retour

"La fabrique à bébés" : au cœur de la plus grande maternité des Philippines

"Je fais des gosses les uns après les autres. Je peux pas m’occuper de tous à la fois." Ici, 60 enfants naissent chaque jour. Dans la plus grande maternité des Philippines, la réalisatrice Ramona S. Diaz a filmé le quotidien des femmes et des soignants, dans un pays où la contraception reste l'exception. Le documentaire "La fabrique à bébés" est diffusé le mercredi 1 juillet à 23h30 sur ARTE.

« La Fabrique à bébés », ou le quotidien de la plus importante maternité des Philippines

Dans ce documentaire, la réalisatrice Ramona S. Diaz s’est intéressée à la maternité de l’hôpital de Fabella. Ici, 60 enfants naissent chaque jour.

Dans La Fabrique à bébés, Ramona S. Diaz raconte le quotidien de la plus importante maternité des Philippines, dans l’hôpital de Fabella. Ici, 60 enfants naissent chaque jour. « Fabella est connue pour être une maternité très progressiste. Tant qu'ils pourront accueillir des femmes, ils le feront. Même s’ils sont complets. C'est un chaos contrôlé. Tout fonctionne encore à l'hôpital, malgré le manque de ressources », se réjouit la réalisatrice.

Aux Philippines, le recours à la contraception est rare

Ce qui a particulièrement touché Ramona S. Diaz lors du tournage, c’est le sens de la communauté de toutes ces femmes qui accouchent au même moment. « Elles forment vraiment une communauté de soutien, les unes avec les autres. Elles ont si peu et pourtant, elles se soutiennent de bien des façons, émotionnellement et en pratique. En se prêtant leurs téléphones ou en nourrissant les bébés des unes et des autres. »

Aux Philippines, 86 % de la population est catholique. Dans ce pays, le recours à la contraception est rare. « Je pense que la situation est le produit de nombreux facteurs. Le rôle de l’Église catholique est vraiment clé, parce que l’Église catholique est très puissante. Et il y a le manque d’éducation, beaucoup de pressions culturelles et sociales qui pèsent sur les femmes pour avoir des enfants. En particulier dans les secteurs les plus pauvres de la société, parce que les enfants y sont une richesse », analyse Ramona S. Diaz.

« Ce sont des bébés qui donnent naissance à des bébés »

D’une certaine manière, le séjour de ces femmes à l’hôpital est un moment de répit par rapport à leur vie à l’extérieur. « Elles n’ont pas à penser à quoi que ce soit. Elles ont à manger, elles ont un toit au-dessus de la tête, elles ont l’eau courante », constate la cinéaste.

Chaque jour, le personnel soignant de Fabella essaie de sensibiliser les femmes, notamment à la question contraceptive. « Ils leur disent : “Tu n’as pas besoin de la permission de tes parents, de ta mère. As-tu demandé la permission avant d’avoir des relations sexuelles ? Je parie que non. Donc maintenant, tu n’as pas à demander la permission pour avoir un stérilet.” Ils sont tellement patients avec les femmes. C’est incroyable », s’émerveille Ramona S. Diaz.

Selon elle, les soignants savent que le temps joue contre eux. Leur but est avant tout d’expliquer aux jeunes femmes – parfois des jeunes filles – comment se protéger. « Les adolescentes qui viennent dépendent toujours de leurs parents et des gens qui leur disent quoi faire. Ce sont des bébés, vous savez. Des bébés qui donnent naissance à des bébés, voilà ce que c’est. »

01/07/2020 11:07
  • 1.3M
  • 378
Brut - Le livre

274 commentaires

  • Anne-Marie B.
    6 jours

    Et la pilule ça n'existe pas ? Et les préservatifs non plus. C'est l'usine. N'importe quoi😱🤮

  • Sara R.
    13/10/2020 06:41

    ccest facile pour l église d etre contre tout puisque les religieux ont fait le voeu de chasteté...

