retour

31 nouvelles espèces éteintes et de nombreuses autres menacées

31 : c'est le nombre de nouvelles espèces déclarées officiellement éteintes selon la dernière mise à jour de la Liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature. Et d'autres pourraient bientôt les rejoindre…

Liste rouge de L’UICN : 31 nouvelles espèces éteintes et plus de 3.000 menacées

L’Union Internationale pour la conservation de la nature a récemment diffusé sa liste rouge comportant le nombre d’espèces éteintes et menacées. Les chiffres sont particulièrement alarmants et l’activité humaine est en cause.

3.324. C’est le nombre d’espèces considérées comme « menacées », selon la liste rouge de l’Union Internationale pour la conservation de la nature. « La liste rouge est l'outil clé que nous utilisons pour surveiller l'état de la biodiversité dans le monde. C'est une sorte de baromètre du vivant », explique Craig Hilton-Taylor, responsable de la liste rouge de l’UICN.

Le dauphin de l’Orénoque en danger

Le dauphin de l'Orénoque est maintenant considéré comme « en danger ». « Nos spécialistes ont collecté des données depuis quelques années maintenant, et ils ont établi que le dauphin de l'Orénoque a connu une réduction de population de plus de 50 % au cours des 30 dernières années », indique Craig Hilton-Taylor.

Ce changement de statut signifie que toutes les espèces de dauphins d’eau douce de la planète sont dorénavant menacées d’extinction. Et la situation empire : des espèces disparaissent à grande vitesse. Sur l’ensemble de la liste rouge, un tiers des 128.918 espèces évaluées sont menacées.

31 espèces officiellement éteintes

Dans la dernière mise à jour de la liste rouge, 31 espèces sont déclarées officiellement éteintes. « Toutes les causes sont liées à l’activité humaine. Ça va de la perte d’habitat due à l’extension de l’agriculture pour nourrir le monde, ou l’urbanisation pour loger les gens, les grandes zones commerciales », rapporte Craig Hilton-Taylor. Le changement climatique est également en cause dans plusieurs parties du monde.

Toutefois, il y a aussi de bonnes nouvelles : le bison d'Europe, par exemple, était presque éteint à l'état sauvage, mais il a pu être réintroduit dans la nature grâce à certains bisons encore présents dans des zoos. Il y a désormais une population d'animaux en liberté et 47 troupeaux, soit plus de 6.000 animaux dans 10 pays d'Europe.

11/12/2020 20:40
  • 328.1K
  • 120

51 commentaires

  • Adrien T.
    30/12/2020 13:51

    Juste une réflexion à haute voie... Nous sommes aujourd’hui au sommet de la chaîne alimentaire, comme l’ont été d’autre espèces d’animaux en leurs temps sur notre bonne vieille terre. Je ne suis pas persuadé que nous soyons la seule espèce au sommet de la chaîne alimentaire à avoir eu un tel impact sur les autres espèces. Un paramètre qu’il ne faut pas oublier, c’est que nous n’étions pas là pour mesurer. Peut-être que nous sommes vraiment les pires mais.... n’oublions pas que des espèces ont régnés sur la terre bien plus longtemps que nous. N’oublions de relativiser, surtout au niveau des échelles dont nous parlons.

  • Nath N.
    16/12/2020 20:01

    Partager

  • KA M.
    15/12/2020 15:34

    Le gouvernement français : "c'est la faute aux musulmaaaaans" 💣💣💩💩

  • Reyms S.
    13/12/2020 22:09

    Les derniers à rester seront les humains, insectes et microorganismes. Quand les humains se seront tous entretués, la nature pourra reprendre son cours, si une catastrophe naturelle ne la sauve pas avant.

  • Barba R.
    13/12/2020 11:38

    Et qui va tuer l espèce humaine,la plus dangereuse de toutes? elle même ... 😁

  • Catherine P.
    13/12/2020 07:29

    🤬

  • Chris A.
    12/12/2020 21:57

    Et si les filets de pêche étaient tous interdits ??

  • Christelle D.
    12/12/2020 21:32

    " activité humaine " comme à chaque fois...... pas difficile de faire un lien pour connaitre une des solutions.

  • Laurent P.
    12/12/2020 20:53

    Nous serons 11 milliards d'ici 2050 ou plutôt 4 milliards si les guerres à venir, pour de très nombreuses raisons ainsi que des pandémies inéluctables, alors peut être, notre planète redeviendra vivable pour toutes les espèces.

  • Lili L.
    12/12/2020 19:00

    Elle voudrait qu’on lui fasse la même chose la grosse? Elle va voir si elle va aimer!!! 😡

  • Cécile G.
    12/12/2020 17:52

    et les loups qui sont tués en charente maritme, les ours dans les Pyrénées????????? vous dites quoi? remarquez c'est normal que vous dites rien ce sont vos collègues qui tuent!!!!!!

  • Annick E.
    12/12/2020 17:24

    😬😟

  • Régis F.
    12/12/2020 16:15

    Pour réellement protéger la faune et la flore, il faut l' éradication de l' espèce dite humaine...

  • Noémie M.
    12/12/2020 12:53

    ....

  • Falko R.
    12/12/2020 12:47

    Scheissmenschen.

  • Eliane L.
    12/12/2020 10:32

    C est nous les destructeurs de la planète nous sommes trop nombreux sur terre il faut moins consommer et être plus écologique il est vrai que tout va disparaître au fil des années c’est triste mais c’est comme cela

  • Marie-Claude P.
    12/12/2020 10:28

    Entièrement d'accord mais en raisonnant au niveau mondial. En Europe on remplace à peine les générations. En Afrique subsaharienne on oscille entre 7 et 9 enfants par femme. Qui tous survivent grâce aux actions de l'UNICEF. C'etait le cas en Europe il y a 2 siècles mais 2 parvenaient à l'âge adulte. C'est là bas que les gens devraient limiter leur fécondité. Comment y parvenir?

  • Jean-Paul B.
    12/12/2020 10:05

    Qui fait le plus d'enfants sans se soucier de quoi que soit, tant qu'il y a des allocs.

  • Akinata L.
    12/12/2020 09:21

    Merci les humains ! Sa me révolte !

  • Paul H.
    12/12/2020 09:16

    Bientot le tour du moineau, de la buse, du bourdon puis ensuite des abeilles. Ensuite les medias parleront de l'accélération du nombre de disparitions, ca voudra dire que la nature aura passé la 2eme vitesse. Soyez patients les sceptiques, vous allez en avoir pour votre pognon ! Vous doutez ? Eh bien sachez que chaque francais émet 11,5 tonnes de particules de carbone par an. Passer au vehicule électrique fait juste baisser ce chiffre de 60% Continuez a vous mentir, continuez ...

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.