retour

Colombie : les hippopotames de Pablo Escobar menacent les écosystèmes

Des hippopotames sauvages, c'est l'héritage encombrant que Pablo Escobar a laissé à la Colombie…

En Colombie, les hippopotames d’Escobar prolifèrent

Le célèbre narcotrafiquant en avait importé quatre. 26 ans plus tard, ils seraient plus de 80. Problème : ils mettent en danger les écosystèmes locaux.

Des hippopotames sauvages en Colombie… Cela paraît étrange, et pourtant : c’est l'un des héritages de Pablo Escobar. Dans sa demeure, l'Hacienda Nápoles, le célèbre narcotrafiquant avait importé près de 2.000 animaux exotiques, comme des éléphants venus d'Inde, des rhinocéros venus d’Afrique oui des chameaux venus du Sahara. « C’est comme si nous étions en Afrique, c'est un privilège réservé à peu de gens », témoigne Clara Núnez, habitante de Doradal.

Une mascotte de la région

Après la mort du baron de la drogue le 2 décembre 1993, l'Hacienda est saisie par l'État colombien, et les animaux sont envoyés dans des zoos. Seuls les hippopotames, dont le déplacement était trop coûteux, sont laissés sur place.

Livrés à eux-même dans la ménagerie abandonnée, ils se sont multipliés. De quatre à leur arrivée dans les années 1980, ils seraient aujourd’hui plus de 80. Autrefois cantonnés aux lacs de la propriété de Pablo Escobar, ils sont aujourd’hui régulièrement observés dans le fleuve Magdalena, et même dans les rues du village de Doradal.

Mais les habitants relativisent : « Ils ne sont pas agressifs ou quoi que ce soit. Le matin, ils viennent brouter et retournent à leur habitat. Si personne ne les dérange, ils ne dérangent personne », affirme l’un d’eux. L'hippopotame est même devenu une attraction touristique et la mascotte de la région.

Une campagne de stérilisation

Toutefois, malgré l'enthousiasme de certains villageois, ces animaux, originaires d'Afrique, mettent en danger les écosystèmes locaux. « Ils sont peut-être en train de déplacer la faune autochtone, y compris les lamantins, une espèce qui est en danger critique d'extinction. Le lamantin étant une espèce autochtone, cela pourrait causer des problèmes pour la biodiversité colombienne », détaille David Echeverry, biologiste au Cornare.

Pour contrôler leur population, une zone de 28 hectares est en train d'être clôturée. Un processus de stérilisation a également été lancé. « Nous avons vu la castration comme une option pour commencer à contrôler leur population. Cependant, la castration de ces individus n'est pas facile pour de nombreuses raisons, notamment parce que c'est coûteux », tempère Jairo León Henao, vétérinaire au Cornare.

Autre option : envoyer ces animaux à l'étranger dans des lieux prêts à les accueillir. Mais pour l'instant, aucune de ces options ne semble porter ses fruits. Aujourd'hui, les hippopotames de Pablo Escobar représentent le plus grand groupe d’hippopotames vivant hors d'Afrique. Au rythme actuel, la population pourrait atteindre 1.000 individus dans les prochaines décennies.

05/02/2020 16:59mise à jour : 10/02/2020 12:01
  • 2.0m
  • 1.1k

598 commentaires

  • Jean D.
    05/04/2020 14:55

    Laissez les tranquille,ils ne font du mal à personne,fichez leur une paix royale.

  • Chantal M.
    02/03/2020 01:39

    Bien lire les commentaires... Ils ont raison, ici ils ne dérangent personne et ça fait vivre des familles.

  • Antho K.
    24/02/2020 12:36

    Arrêter votre speatch a deux balle tout crame et vous nous mettez sa en photo bande de lache

  • Steeve H.
    21/02/2020 23:20

    bien vu

  • Damien D.
    21/02/2020 22:33

    C'est vrai que comparés à l'homme, les hippopotames sont un grand danger pour l'écosystème. Nan mais c'est hallucinant ce qu'on peut voir comme conneries

  • Gabriel B.
    21/02/2020 19:40

    este loco de Pablo Escobar 😂

  • Manon P.
    21/02/2020 16:51

    c’est pas croyable comme animal

  • Charlina H.
    21/02/2020 14:46

    énorme !

  • Olivier O.
    21/02/2020 13:05

    ramene les en afrique ici ils sont en voie de disparition si il ya une leve de fond cela pourrais etre posible au lieux d'autre chose. c'est une chance pour les habitants de ce village d'avoir cette bete dans leur milieu

  • El B.
    20/02/2020 20:01

    Des chameaux du Sahara? Désolé mais il n’y en a pas. Au Sahara on trouve des dromadaires (1 seule bosse).

  • Tom A.
    20/02/2020 14:35

    😂😂😂

  • Arnaud K.
    19/02/2020 18:45

    😁

  • Damien G.
    19/02/2020 13:36

    La vraie question en plus de leur prolifération qui va poser problème et de la responsabilité de l'état colombien, c'est que cette population d'individus est parti de 4, CE QUI N'EST RIEN. Du coup, le brassage génétique est nul et on va vite se retrouver avec des hippo handicapé car très consanguins ...

  • Lucie C.
    18/02/2020 21:06

    🦛

  • Nicolas D.
    18/02/2020 17:28

    los hippopotamos...

  • Landry O.
    18/02/2020 14:53

    UN GEANT HIPPOPOTAMUS

  • Hurdy T.
    17/02/2020 04:33

    Mangez les

  • Tommy N.
    16/02/2020 10:11

    Coco hyppo !

  • Didier M.
    15/02/2020 10:55

    Ils comptabilisent 80 individus après 30 ans...! Il est où le problème ???? Et peut être 1000 dans plusieurs décennies....donc tout vas bien à mon avis... l'hippopotame n'est pas considéré comme une espèce invasive je crois, donc , qu'on les laisse vivre en paix..... cette manie de vouloir systèmatiquement tout contrôler...pfffff s'ils se reproduisent ...c'est qu'ils se sont bien adaptés...voilà tout

  • Bertin N.
    15/02/2020 10:29

    Morgane Dunoyer

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.