Les Vieilles Charrues annulées en 2020, ça représente quoi ?

Brut est allé au FESTIVAL DES VIEILLES CHARRUES 2020. Et c'était moins bien que d'habitude…

Festival des Vieilles Charrues annulé en 2020 : quel impact ?

Comme pour d’autres festivals, la crise du Covid-19 a obligé les organisateurs à reporter l’édition. Un manque à gagner énorme pour ce festival associatif et la ville de Carhaix.

« Le virus nous impose la distanciation sociale. Nous, ce qu’on essaie de faire de notre mieux, c’est le rapprochement social. Voir chaque soir plus de 70.000 personnes de 7 à 77 ans, de catégories socio-professionnelles différentes, de goûts musicaux différents, partager ces moments de concert ensemble, ces moments de fête autour d’un verre sur le site des Vieilles Charrues, c’est notre plus belle récompense », sourit Jérôme Tréhoret, le directeur des Vieilles Charrues.

1,7 million d’euros de pertes

Pourtant, cette année, le festival ne s’est pas tenu en raison de la pandémie de Covid-19. Un manque à gagner qui menace la pérennité de ce festival associatif mythique. « Une année sans activité pour Les Vieilles Charrues, c’est 1,7 million d’euros de pertes. Et ça aura forcément un impact sur le territoire au niveau économique et social. Ce sont 18 millions d’euros de retombées économiques du fait de la tenue du festival et 5 millions d’impact économique juste pour la ville de Carhaix », déplore Jérôme Tréhoret.

Aujourd’hui, la totalité de la masse salariale des Charrues, représente 700 personnes embauchées par le festival au moment du festival. « Il y a 16 permanents, et tout le reste, c’est du personnel supplémentaire, soit au régime général, soit intermittent. Il y a également 1.500 personnes embauchées par des fournisseurs, des prestataires. »

« Le vrai impact se fera sentir à partir du printemps prochain jusqu’à la fin de l’été »

Indirectement par ailleurs, ce sont près de 80 groupes qui viennent jouer. Avec chaque groupe vient une dizaine, voire une centaine de personnes. « Et puis, il y a les emplois indirects en ville, que ce soit chez les commerçants, les boulangers, les fournisseurs, qui vont augmenter leur masse salariale ou pour accueillir les festivaliers en ville, ou pour être en capacité de fournir ce dont le festival a besoin », détaille le directeur du festival.

2021 est donc une année à risque pour Les Vieilles Charrues « Le vrai impact de cette crise sanitaire sur le milieu des festivals se fera sentir à partir du printemps prochain jusqu’à la fin de l’été », constate tristement Jérôme Tréhoret.

avatar
Brut.
18 juillet 2020 11:04