qu'il est - plus - que temps de changer de système ! Ça ne fonctionne pas !!!! La solution: "The choice is ours" Sur YouTube ( projet Vénus de Jacque Fresco) NOW !

  • Ka M.
    04/12/2020 11:31

    L'art est aussi inutile que mon commentaire 🙂

  • Christophe D.
    23/11/2020 20:06

    C’est parce qu’on éveille les consciences qu’on nous fait fermer notre guelle... Micron le sait tres bien et il s’en fout de nous ... on nous considère comme les fous du roi maintenant c’est le roi qui est fou

  • Mohamed K.
    22/11/2020 12:33

    Moi j'ai le coeur brisé pour ses gens formidables.

  • Toumi K.
    22/11/2020 09:26

    Pas de comédien ou autres pour se retourner contre le gouvernement qui pète à L'amende restaurateurs comédiens ou autres par contre le gouvernement eux au moins perçoivent leurs salaires et avantages comme d'habitude

  • Claudine L.
    18/11/2020 16:45

    C est vrai qu on a besoin de vous.....car là on dirait que l etat veut qu on écoute plus les chiffres covid....et papa(macron)va nous parler la semaine prochaine.....tout ce qui nous faisait du bien l etat a décidé ce qui était bon pour nous et dirigé notre vie....je vous plains j espere que bientôt on va se revoir....courage👍👍😷😷

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.