retour

Cette communauté du Vanuatu a déclaré la guerre au plastique

"Le lagon est vert, mais avant il était bleu, vraiment bleu turquoise…" Au Vanuatu, Brut a suivi des habitants en guerre contre les déchets en plastique qui envahissent leur lagon.

Vanuatu : la chasse au plastique

Partout sur la planète, la pollution plastique pose un problème considérable. Si des mesures commencent à être appliquées, des habitants prennent les devants au Vanuatu.

Au Vanuatu, un État de l’Océanie, des habitants ont décidé de mener une guerre contre le plastique, qui pollue les eaux. « On s’est dit : “On est nés ici, on mange le poisson du lagon, mais aujourd’hui, les déchets polluent la mer. Qu’est ce que nous allons faire ? On doit donc se sacrifier pour accomplir cette tâche“ », raconte l’un des bénévoles.

Un manque d’infrastructures

Chaque semaine, la communauté d’Erakor Bridge se réunit pour ramasser les déchets. La collecte commence au bord d’un lagon et se poursuit vers les jardins. Les habitants utilisent également des pirogues afin de ramasser les détritus qui se trouvent dans l’eau. Les environs du lagon sont particulièrement habités, donc plus menacés par les risques de pollution.

« Aujourd’hui au Vanuatu, la gestion des déchets est une énorme problématique parce que notre population est en augmentation et les gens font de plus en plus leurs courses. Donc il y a de plus en plus de plastique et il n’y a pas de système de collecte des déchets, pas d’endroit où traiter tous ces déchets », rapporte un habitant.

Des mesures jugées insuffisantes

Les jeunes tentent de trouver des solutions pour récupérer les déchets et les recycler, mais ils le font bénévolement. Les habitants dénoncent le manque d’emploi, et d’argent. Récemment, au Vanuatu, plusieurs objets en plastique ont été interdits, comme les sacs, les pailles, la vaisselle jetable et les boîtes en polystyrène.

Pour certains bénévoles, ce n’est pas suffisant : « Les couches jetables sont toujours vendues dans les magasins, certains filets en plastique, pour les pommes de terre, les oignons et tout ça, sont toujours dans les magasins. Tous ces déchets doivent être interdits. »

06/12/2020 07:21
  • 764.6K
  • 407

249 commentaires

  • Isabelle B.
    12/02/2021 14:09

    Très bonne initiative 👍👍👍👍

  • Michel H.
    25/01/2021 07:31

    Bien courageux au milieu d'une immense tristesse!

  • Gilbert P.
    17/01/2021 23:12

    les poisson meur... la accause des plastique dans le nid des rivièrees bouteille pneud.. poubelle

  • Frédéric M.
    02/01/2021 18:29

    Sans touristes que ça a faire ,continuez donc

  • Spart Z.
    02/01/2021 10:49

    Vous ramassez votre merde, y’a rien d’héroïque.

  • Jenny J.
    14/12/2020 20:54

    Belle initiative keep going.take care guys big love from new caledonia

  • Franck D.
    10/12/2020 07:15

    Quelle tristesse.. respect à vous 🙏

  • Dji T.
    09/12/2020 21:38

    Tankyu tumas ol Boy...hemi ol toti blo lo demon blo Babylone..Sori lo yumi 🇻🇺🇳🇨🤩🤩👌👌👌

  • JO W.
    09/12/2020 21:29

    Merci bravo et courage dur dans ces coins du monde pas de déchetterie pas de traitement pauvre planète

  • fégaff ALLEAU
    09/12/2020 18:06

    En NC c'est pas pareil, ça dépend (encore) de la France. tout est en place ou à peu près. Bon, le comportement citoyen n'est pas forcément des meilleurs, mais ça...en métropole on n'est pas exemplaire non plus, question comportement citoyen.

  • fégaff ALLEAU
    09/12/2020 18:01

    et très pauvre. Ils n'ont pas les moyens de mettre en place une collecte, un tri sélectif, des filières de valorisation, etc. alors vraiment bravo pour ce qu'ils font.

  • fégaff ALLEAU
    09/12/2020 17:58

    bravo, vraiment, à ces personnes. tout est dit, c'est parfait. Là on voit que c'est compliqué. Rappelons nous qu'il s'agit d'un pays indépendant et t

  • Selim P.
    09/12/2020 14:02

    En même temps la France vend les déchets à des pays qui jettent ensuite dans la mer.....

  • Danaé D.
    09/12/2020 13:22

    , je suis autant impressionnée par l'initiative que par les paysages )

  • Mymy T.
    08/12/2020 22:42

    Un cercle vicieux , tout celas est dû à une détérioration des Salaires ,donc productions intensives, matières premières qui ne dit pas son nom, au final nous sommes nourris avec des produits cancérigènes puisque la nature est ravagée de pesticides ,et habillés par des produits de synthèses ,plus le droit d'avoir un palet ou de s'habiller avec des tissus digne de ce nom?

  • Dorelle D.
    08/12/2020 21:01

    Ribéry

  • Maria V.
    08/12/2020 16:08

    Tout ça est de notre faute malheureusement ! Plus nous allons consommer et plus certaines zones du globe serons pollué. 😰😰😰

  • Helene M.
    08/12/2020 15:15

    Thanks, guys and sorry

  • Marco P.
    08/12/2020 15:01

    Bravo continuez vous allez y arriver

  • Christel L.
    08/12/2020 12:35

    Quel bel example de solidarité et de bon sens.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.