Au Danemark, 17 millions de visons abattus pour empêcher une mutation du Covid-19

17 millions de visons abattus pour empêcher une mutation du Covid-19 et un ministre de l’agriculture qui démissionne : c’est le “minkgate”, le scandale des visons. Pendant ce temps-là, au Danemark...

Covid-19 : 17 millions de visons abattus pour éviter une mutation du virus

Au Danemark, le gouvernement est visé par le « minkgate », le scandale des visons. En novembre, le Premier ministre a annoncé l’abattage massif d’animaux d’élevage à cause du Covid-19.

Entre 15 et 17 millions. C’est le nombre d’animaux abattus au mois de novembre par le gouvernement danois. Cette décision a été justifiée par la découverte d’une mutation du Covid-19 chez des visons. Elle aurait ensuite été retrouvée chez 12 humains en contact avec ces animaux. Le Danemark craignait une nouvelle pandémie.

Tous les élevages fermés jusqu’en 2022

Le gouvernement a reconnu que la décision de faire abattre les visons non-contaminés ne reposait sur aucune base légale. Depuis, aucun nouveau cas n’a été détecté chez l’humain, ni chez l’animal. Aucune peau de visons abattus ne sera vendue. Par ailleurs, le ministre danois de l’Agriculture a admis une « erreur » et présenté sa démission le 18 novembre.

En France, en Grèce ou aux Pays-Bas, des visons ont également été abattus après la découverte de cas positifs au Covid-19 dans les élevages. Aux Pays-Bas, le gouvernement a même décidé d’avancer de quelques années la fin de la production de fourrure de visons. Les fermes ne rouvriront pas. En France, le gouvernement a annoncé l’arrêt des quatre dernières fermes d’élevage pour 2024.

Le Danemark est le premier producteur européen de fourrure de visons. Dans le pays, i y a plus de 1.000 fermes d’élevage. Par précaution sanitaire, l’élevage de visons a été interdit jusqu’en janvier 2022 par le gouvernement. Il avait premièrement annoncé l’arrêt total des fermes d’élevage pour 2024.

Les éleveurs mécontents

« C’est une situation dont l'industrie pourrait ne pas se remettre. La semaine dernière, nous avons également eu l'annonce de Kopenhagen Fur. C’est la plus grande maison de vente aux enchères de fourrures au monde, et elle va fermer ses portes aprèsde cet abattage de visons », explique la Dre Joanna Swabe, directrice des affaires publiques du Humane Society International.

Ce week-end, des centaines d’agriculteurs ont manifesté au Danemark. Ils dénoncent, à travers cette décision, la fin immédiate de l’industrie de la fourrure de vison. « Le gouvernement danois n'aime pas beaucoup avoir du vison au Danemark. C’est l'occasion idéale pour eux de fermer, maintenant. Parce que tous les visons sont mort », s’insurge Daniel, employé d’un élevage de visons.

avatar
Brut.
23 novembre 2020 19:57