  • Clode G.
    12/10/2020 15:21

    C koi ce bordel ! Franchement ! Mais bon tant que les bebes sont bien nourris protegés et bien traités c'est l'essentiel

  • Maya R.
    11/10/2020 03:21

    pauvre enfant

  • Sarah D.
    09/10/2020 18:41

    Impressionnant. Cette religion qui dirige tout et fait de gros dégâts. Tous ces enfants ne pourront pas avoir les soins et l'éducation nécessaire pour vivre... C'est l'état qui doit mettre les choses en place. Sinon paupérisation assurée.

  • Josiane A.
    06/10/2020 04:16

    La contraception a toujours été une affaire de femmes.... il faut les informer dans ce pays, au lieu de les laisser mettre au monde des enfants dont elles ne pourront s'occuper....c'est lamentable cette politique

  • Mariane R.
    01/09/2020 20:59

    les Philippines c est les champions de la connerie tte catégories c est fou...

  • Yvette M.
    25/08/2020 08:20

    Steriliser les mecs a l adolescence

  • Meriem B.
    25/08/2020 06:08

    Tu t

  • April A.
    24/08/2020 04:55

    Ces enfants sont des cadeaux pour les pédophiles (l'église est infestée de pédophiles satanistes affamés)🤬

  • Sabrina J.
    23/08/2020 08:46

    Une histoire sans fin ... un cercle vicieux... trop d’enfants pas de moyens financiers,manque inévitable d’éducation , ses enfants d’aujourd’hui deviendront ces femmes complètement perdu ,mise enceinte par ces hommes qui se fiche bien évidemment de l’avenir de leur enfants... c’est triste de voir cela quand je vis dans un pays où les droits humains on prit l’ascendance sur les religions... 😢

  • Jocelyne L.
    20/08/2020 16:04

    Pauvres gamins qui vont devoir survivre dans ce cirque ! L'éducation serait plus importante que le poids des religions !!

  • Jacqueline P.
    20/08/2020 09:24

    Prends la pilule

  • Christine D.
    16/08/2020 20:28

    Pourquoi faire autant d’enfants si c’est pour pas pouvoir s’en occuper, il existe plusieurs façons de ne pas avoir d’enfants . C’est injuste pour ces enfants

  • Aurore A.
    14/08/2020 15:57

    Sans aucune religion ce monde irais beaucoup mieux

  • Natacha N.
    13/08/2020 12:13

    On pas jugé, ok, sauf que tout le monde peut, ce montré raisonnablement et arrêter de faire des enfants surtout quand on a même ce fusse que de l'amour à leurs donner, pas de contraception, alors abstinence !!!!, désolée, mais c'est ma conviction....

  • Guylaine L.
    10/08/2020 12:53

    Pilules et on sauvera ces femmes et la planete

  • Nadine V.
    04/08/2020 05:27

    Supprimons la religion....cause du malheur de ces femmes.... Éduquons ces femmes Autorisons la contraception

  • Josiane A.
    03/08/2020 08:21

    Qui ne connaît la pilule ou la ligature de trompes? Quelle misère physiologique.....

  • Florence M.
    31/07/2020 14:31

    Que deviennent ces bébés dont les parents ne peuvent pas s'occuper ? Ils partent satisfaire les désirs d'enfants de parents stériles dans les autres pays. Et parfois, malheureusement, ils viennent renouveler le stock de chaire fraîche dans les trafics d'enfants. Je suis catholique mais je ne cautionne pas la doctrine de l'Église patriarcale. J'ai compris toute cette manipulation très jeune. Je n'adhère pas au système dévoyé. Le message du Christ est un message à remettre au goût du jour. Ça n'a pas bcp été fait. Le message est bon mais il est instrumentalisé dans le mauvais sens. Comment l'Église peut-elle continuer à promouvoir ces usines à bébés ? C'est une horreur !!

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.