retour

Marie Robert veut rendre la philosophie accessible

Spinoza chez Ikea, Aristote en gueule de bois, Pascal en speed-dating... Non, la philosophie ce n'est pas qu'un "truc de dissertation" et elle peut même être utile dans beaucoup de situations au quotidien. Voilà comment.

27/04/2018 00:00
  • 449.7k
  • 692

346 commentaires

  • Brut
    30/04/2018 12:35

    "Kant tu ne sais plus quoi faire il reste la philo", le livre de Marie Robert est disponible aux éditions Flammarion.

  • Maiki M.
    02/05/2018 07:16

    , poftim.

  • Ben J.
    02/05/2018 07:17

    Dei Cas matériel

  • Vanina T.
    02/05/2018 07:19

    Je l'adore. Elle me rappelle ma prof du lycée

  • Claire C.
    02/05/2018 07:20

    :)

  • Eléonore R.
    02/05/2018 07:21

    ;)

  • Brigitte M.
    02/05/2018 07:23

    Génial !

  • Julie J.
    02/05/2018 07:25

    😘

  • Alexandre E.
    02/05/2018 07:26

    Très belle prof de philo !

  • Dunia C.
    02/05/2018 07:26

    C'est géniale! !!! ❤

  • Lou B.
    02/05/2018 07:28

    apaise ton esprit

  • Pauline D.
    02/05/2018 07:29

    Bah en fait moi j'achète une plante avec la commande, je me demande pas pourquoi... Si ça me fout pas dans la merde je l'achète et puis c'est tout x) Et je m'en sens clairement pas coupable xD

  • Rosha S.
    02/05/2018 07:32

    😁

  • Jawhara C.
    02/05/2018 07:34

    Jihane

  • Ariane F.
    02/05/2018 07:35

    ;)

  • Nedžad H.
    02/05/2018 07:35

    Personne n'a eu une jolie prof de philo !

  • Awiskha K.
    02/05/2018 07:36

    😉

  • Serge N.
    02/05/2018 07:37

    C'est comme de la haute courtoisie !! 🙂 🙂

  • Marianne M.
    02/05/2018 07:38

    Jade Palmieri

  • Cyril F.
    02/05/2018 07:38

    Le conatus c'est se préserver et gagner en puissance. Le désir de consommation inutile à sa préservation ou à se grandir en tant qu'homme est plus proche d'une passion triste que du conatus. Ce désir de consommation vient sans aucun doute d'un vide intérieur, et de l'idée insidieusement incorporée par la publicité et de ceux qui sont aussi happés par la consommation outrancière que posséder c'est se sentir vivant et se sécuriser. Mais elle n'aide en rien à faire de soi une personne plus puissante, plus émancipée, surtout elle ne change rien à sa vie et ses angoisses existentielles. Spinoza ne dit pas que le désir est le conatus, il en est une modalité qui parfois embarque l'homme sur une pente vicieuse ou bonne. Trop simplifier c'est dangereux.