Quand les politiques subissent des attaques de nourriture

Des attaques au milk-shake. C'est la dernière arme utilisée contre les politiques au Royaume-Uni. Mais jeter de la nourriture sur les politiques, c'est loin d'être nouveau...

Grande-Bretagne : jeter des milkshakes sur les hommes politiques, la dernière tendance ?

Jeter des milk-shakes sur les hommes politiques, c’est la dernière tendance au Royaume-Uni. Nigel Farage, leader du Parti du Brexit, a été la cible d’un milk-shake suite à son discours à Newcastle le 20 mai 2019.

La menace est telle que quelques jours auparavant, pour un autre meeting de Nigel Farage, la police d’Édimbourg avait demandé à McDonald’s d’interrompre la vente de ses milk-shakes.

Nigel Farage est la troisième personnalité politique à avoir été arrosée de milk-shake. Il est précédé de Tommy Robinson, fondateur du mouvement English Defence League et de Carl Benjamin, YouTubeur et membre du parti nationaliste UKIP. Mais ils ne sont pas les seuls à avoir été "attaqués" par de la nourriture….

En Inde, la nourriture peut même influencer la politique. Les oignons sont utilisés par de nombreux citoyens pour évaluer l’inflation et ont même renversé le gouvernement. En 1980, Indira Gandhi, ancienne Première ministre, a utilisé la hausse du prix de l’oignon pour gagner les élections législatives. Ils servent aussi à recueillir les votes des habitants ruraux.

En France, on préfère les pâtisseries et ce qui les compose… En 2002, 4 jeunes ont jeté une tarte à la crème à François Bayrou, candidat aux élections présidentielles. En 2012, une manifestante a lancé de la farine à François Hollande lors d’un discours sur le logement à Paris. En 2013, des éleveurs de volaille ont renversé 100 000 œufs devant un centre des finances publiques en Bretagne pour protester contre les faibles prix des œufs.

avatar
Brut.
31 mai 2019 10:55