retour

Covid-19 : des abattoirs américains procèdent à un "abattage de masse"

Pendant ce temps-là, des millions d'animaux sont euthanasiés dans des abattoirs américains à cause du Covid-19…

Dans les abattoirs américains, des millions d'animaux euthanasiés à cause des fermetures

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, des dizaines d'abattoirs ont dû fermer aux États-Unis. Les animaux sont tués dans des conditions épouvantables, selon les associations.

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19 aux États-Unis, des millions d’animaux sont euthanasiés dans les abattoirs américains. Des dizaines d'abattoirs ont dû fermer, et les travailleurs du secteur doivent se débarrasser des bêtes. Les associations de protection des animaux dénoncent des conditions d’euthanasie épouvantables.

Les producteurs de viande ont procédé au « dépeuplement » de millions d’animaux

Le taux d’infection au Covid-19 est particulièrement élevé dans les abattoirs : près de la moitié des foyers d’épidémie du pays y seraient apparus. La concentration humaine, les rythmes intenses de production, la faible protection des travailleurs ainsi que la taille des abattoirs sont autant de raisons qui peuvent expliquer la multiplication des cas.

Mais la fermeture des abattoirs par mesures d’hygiène a créé une situation dramatique pour les animaux d’élevage. Les producteurs de viande ont procédé au « dépeuplement » de millions d’animaux, selon leurs termes.

Plus de 10 millions de poulets ont déjà été abattus

Ce dépeuplement survient alors même que les banques alimentaires du pays signalent une demande sans précédent. « Je travaille dans ce domaine depuis plus de 30 ans, et je n’ai jamais rien vu de tel. Même lorsque les usines sidérurgiques ont fermé, la demande n’a pas augmenté autant », assure Sheila Christopher, présidente de Hunger-Free Pennsylvania.

À ce jour, plus de 10 millions de poulets ont déjà été abattus, et le même nombre de porcs devront l’être d’ici à septembre 2020. Le contexte de l’épidémie a justifié le recours à des méthodes particulièrement brutales.

Une méthode qui revient à « cuire les porcs vivants »

Dans l’industrie porcine, une des techniques autorisées est l’arrêt des ventilations avec ajout de CO2 dans les porcheries. Selon l’ONG Mercy for Animals, cette méthode revient à « cuire les porcs vivants ». D’autres méthodes sont aussi utilisées : le tir au pistolet, l’électrocution, ou l’assommage des porcelets contre le sol.

L’industrie de la viande, de son côté, demande aux éleveurs de garder le silence sur la situation. Le 28 avril, le Conseil national du porc a délivré le message suivant aux travailleurs des abattoirs : « Réfléchissez à deux fois avant de poster sur les réseaux sociaux des messages montrant ce qui peut se passer en ce moment dans les fermes. Les décisions que prennent les éleveurs sont extrêmement difficiles et sensibles. »

Depuis avril, de plus en plus d’abattoirs reprennent leurs activités

Depuis le 29 avril 2020 toutefois – date à laquelle Donald Trump a catégorisé l’industrie de la viande comme un secteur crucial – de plus en plus d’abattoirs reprennent leurs activités, et le « dépeuplement » diminue.

Les abattoirs ont été des foyers de contagion du Covid-19 dans plusieurs pays à travers le monde, soulevant de nombreuses questions sur la protection sanitaire des travailleurs dans ce secteur, ainsi que sur la fragilité de cette chaîne d’approvisionnement alimentaire.

25/05/2020 10:13mise à jour : 25/05/2020 10:15
  • 560.7k
  • 1.2k

418 commentaires

  • Roland V.
    23/06/2020 18:46

    De la merde désolé...

  • Vincent A.
    21/06/2020 21:26

    https://www.facebook.com/100674138012669/posts/273484247398323/

  • Patricia J.
    21/06/2020 18:13

    Honteux on vie dans un monde pourri mettez c’est humains à leur place stop à cette cruauté et cette souffrance envers eux 😩😔

  • Tata A.
    19/06/2020 21:19

    Salopards! Ça nous retombera sur la figure.

  • Isabelleicard P.
    19/06/2020 20:37

    Ben c'est honteux de prendre cette excuse !!!

  • Isabelleicard P.
    19/06/2020 20:28

    Connerie sérieux !!!

  • Anna M.
    18/06/2020 16:39

    Horror

  • Eileen D.
    14/06/2020 04:14

    Et alors?

  • Rudy P.
    07/06/2020 00:09

    L’élevage intensif, véritable chaudron à pathogènes, nous expose à de nouvelles pandémies. Franck Courchamp, directeur de recherche au CNRS, n’hésite pas à l’affirmer : « Confiner un maximum d’animaux de ferme génétiquement semblables dans un minimum d’espace, qui plus est à proximité d’espèces sauvages porteuses de virus, fournit un cadre idéal aux pathogènes pour infecter d’autres espèces. Quand un virus s’introduit dans une installation de ce type, c’est buffet gratuit pour lui. Plus rien ne l’arrête. » En cette période de déconfinement, tirons les leçons de cette situation. Ne relâchons pas nos efforts pour changer de modèle alimentaire et agricole.

  • Mustafa O.
    04/06/2020 13:34

    Comme si cela n'est pas le meme en europe mieux vaut accusé les autres et etres tranquil... Et parlé...

  • Mathieu C.
    01/06/2020 22:16

    C’est un non sens des conditions « inhumaines » associés à des animaux... qui est prêt à ne plus manger de viande ? Si vous en mangez encore alors il faut accepter l’abattage comme des adultes

  • Joelle P.
    01/06/2020 16:49

    Je ne peux plus voir des images comme ça en 2020. l homme est son propre prédateur......

  • Robin D.
    01/06/2020 15:44

    Bon appétit pour ceux qui se goinfres chez mcdo

  • Isabelle B.
    01/06/2020 06:47

    Dieu merci je suis végétarienne

  • Marie-Jeanne S.
    31/05/2020 17:49

    POURQUOI ???????

  • Geraldine B.
    31/05/2020 02:08

    😈

  • Poulailler D.
    30/05/2020 22:05

    La souffrance animale ne devrait pas exister il y a de bonnes façon de mettre fin à leurs vies sans souffrance c'est l'humain qui est dégueulasse et qui fait souffrir ces animaux de toute façon beaucoup d'animaux vont a la poubelle part la surconsommation il faut arrêter de faire toujours plus il y a trop d'animaux

  • Dominique D.
    30/05/2020 17:20

    L'industrie des camps des camps concentration respect respect 2020 virus virus virus respect respect respect

  • Dominique D.
    30/05/2020 17:18

    Il on a marre de voir des camps concentration pour cochons 🐖 vaches 🐄 et volatils chevaux marre on 2020 de voir des horreur sur toutes la planète marre la mal bouffe dans les super marchés l'argent aucun respect l'argent et frontières l'argent de l'industrie de l'horreur n'ont respect respect respect virus virus respect respect l'industrie des horreurs l'argent n'a pas de frontières et sentiments humains l'argent respect virus virus virus 2020

  • Philippe L.
    30/05/2020 17:04

    Je ne mange plus de viande..

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.