retour

L'importance du "small talk", ces petites phrases qui semblent futiles

"Ça va ?", "Tu as vu comme il fait beau ?" : voilà pourquoi toutes ces petites phrases a priori futiles sont en vérité fondamentales pour la société. Surtout en période de Covid...

05/04/2021 16:59
  • 829.1K
  • 295

227 commentaires

  • Elodie I.
    17/11/2021 14:00

    Eh salut ! ÇA VAAAAA ???

  • Pauline C.
    15/11/2021 23:22

    l’importance des small talks ! Je ne sais pas si tu te souviens de cette conversation, mais je suis retombée sur la vidéo 😉

  • Manuel M.
    15/11/2021 20:27

    Bla bla, tous ces codes sociaux m'ont toujours semblé effectivement bien futiles, et pas bien sérieux. Je ne crois absolument pas en ces trois étapes décrites, je court-circuite très souvent volontairement ces codes, pour proposer les miens. Je peux entrer directement en communication à l'étape 2 ou 3, cela déconcerte souvent, mais du coup je fais un tri immédiat dans mes relations, et c'est très bien ainsi.

  • Romane B.
    15/11/2021 18:18

    alors ? T’es passé par la N118 ?

  • Van E.
    15/11/2021 17:13

    Moi je suis nul en small talk

  • Mar L.
    15/11/2021 17:12

    « il a fait beau aujourd’hui ? » « ces nuages sont d’un blanc » 😂😂

  • Clémence B.
    15/11/2021 15:51

    on en a connu beaucoup, des personnes qui ne connaissaient pas ces trois temps fondamentaux de toute communication, hein…

  • Claude L.
    15/11/2021 07:30

    Sociologue c'est payant comme métier !!! ???...a savoir !!

  • Le S.
    15/11/2021 00:43

    Ce mec me déprime, soit tu as une relation avec ton entourage, soit non, mais faire un exposé dessus...lourd

  • Christine B.
    14/11/2021 23:32

    Il parle des formulations et au lieu de dire : formules courtes on entend « small talks »… du grand n’importe quoi…

  • Andreea M.
    14/11/2021 20:04

    PapaDal LeFourbe😊

  • Cdnews D.
    14/11/2021 18:44

    fait qu'il viennent visiter la Papouasie le gars. ici la langue est fondée sur le shortcut, du coup c est comme si il parlait la langue des schtroumpf

  • Kevin Q.
    14/11/2021 16:46

    ouai... les "ça vas ?" qui n'attendent pas de réponse, et qui sont dit juste par habitude comme des robots programmé....

  • Isabelle M.
    14/11/2021 15:00

    Et oui!! Merci monsieur

  • Gulie L.
    14/11/2021 14:48

    Je viens de Nantes, j’ai habité Paris pendant 3 ans, et j’habite maintenant Montréal depuis autant d’années. Ici on tutoie, on dit « salut ça va bien? », on fait la queue à l’arrêt de bus, dire bonjour, merci à tout bout de champ et parler amicalement à des inconnus fait partie de la culture locale. Ça enveloppe d’une chaleur humaine quotidienne qui fait du bien. À Paris je me souviens qu’un ami m’avait dit que ça ne se faisait pas de dire bonjour ou merci, qu’on avait pas le temps pour ça. J’ai jamais lâché cet habitude, et j’ai même pris le parti de parler à des inconnus dans le métro : Juste de sourire, de dire bonjour, d’engager une petite conversation et de voir ce qui se passe. Et bien ces petits moments avec des inconnus font parti de mes plus beaux souvenirs parisiens. J’ai eu des échanges de regards impressionnés avec des inconnus dans le métro à propos d’un incroyable saxophoniste qui jouait devant nous, j’ai discuté philo avec une dame assise à côté de moi, qui m’a donné son mail pour me partager l’article qu’elle lisait, etc. On est tous dans le même bateau de la vie et ça fait toujours chaud au cœurs ces petites conversations au hasard. Il est complètement faux de dire que ce n’est pas possible de le faire dans une ville aussi dense que Paris (je donne cet exemple car il est plus facile d’engager des conversations dans des plus petites villes), il faut juste le faire de manière spontanée et gentille et vous seriez très surpris de voir ce qui se passe. Les gens se sentent seuls la plupart du temps, et sont plutôt méfiants mais au fur et à mesure, on peut retrouver cette habitude. Lorsqu’on mets un sourire sur sa voix, et qu’il n’y a d’autres objectifs que juste d’échanger, les gens s’ouvrent comme par magie devant vous et je trouve ça fantastique ! Bref, merci pour ce petit reportage, et faites comme les québécois : dites « Bonjour, comment ça va? » à la caissière, la boulangère, le chauffeur de bus, les gens dans le métro, et vous verrez vous serez agréablement surpris. (Pas toujours mais ça viendra…!) Il faut s’ôter de l’esprit que c’est ridicule d’être avenant et chaleureux avec les gens qui nous entourent dans un monde obsédé par l’apparence et par le contrôle. Sur ce, bonne journée à tous, il fait beau dehors! 😉

  • Agnos M.
    14/11/2021 14:11

    Les arabes aussi font de longues introductions . Certain utilisent de longues salutations qui va de "comment vas-tu, ton père, ta mère, ton mari, tes enfants.....enfin chaque membre de la famille jusqu'au voisins et l'épicier du coin... Sans compter 4 fois la bise... J'ai toujours admiré les courtes salutations des occidentaux, pour ensuite aller droit au but

  • Chris P.
    14/11/2021 08:30

    Dialogue de coiffeur

  • Lillith R.
    13/11/2021 21:35

    j'en suis convaincue...c'est un signe que l'autre est la qu'il existe et qu'il est important. tous les matins même pdt le covid je viens saluer mes collègues dans chaque bureau..et parfois ce sont des collègues avec lequel g peu d'interaction pour x raisons mais je trouve cela important. ce ne sont pas des numéros

  • Martine P.
    13/11/2021 18:34

    Tout à fait .. souvent quand vous dîtes bonjour tout juste si on vous répond .. beaucoup sont très personnel..

  • Anaïs B.
    13/11/2021 14:50

    Ca s'appelle la fonction phatique du langage et c'est certes un ciment de la communication, mais son utilisation est fondamentalement culturelle, et il n'y en a pas de bonne ou de mauvaise. Les cultures germaniques sont plus dans l'efficience du message et considèrent comme irrespectueux de faire perdre son temps à quelqu'un ; les cultures orientales accordent plus d'importance au lien créé qu'au contenu de l'information. C'est passionnant à étudier mais ce n'est pas une question de politesse ou de savoir-vivre. (La politesse des grandes villes, c'est le silence...) C'est donc tout aussi abscons de critiquer les Parisiens qui refusent de communiquer avec n'importe qui et de perdre de l'énergie sociale avec des gens dont ils ne sont pas proches, que ça ne l'est de critiquer les Chinois pour leur approche très circulaire autour du message transmis. Bref, à Rome faites comme les Romains. J'adore prendre ce temps de communication quand je suis dans des environnements qui s'y prêtent ; je vais droit au but quand je parle à des amis allemands ou néerlandais ; je prends des nouvelles de la famille de mes potes marocains ; je ferme ma gueule quand je suis dans le métro sur la ligne 13 😂

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.