Coronavirus : des personnels soignants agressés dans le monde entier

Discriminés, agressés, contraints de déménager… Un peu partout dans le monde, voilà ce que subissent les personnels soignants qui combattent le Covid-19.

Covid-19 : partout dans le monde, des soignants agressés

Applaudis… mais aussi discriminés ou agressés. C’est le quotidien des personnels soignants dans le monde pendant la pandémie de Covid-19.

« J’ai vu un mot affiché sur ma porte. C’était un de mes voisins, de manière anonyme, qui me demandait, pour la santé de tout l’immeuble, de quitter mon appartement. J’étais outrée, scandalisée. Je pensais que c’était une blague », témoigne une infirmière lyonnaise. En France, comme elle, de nombreux soignants dénoncent sur les réseaux sociaux les mots anonymes qu’ils trouvent dans leurs immeubles.

« C’est ça, la part sombre que nous voyons* »

Devant l’ampleur du phénomène, le 28 mars, le Premier ministre Édouard Philippe a réagi : « Ce sont ces mots scandaleux, d’un certain nombre de gens qui s’inquiètent de la présence sur le palier, à côté de chez eux, d’infirmières, d’aides-soignantes ou de médecins, parce qu’ils seraient exposés plus que d’autres au virus. C’est ça, la part sombre que nous voyons. »

À New York, l’agressivité des patients grandit dans les centres de soin d’urgence face à l’augmentation du nombre de personnes atteintes du Covid-19. Tandis qu’en Inde, les médecins sont forcés de quitter leur domicile sur ordre de leurs propriétaires. Ce qui subissent les médecins inquiète même le Premier ministre du pays, Narendra Modi, qui s’est dit outré lors d’une conférence de presse.

Une recrudescence des vols de badges d’identification des infirmières au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, devant la recrudescence des agressions et des vols des badges d’identification, il est désormais conseillé aux infirmières du National Health System (NHS) de ne plus porter leurs uniformes en dehors des hôpitaux et de cacher leurs badges. Les badges sont ensuite utilisés pour obtenir de la nourriture ou des boissons gratuites et pour accéder aux supermarchés dans les plages horaires réservées au personnel du NHS.

avatar
Brut.