retour

[Épisode 4] Brut en Tanzanie avec les Massaï

Mathias est Massaï. Il a passé sa vie en Tanzanie, au pied du lac Natron. Il raconte en quoi le changement climatique bouleverse son environnement et la vie de sa tribu à notre reporter Charles Villa.

31/08/2018 07:33
  • 67.8k
  • 48

23 commentaires

  • Sophie T.
    02/09/2018 06:35

    Pourquoi le gouvernement expulse les Massais pour le tourisme alors qu'ils sont une des principales activité touristique? (en tout cas ici au Kenya)

  • Sylvie B.
    31/08/2018 22:22

    Un beau témoignage,pour les très favorisés et materialistes que nous sommes

  • Maéva M.
    31/08/2018 22:10

    😭

  • Julien R.
    31/08/2018 20:51

    🇹🇿

  • Louis S.
    31/08/2018 16:00

    j'aimerai bien avoir l'avis de ta famille sur le sujet du coup frero mdrrr

  • Peter B.
    31/08/2018 14:46

    tu parle Massaï?

  • Guillaume A.
    31/08/2018 13:01

    !!!

  • Cathy B.
    31/08/2018 12:09

    C est terrible

  • Sandra G.
    31/08/2018 11:52

    Désolé du hors-sujet.. Mais j'ai remarqué la musique de fond, quelqu'un saurait me dire de quelle musique il s'agit svp ?

  • Romain V.
    31/08/2018 11:11

    y a ka mettre un mc do et un Starbucks avec un beau parking,ca sera déjà plus classe.quel looser

  • Anas H.
    31/08/2018 10:09

    regarde comment le mec s'exprime et compare le avec les nôtres ici

  • Agathe D.
    31/08/2018 09:51

    IL FAUT SAUVER LES FLAMFLUUMMMMMS

  • Jb L.
    31/08/2018 09:33

    Ouna matako mazouri sana

  • Ecosia
    31/08/2018 08:57

    Rencontrer Mathias lors de notre voyage avec Charles a été un moment fort qui nous a encore une fois montré à quel point il est important d'agir! Merci de parler de ces sujets importants!

  • Antoine G.
    31/08/2018 08:33

    vous reconnaissez ?

  • Ingrid L.
    31/08/2018 08:29

    😢😢😢

  • Marie-Paule A.
    31/08/2018 08:20

    Et en colère !!!

  • Ricardo B.
    31/08/2018 08:05

    😏 Un pur éleveur !

  • Josiane H.
    31/08/2018 08:01

    encore une catastrophe.....!

  • Giulia S.
    31/08/2018 07:52

    Nous courons tous à notre perte Évidemment les animaux puis les populations les plus pauvres passeront avant mais ce n’est pas faute de le répéter depuis des années

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.