retour

"La fabrique à bébés" : au cœur de la plus grande maternité des Philippines

"Je fais des gosses les uns après les autres. Je peux pas m’occuper de tous à la fois." Ici, 60 enfants naissent chaque jour. Dans la plus grande maternité des Philippines, la réalisatrice Ramona S. Diaz a filmé le quotidien des femmes et des soignants, dans un pays où la contraception reste l'exception. Le documentaire "La fabrique à bébés" est diffusé le mercredi 1 juillet à 23h30 sur ARTE.

« La Fabrique à bébés », ou le quotidien de la plus importante maternité des Philippines

Dans ce documentaire, la réalisatrice Ramona S. Diaz s’est intéressée à la maternité de l’hôpital de Fabella. Ici, 60 enfants naissent chaque jour.

Dans La Fabrique à bébés, Ramona S. Diaz raconte le quotidien de la plus importante maternité des Philippines, dans l’hôpital de Fabella. Ici, 60 enfants naissent chaque jour. « Fabella est connue pour être une maternité très progressiste. Tant qu'ils pourront accueillir des femmes, ils le feront. Même s’ils sont complets. C'est un chaos contrôlé. Tout fonctionne encore à l'hôpital, malgré le manque de ressources », se réjouit la réalisatrice.

Aux Philippines, le recours à la contraception est rare

Ce qui a particulièrement touché Ramona S. Diaz lors du tournage, c’est le sens de la communauté de toutes ces femmes qui accouchent au même moment. « Elles forment vraiment une communauté de soutien, les unes avec les autres. Elles ont si peu et pourtant, elles se soutiennent de bien des façons, émotionnellement et en pratique. En se prêtant leurs téléphones ou en nourrissant les bébés des unes et des autres. »

Aux Philippines, 86 % de la population est catholique. Dans ce pays, le recours à la contraception est rare. « Je pense que la situation est le produit de nombreux facteurs. Le rôle de l’Église catholique est vraiment clé, parce que l’Église catholique est très puissante. Et il y a le manque d’éducation, beaucoup de pressions culturelles et sociales qui pèsent sur les femmes pour avoir des enfants. En particulier dans les secteurs les plus pauvres de la société, parce que les enfants y sont une richesse », analyse Ramona S. Diaz.

« Ce sont des bébés qui donnent naissance à des bébés »

D’une certaine manière, le séjour de ces femmes à l’hôpital est un moment de répit par rapport à leur vie à l’extérieur. « Elles n’ont pas à penser à quoi que ce soit. Elles ont à manger, elles ont un toit au-dessus de la tête, elles ont l’eau courante », constate la cinéaste.

Chaque jour, le personnel soignant de Fabella essaie de sensibiliser les femmes, notamment à la question contraceptive. « Ils leur disent : “Tu n’as pas besoin de la permission de tes parents, de ta mère. As-tu demandé la permission avant d’avoir des relations sexuelles ? Je parie que non. Donc maintenant, tu n’as pas à demander la permission pour avoir un stérilet.” Ils sont tellement patients avec les femmes. C’est incroyable », s’émerveille Ramona S. Diaz.

Selon elle, les soignants savent que le temps joue contre eux. Leur but est avant tout d’expliquer aux jeunes femmes – parfois des jeunes filles – comment se protéger. « Les adolescentes qui viennent dépendent toujours de leurs parents et des gens qui leur disent quoi faire. Ce sont des bébés, vous savez. Des bébés qui donnent naissance à des bébés, voilà ce que c’est. »

01/07/2020 11:07
  • 1.7M
  • 423

309 commentaires

  • Patou R.
    24/06/2021 08:22

    Quel malheur pauvres enfants ils n’ont rien demander eux coutumes religions surtout la religion fait plus de mal qu’autre chose écœurant de voir tous ce qu’ils se passent dans le monde à cause de ses religions Et les gens se laissent influencer je n’arrive pas à comprendre.

  • Wanda O.
    23/06/2021 22:30

    Regardons plutot tout se qui se passe chez nous...trop facile donnez des conseils a milies des kilometres ...

  • Nadia B.
    21/06/2021 12:51

    J'ai vu un reportage sur les enfants des rues aux Philippines, c'est énorme le nombre d'enfants qui y grouillent. Et vu que les parents n'ont pas le tps de s'en occuper, ils traînent dehors et les filles se prostituent dès 12ans pr manger, a cause de la misère.

  • Laurence G.
    20/06/2021 12:53

    C'est grave quand même quand on voit la difficulté qu on a adopter...

  • Havane L.
    20/06/2021 04:37

    Il faudrait enseigner la contraception ...

  • Valérie M.
    19/06/2021 14:44

    Très intéressant reportage . mais je ne sais pas si je retiens le côté positif de cet hôpital ou l aspect catastrophique « des bébés qui font des bébés »

  • Paitoarii R.
    18/06/2021 03:58

    Contraception

  • Sylvie A.
    24/05/2021 17:37

    Elles préfèrent mettre au monde des enfants qui seront malheureux et qui finiront sûrement dans la prostitution, plutôt que de prendre une contraception, bravo le catholicisme...

  • Marianne C.
    18/05/2021 07:24

    Castration et stérilisation. Que font les médecins sans frontières. Ils devraient stériliser ces femmes. La religion elle a beau dos.

  • Christelle B.
    17/05/2021 20:06

    et la contraception ! surpopulation mondiale !!! ras le bol !

  • Janik G.
    15/05/2021 15:55

    Peut-être serait il bien d appendre à ces « messieurs « de garder leur kekete dans le pantalon non ???

  • Marie-Line L.
    11/05/2021 10:36

    Les femmes..Toujours otages des hommes, des religions, des conventions culturelles, de la pression sociale. Plus j'avance en âge et plus ma colère est grande. Ça bouge mais SI LENTEMENT, à cause de tout ce que je viens de citer.

  • Garance T.
    03/05/2021 11:00

    Elles ont peur de se faire poser un stérilet mais pas d’élever un bébé à leur jeune âge ?? C’est n’importe quoi, depuis quand on demande l’autorisation d’avoir une contraception, elles ont pas demandés pour les relations sexuelles c’est illogique

  • Marie M.
    16/03/2021 22:00

    La religion catholique est contre la contraception et dans ce pays ce n est pas bien

  • Carole D.
    06/03/2021 08:04

    Il faudrait commencer par le commencement éduquer la religion à revoir son concept sur la fécondation afin de protéger toutes ses femmes devenues des vaches à traire... Pressées entre le marteau, l enclume et la désinformation... Cocktail explosif pour ces personnes pour la plus part analphabètes. On n est pas loin d une réduction comme la Chine, d un enfant par famille... À moins que l' on nous dit pas tout et que certains bb sont adoptés par des couples à l'étranger sans enfants. Brefs derrière le vernis tout n est pas toujours joli joli... Je me méfie toujours de ses reportages un peu trop lisse à mon goût !

  • Amélie F.
    10/02/2021 19:50

    Regarde

  • Dimitri D.
    30/01/2021 20:21

    Hum 😒 ouais ouais... et sinon en terre d’Islam l’IVG est légal ?

  • Mouhand H.
    25/01/2021 16:41

    !!

  • Therese M.
    17/01/2021 09:02

    Quelle misère !

  • Paule B.
    14/01/2021 19:59

    🥺