retour

Au Brésil, la culture du soja menace la biodiversité

Le soja brésilien est exporté aux quatre coins du monde, jusqu'en France. Mais au Brésil, sa culture est un désastre écologique. Voilà pourquoi.

La consommation de soja, facteur de déforestation au Brésil

Le soja brésilien, largement exporté à l’étranger pour nourrir le bétail, est cultivé intensivement dans le Cerrado. Entre 2000 et 2014, 963 000 hectares ont été déboisés.

La région du Cerrado, au Brésil, produit la moitié du soja brésilien. Ce biome unique, composé de la plus grande zone de savane tropicale du globe, abrite 5 % de la biodiversité mondiale. Pourtant, la moitié de ce territoire a déjà été transformée en terres agricoles. Entre 2000 et 2014 en effet, 963 000 hectares ont été déboisés – c’est plus grand plus que l'île de Porto Rico. En cause : la culture intensive du soja, qui a augmenté de 108 % durant cette période.

La majorité des impacts attribuables aux consommateurs étrangers

Ce soja est majoritairement destiné à nourrir les poulets, les porcs et les vaches afin de produire de la viande et du lait. Une étude publiée en 2019 dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) s'est intéressée aux impacts de cette production et à ses responsables. D’après les auteurs de l’étude, la consommation intérieure de soja est responsable de 45 % des impacts sur les espèces endémiques du Cerrado. Toutefois, la majorité des impacts sont attribuables aux consommateurs étrangers, dont 22 % au marché chinois et 15 % au marché européen.

Le fourmilier géant est particulièrement touché. Dans l'État du Mato Grosso, cet animal emblématique a perdu 85 % de son habitat à cause du soja. Cette espèce est aujourd'hui classée comme vulnérable sur la liste rouge de L'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN). Et la situation pourrait empirer… Selon l’Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Brésil devrait devenir le 1er producteur mondial de soja d'ici 2025.

01/01/2020 15:51
  • 104.4k
  • 314

30 commentaires

  • Jean-Paul G.
    16/01/2020 14:41

    Et la France continue à acheté du soja a ces pays

  • Nina C.
    15/01/2020 09:21

    Ahhh tiens on en parle pas dd ça ,c tiuj le Nutella et cie mais pas le soja !!! C comme la viande de singe qui envahit les marchés européens et américains et qui peut donner le virus Ebola ,c pareil ,136 tonnes qui transitent par la Belgique

  • Hanna C.
    13/01/2020 21:03

    Stop le soja mais détruit tout

  • Marie-Hélène L.
    10/01/2020 17:13

    La majorité du soja produit n’est pas destiné à consommation humaine mais pour nourrir les animaux d’élevage...!!

  • Regine D.
    04/01/2020 21:25

    Tout ça cela me fait gerber!!! Boycottons le soja qui nourrit les bovins car trop de viande sur la terre!!! Nous n aurons jamais assez de larmes pour pleurer notre PLANÈTE qui se meurt plus vite que prévu 😥😥😥😪😪😭😭😭

  • David C.
    04/01/2020 17:49

    Malheureusement on nous dis de manger au producteurs français alors qu'ils nourrissent les bêtes avec se soja pourris sa me fais trop rire tien manger français ses de la caliter 🤣🤣🤣🤣 ont nous prend partout pour des c.......

  • Agnès G.
    04/01/2020 13:17

    Et ce soja brésilien n'est pas pour les végétariens ou les végans : il nourrit le bétail, notamment français !!!

  • Agnès G.
    04/01/2020 12:06

    Le soja bio se cultive aussi en France !

  • Pierrick C.
    03/01/2020 20:40

    Tout ça pour bouffé de la merde 🤔🤦🏻‍♂️

  • Dominique C.
    03/01/2020 15:15

    ....pendant les règnes de Saint Lula et Sainte Dilma......

