"J'ai fait une crise de panique en plein match"

Depuis 15 ans, il est l'un des tous meilleurs joueurs de NBA... Mais pour Kevin Love, le plus grand défi, c'est de parler de santé mentale et de mettre fin aux tabous. Il raconte. Tout le mois d'août, Brut s'associe à Aurora Institute pour parler des questions de santé mentale avec vous.

“J’ai compris que je souffrais d’anxiété sévère et de dépression depuis longtemps”

Il y a toujours eu des préjugés autour de la santé mentale des athlètes. Je pense que les sportifs eux-mêmes et les autres voient les athlètes comme des super-héros, qui sont à l’abri de certaines choses.” Au cours d’un entretien avec Brut, le joueur de NBA Kevin Love met fin aux tabous sur la santé mentale dans le sport. “Je me suis rendu compte que le succès n’empêchait pas la dépression, l’anxiété et les autres problèmes de santé mentale. Ce sont des phénomènes très subtils et complexes, qui peuvent toucher tout le monde.Santé mentale des jeunes : ce qu'en disent vraiment les spécialistes

Star du NBA depuis 15 saisons, le sportif accorde un point d’honneur à mettre fin au tabou qui entoure les questions de santé mentale. Récemment, il a reçu la récompense de l’Institut Aurora, un incubateur à but non lucratif qui soutient des organisations comme le Kevin Love Fund, œuvrant pour la santé mentale. Et pour briser les préjugés, le sportif n’hésite pas à se confier sur son histoire personnelle. “J’ai fait une crise de panique en plein match, le 5 novembre 2017, pendant qu’on jouait contre les Atlanta Hawks. Rien n’allait plus dans ma vie personnelle, tous mes piliers s’étaient écroulés. Tout était chamboulé et le basket, c’était mon havre de paix, c’était tout ce qu’il me restait, jusqu’à ce que je perde ça aussi.” Alcool, dépression… Benoît Paire se confie sur son mental

avatar
Brut.