Quand une actrice dénonce le traitement des iraniennes

Elnaaz Norouzi est une comédienne née en Iran. Lors d’une de ses visites à Téhéran, elle a été arrêtée par la police des mœurs. Elle raconte.

“Ils m’ont emmenée au même ‘centre de rééducation’ que celui où ils ont emmené Mahsa”

Sur Instagram, la comédienne irano-allemande Elnaaz Norouzi, célèbre en Inde, a posté une vidéo, faisant suite aux controverses actuelles en Iran. “Ceci est une vidéo sur Mahsa Amini (…) mais pas seulement”, explique-t-elle. Mahsa Amini est une jeune iranienne récemment décédée suite à son interpellation en Iran. Sa famille soutient qu’elle a été battue par la police, qui affirme de son côté qu’elle est décédée d’une crise cardiaque. Sa mort a déclenché des manifestations à travers le pays, lors desquelles des centaines de femmes ont arraché et brûlé leur voile, et se sont coupées les cheveux. Le climat politique est depuis toujours tendu dans cette société, où des dizaines de morts ont déjà été annoncés à la suite de ce mouvement. L'histoire du voile en Iran

“J’étais en chemin avec mon cousin, quand une femme a surgi devant moi”, se remémore l’actrice. “Elle m’a demandé : ‘C’est quoi, ça ?’ Je ne savais pas du tout de quoi elle parlait. (…) En fait, j’ai été emmenée par la police des mœurs, gasht-e ershad, comme on les appelle, parce que mon pantalon n’était pas assez large. Il était moulant, alors on devinait mes chevilles.” Une arrestation, similaire à celle de Mahsa Amini, qui a été arrêtée parce qu’elle portait mal son voile, aussi appelé hijab. “Avec cette petite histoire, je voulais vous montrer que ce qui est arrivé à Mahsa aurait pu m’arriver à moi”, conclut-elle. Son interview avec le président iranien annulée parce qu'elle refuse de porter le voile

avatar
Brut.