  • Julien T.
    03/01/2020 08:04

    😟

  • Benjamin K.
    02/01/2020 19:37

    J'aurais dû investir dans le soja au Brésil........

  • Ad'line C.
    02/01/2020 14:21

    !

  • Marie-Rita R.
    02/01/2020 11:44

    Ne pas consommer de soja ni d'animal en ayant consommé...tout le monde n'est pas prêt..et ça se voit..

  • Eric F.
    02/01/2020 04:49

    Plus en plus d élevage intensif et de vegan( mdr généralement quand tu rajoute vegan au déboisement ou au pesticide il te Lynch car il on le seum pareille que ce qui mangé de la viande et qui ont le seum quand on leur parle d élevage intensif , on ce calm c est pas moi qui décide des règles ) la demande à explosé avec l huile de palm aussi c est un véritable fléau

  • Chetti R.
    01/01/2020 20:14

    😱😱Mais où va, c est terrible....... 😤😤

  • Charlène G.
    01/01/2020 19:51

    Le problème de la surconsommation...

  • Lizie K.
    01/01/2020 18:51

    on en parlait l'autre jour !

  • Paul Poulain
    01/01/2020 18:40

    Je vous mets ici le contenu de notre boîte à idées à propos d'une écologie radicale mais sociale https://www.emancipation-collective.fr/une-ecologie-radicale-mais-sociale/ a. Transformer radicalement notre rapport au travail pour construire une nouvelle société écologique b. Mise en place progressive d’une production agricole 100% nationale, écologique et paysanne en revalorisant la place des agriculteurs dans la société c. Définition collective des besoins indispensables à notre survie et ceux utiles à notre bien-être sans être néfastes à l’autre et à la planète d. 100 % d’énergies renouvelables d’ici 10 ans e. Plan de rénovation écologique de tout le bâti • 100% de bâtiments isolés en 5 ans f. Développer les transports publics écologiques et repenser la mobilité individuelle • Interdiction des vols intérieurs et avec nos pays frontaliers • Mise en place d’un système de points pour les voyages en avion dans un objectif de décroissance de l’empreinte carbone avec un droit minimal à la mobilité pour tous • Développement du ferroviaire, favoriser les lignes départementales et remettre en cause la centralisation depuis Paris • Gratuité des transports en commun • Mise en place d’un système de tarification du train unique en fonction du trajet et adaptée aux revenus économiques des particuliers et des entreprises • Suppression des véhicules des centres villes (à l’exception des véhicules de livraison, premiers secours et les personnes à mobilité réduites) avec les voies routières remplacées par des voies piétonnes et cyclistes • Interdiction des véhicules à plus de 130 chevaux et des SUV avant la fin du quinquennat g. Pénaliser les transports sur longue distance pour relocaliser les productions h. Discussions collectives autour des enjeux techniques et des nouvelles technologies i. Lutter contre l’obsolescence programmée en étendant la garantie des objets à 10 ans j. Mise en place d’un cyberminimalisme • Suppression des tablettes et des ordinateurs individuels à l’école avant 18 ans • Interdiction des GAFA dans toute la fonction publique, créations d’alternatives (exemples : les logiciels libres d’accès, moteurs de recherches sans publicités…) • Interdiction de rapatriement de bénéfices d’une entité à une autre en considérant une entreprise comme une unité unique, et non une somme de filiales séparées, dont certaines sont dans les paradis fiscaux • Préserver un système minimal de matérialisation des services publics k. Interdiction du transfert de déchets dans les pays étrangers l. Traitement des déchets en local dans les municipalités pour les déchets non dangereux m. Sauver l’écosystème et la biodiversité n. Exploiter durablement la forêt française (développement de la biomasse couplée à un plan de reforestation)

  • Haway H.
    01/01/2020 18:37

    Les bêtes, les butés, les abrutis sans scrupule, les cupides, les égoïstes, les frustrés, le profit, tout ce beau monde fait crever la planète.