retour

Toulouse : ce botaniste trace à la craie le nom des plantes sauvages

De mystérieuses inscriptions à la craie sont apparues dans les rues de Toulouse. Cette initiative poétique, on la doit à ce botaniste, qui souhaitait mettre en lumière les plantes sauvages qui poussent au milieu du bitume. Brut l’a suivi.

Un botaniste inscrit le nom des plantes sauvages sur les trottoirs de Toulouse

Botaniste au Muséum de Toulouse, Boris Presseq s’amuse à écrire le nom des plantes sauvages sur les trottoirs de la ville. Son objectif est de faire prendre conscience aux citadins de l’importance de la nature qui les entoure.

Citadin et botaniste, Boris Presseq est passionné par la biodiversité citadine. Le botaniste raconte ne pas pouvoir s’empêcher de regarder les plantes, “c’est quelque chose de compulsif”, confie-t-il. Selon lui, poser un nom devant une plante permet à celle-ci d’avoir une histoire et une utilisation. Pour Boris Presseq, situées à la base de chaînes alimentaires les plantes ont une importance cruciale, tout particulièrement dans des endroits urbains.

“À partir du moment où l'on nomme quelque chose on lui donne une existence”

Cependant, au sein des grandes villes, très peu d’espaces sont réservés à la flore et à la faune sauvage. Selon Boris Presseq, “si on laissait les arbres pousser (…) on aurait une forêt urbaine”. En effet, le botaniste explique que la biodiversité s’implante dans chaque petit bout de terre. “Il ne faut pas grand-chose à la nature pour qu’elle se développe”, assure Boris Presseq.

17/11/2019 09:34
  • 5.4m
  • 2.3k

1282 commentaires

  • Anna M.
    11 heures

    Il n’y a pas de Palestine.

  • Karine T.
    01/02/2020 08:47

    C'est génial🙀

  • Ismail B.
    30/01/2020 20:38

    Vive a LA nature

  • Christiane B.
    29/01/2020 10:11

    Et oui Mr c'est génial ce que vous faites. Souvent on connaît pas et on pense à tort mauvaise herbe. Vous êtes très intelligent de partager ce savoir. Je n'arracherais plus jamais de plantes vertes d'ailleurs (oxygène) . Ne voudriez vous pas faire un blog sur tout ce travail que vous avez fait dans Toulouse. Photo et identification de la plante. Ça nous aiderait beaucoup à ne pas sacrifier de belles choses qui si on laissait grandir ne serait pas ''de mauvaises herbes) mais avec un nom. Mes tortues terrestres de 1 an et demi sauront choisir les bonnes pour elles. Merci d'avoir partagé

  • Melissa D.
    28/01/2020 17:57

    😍

  • Marion B.
    23/01/2020 10:43

    😍

  • Marie M.
    23/01/2020 06:48

    Tres bien monsieur...mais les maire préfèrent les moellons, l bitume, alors q l on aurait bien besoin d verdure !

  • Delphine D.
    16/01/2020 21:29

    trop bonne initiative non?

  • David L.
    15/01/2020 07:00

    Ah tiens sympa comme Initiative, pour le moment je n'en ai encore pas vu dans les rues de Toulouse.

  • Guillaume B.
    14/01/2020 18:30

    !

  • Jean L.
    11/01/2020 20:06

    Eh oui il y en a qui n on rien à foutre

  • Maeva O.
    10/01/2020 10:14

    Plein de pipi ✨

  • Agathe L.
    06/01/2020 21:26

    regarde c'est trop top! Et quand je l'entends parler je me dis que tu le connais sûrement 😂!

  • Ntl M.
    06/01/2020 08:47

    Il n'y a pas de mauvaises herbes mais des plantes qui poussent au mauvais endroit (pour certains humains)

  • Arbia K.
    03/01/2020 11:00

    c'est beau n'est-ce pas ???

  • Jolyon D.
    31/12/2019 10:52

    Magnifique !

  • Anne-Laure L.
    28/12/2019 18:15

    :)

  • Annie T.
    27/12/2019 08:09

    Ça c'est bien ! Si ça existait dans notre région ce serait bien

  • Frédérique L.
    27/12/2019 01:30

    ❤️

  • Cathy P.
    26/12/2019 12:01

    J'ai toujours rêvé de faire la même chose !! <3