retour

Burning Man : un festival écologique ?

"Ne laisser aucune trace" est l'un des ses principes fondateurs. Pourtant, l'impact environnemental du festival Burning Man fait régulièrement débat. Incinération de sculptures, détritus abandonnés... Voilà ce qu'il s'y passe vraiment.

Le Burning Man est-il un festival écolo ?

70 000 festivaliers, une ville éphémèreen plein désert , une utopie sociale… c'est le Burning Man. L'un de ses principes fondateurs : "Leave no trace" ("Ne laisser aucune trace") pour préserver ce site naturel. Pourtant, son impact environnemental fait régulièrement débat…

Chaque année, à la fin du mois d'août, le festival s'installe dans le désert de Black Rock, au nord-ouest du Nevada. Pendant environ une semaine, ce site se transforme en gigantesque ville éphémère. Celle-ci accueillait 10 000 festivaliers en 1997, 25 000 en 2001 et 70 000 en 2018, plafond fixé par les autorités.

En théorie, les participants ne doivent laisser aucun déchet sur place. Après l’événement, une équipe ratisse le site pendant 2 semaines pour ramasser les déchets restants et nettoyer les traces de feu.

Malgré ces mesures, certains habitants de villes voisines se plaignent de détritus abandonnés dans leur commune. Mais un autre problème est souvent pointé du doigt : l'impact climatique du festival.

En 2006, avec 40 000 participants, le Burning Man a rejeté plus de 27 000 tonnes de gaz à effet de serre. Parmi les causes, l'un des piliers du festival : l'incinération de nombreuses sculptures. En 2007, pour brûler cette tour de forage en bois de plus 30 m plus de 3000 litres de kérosène et 7000 litres de propane ont été utilisé.

Mais 87 % du bilan carbone du festival vient d'une autre source : les transports. Si le vélo est privilégié sur le site, des milliers de véhicules à moteur sont utilisés pour s'y rendre, occasionnant d'importants embouteillages en plein désert. Le site accueille même une piste d'aéroport temporaire et certains participants s'y rendent en jet privé. Pour tenter de réduire cet impact, les organisateurs encouragent le covoiturage.

Au total, selon une estimation de 2014 du journal LA Weekly, chaque festivalier produit en moyenne 2 fois plus de CO2 qu'un américain moyen.

29/06/2019 08:34
  • 559.9k
  • 1.0k

101 commentaires

  • Frederic D.
    18/07/2019 13:43

    Combien consomme un touriste sur un bateau de croisière?

  • Stéphane W.
    15/07/2019 06:30

    😎🤪

  • William E.
    03/07/2019 17:18

    nobody ever claimed it is a green festival

  • Carlita F.
    01/07/2019 20:01

    Certes, l'empreinte carbone est importante, mais c'est un aléas de tout festival accueillant des milliers de personnes. Burning Man se situant en plein désert, pas le choix que d'utiliser des véhicules... mais il y a des navettes, beaucoup de covoiturages mis en place. De façon plus générale, pour être déjà allée au Burning Man, je peux vous assurer qu'ils ne rigolent pas avec l'écologie ! Des jeunes près de notre emplacement avaient une fuite d'eau dans leur camping car qui coulait à même le sol, et bah des personnes sont vite venues prendre des photos du méfait, et un peu plus tard, des organisateurs de l'événement sont venus sur place pour faire prendre aux jeunes les dispositions qui s'imposaient, comme récupérer la flaque d'eau par terre pour la faire évaporer sur une bâche... ils étaient très stricts là-dessus... mais sinon, la plupart des participants sont tous automatiquement très respectueux de l'environnement (ça fait effectivement'partie des 10 règles du BM), et ne jettent absolument rien par terre : ni mégot, ni emballage, rien... au final, le désert de Black Rock est toujours rendu dans son état initial, grâce à la responsabilité individuelle et collective. C'est la magie du Burning Man et de Black Rock City, la plus belle ville du monde...

  • Mimi S.
    01/07/2019 11:24

    😉

  • Oriane B.
    01/07/2019 11:11

    😉

  • Manon B.
    01/07/2019 09:29

    c'est de ce festival que tu me parlais l'année dernière non ?

  • Papou A.
    01/07/2019 08:18

    On en n'est plus la.... C'est presque du bfmtv cet article.

  • Zapatéro D.
    01/07/2019 05:20

    😈😈😈😈🤣🤣

  • Robin H.
    30/06/2019 18:35

    c’est trop cool !

  • Mononoke H.
    30/06/2019 14:44

    Vraiment n'importe quoi ce festival 😡

  • Maria L.
    30/06/2019 13:38

    dis donc regale toi des com 😂

  • Claire J.
    30/06/2019 12:28

    pourquoi ne pas compenser cette empreinte carbone? convertir les GES du festival en nombre d'arbres à planter, ça se calcule. Et tout le monde serait content.

  • Emilie M.
    30/06/2019 11:18

    Directe je pense à malcom

  • David C.
    30/06/2019 10:48

    si on en est là , on en parle de l'impact environnemental des serveurs Facebook ? de la consommation énergétique à chaque commentaires postés sur la page de Brut Nature ...

  • Stan O.
    30/06/2019 10:03

    "pour réduire cet impact, l'organisation encourage le covoiturage" 🤣 sérieux...

  • Cathy F.
    30/06/2019 09:00

    Je reste très sceptique car il est impossible d'enlever les moindre particules de pollution. Le moindre mégot le moindre papier brûlé d'un feu d'artifice. Et toute la faune et la flaure environnementales qui va les restituer dans l'état C'est du PIPO ! Mais bien sûr y en toujours qui trouveront ca GENIAAAAAAAAL

  • Catherine D.
    30/06/2019 08:40

    Tous immatures..🤒

  • Gilbert A.
    30/06/2019 08:16

    Thibaut Pironneau c'est pour toi ça

  • Em L.
    30/06/2019 07:31

    Impact environnemental? La grosse blagueeeeee 🤣🤣🤣

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.