retour

Des coraux résistants au changement climatique ?

La résilience des coraux face au changement climatique. C'est ce qu'étudient ces scientifiques en Nouvelle-Calédonie, avec l'aide de l'Aquarium Des Lagons Nouvelle-Calédonie. Et ils ont peut-être une solution pour repeupler les récifs…

Bientôt des coraux plus résistants au changement climatique ?

En Nouvelle-Calédonie, l'Institut de recherche pour le développement teste la résilience des coraux face aux changements que devrait connaître l'océan. Reportage.

L’avenir des récifs coralliens est peu radieux. Et pour cause : « Si on arrive à 2°C en plus et à une acidification des océans à moins de 7,7 de pH, le Giec prévoit une perte pouvant aller jusqu’à 90 % des récifs coralliens », alerte Riccardo Rodolfo-Metalpa, chargé de Recherche à l'Institut de recherche pour le développement (IRD).

À l’heure actuelle, on pourraait avoir déjà perdu jusqu’à 50 % des récifs sur la Grande Barrière de corail. Brut s’est rendu en Nouvelle-Calédonie pour suivre le travail de l’IRD.

Trois scénarios

Clément Tanvet, doctorant en Écologie marine à l’IRD, étudie l’acidité des bassins. Il envisage trois scénarios possibles pour les années à venir : « On a le pH prévu à la fin du siècle, le pH actuel et le pH prévu dans 30 ans. Et on a fait une dernière manipulation, c'est un pH variable : un pH qu'on va faire varier quotidiennement pour voir si de toutes petites variations ont une influence. » Plus le pH est bas, plus l’eau est acide.

L’IRD analyse trois types de coraux et les compare. « On a des espèces qui viennent d'un site particulier, qui présente des conditions qu'on aura à la fin du siècle. On aimerait vraiment comprendre pourquoi ces coraux arrivent à se développer, tandis que d'autres n'arrivent pas à le faire dans des conditions aussi extrêmes », explique Clément Tanvet.

Comprendre les mécanismes de calcification

Ces coraux plus résistants viennent du site de Bouraké, à 60 km au nord de Nouméa. Ils résistent à des conditions extrêmes en températures, en acidité et en pourcentage d’oxygène. « Notre but, c’est de comprendre le mécanisme qu’ils ont utilisé pour résister et calcifier », développe Clément Tanvet. On appelle calcification le processus par lequel le corail construit le récif corallien, « en utilisant des briques, des ions carbonates, avec du calcium ».

La Grande Barrière de corail possède l’une des biodiversités les plus riches de la planète. La calcification y est très importante : non seulement elle sert d'abri aux espèces, mais elle peut servir nourriture. « Ce qu'on regarde, c'est cette possibilité du corail de faire une calcification plus au moins variée en fonction du pH qui l'entoure », résume Clément Tanvet.

Comprendre la résistance des coraux

Les scientifiques sur place cherchent par ailleurs à savoir si la résistance de ces coraux est due à une adaptation lente à leur environnement depuis des générations, ou s’ils peuvent s'acclimater rapidement à des changements extrêmes. « Le fait d'avoir découvert des coraux qui résistent à des conditions dans la nature nous donne de l’espoir. Bien sûr, on n’est pas naïfs. Il y a des conditions particulières dans ce site », rappelle Clément Tanvet.

Un autre espoir pour l’IRD : une pratique appelée « assisted evolution » – « évolution assistée » en français – ou le fait d’utiliser des souches de coraux pour repeupler des récifs abîmés par le réchauffement. Mais pour le moment, cela relève encore de l’utopie. « Vous imaginez, par exemple, la Grande Barrière de corail en Australie, c’est long comme l’Italie. » Pour l’heure, les scientifiques essaient donc de trouver des souches résistantes pour peut-être, dans 20 ans, les utiliser pour repeupler de petites zones des grands récifs.

16/05/2020 08:31
  • 332.6k
  • 126

65 commentaires

  • Marie T.
    29/08/2020 06:21

    Bonjour Merci prendre contacte avec cette Madame qui m'a rendu le sourire aux lèvres Mme Girlad Aurore une Avocate, moi j'ai reçu un prêt de 500.000 Xpf et j'ai plusieurs collègues qui ont aussi reçus des prêts à son niveau sans problèmes au lieu de vous faire avoir par des individus mal intentionnés ,qui prennent pour travaillent à escroqué les innocents et je publie se message parce qu'elle ma fais du bien avec se prêt et ne vous découragés pas parce que moi cela fais 2 fois que je me suis faire avoir mais la 3ème fois j'ai

  • Fabe E.
    07/08/2020 15:13

    ils ont peut-être une solution pour repeupler les récifs alors je dis tant mieux et bravo mais la solution ne serait elle pas d arrêter de tout dégueulassé partout pour des intérêts financier de grand groupe ..;

  • Johnny B.
    05/08/2020 07:38

    🙂

  • Guillaume P.
    05/08/2020 07:18

    Tu veux travailler en Nouvelle-Calédonie ? 😉n

  • Vero P.
    05/08/2020 06:49

    Bien sur que C est positif, mais revoyons notre façon de vivre ce serais tellement mieux pour la planète.

  • Xirhandziwa A.
    04/08/2020 23:18

    I am very happy today with my family. My name is rose sarah living in USA, My husband left me for a good 3 years now, and i love him so much, i have been looking for a way to get him back since then. i have tried many options but he did not come back, until i met a friend that darted me to Dr. Ojogun a spell caster, who helped me to bring back my husband after 2 weeks. Me and my husband are living happily together today, That man is great, you can contact him via email ( [email protected] ) … Now i will advice any serious persons that found themselves in this kind of problem to contact him now a fast solution without steress.. He always hello, now i call him my father. contact him now he is always online email: [email protected] contact him on his WhatsApp mobile line: +2348154637647

  • Cynthia T.
    04/08/2020 22:12

    ça devrai t intéresser 🤗

  • Alain S.
    04/08/2020 18:53

    La nature contrairement à nous s adapte toujours...

  • Anaïs H.
    04/08/2020 14:53

    vous oui la calédonie

  • Rayan M.
    04/08/2020 13:16

    💶💶Pour ceux qui veulent se faire de l’argent de poche facilement et rapidement ajoutez le sur snap : Pronos.master ‼️

  • Dominique A.
    04/08/2020 12:45

    J'ai un infini respect envers ces chercheurs, leurs travaux sont laborieux même si pour eux ils restent passionnants. Les coraux n'ont pas encore livrés tous leurs secrets et sont primordiaux à la survie de la biodiversité marine.

  • Maxime D.
    04/08/2020 11:09

    toi dans 4 ans haha

  • Tanguy D.
    04/08/2020 10:59

    Donc on peut continuer a faire les cons? Bonne nouvelle pour les gouvernement ...

  • Daniel L.
    04/08/2020 10:44

    Un milieu aqueux est acide lorsque le pH est inférieur à 7. Au dessus de 7, il est plus ou moins basique. Milieu aqueux : pH + pOH = 14. En milieu organique le produit ionique peut-être plus élevé.

  • Françoise V.
    04/08/2020 10:37

    Repeupler ?!! Mais si les conditions n'ont pas changé, ce corail là va aussi mourir

  • ジオセエ 婀.
    04/08/2020 10:35

    Alors tout va bien ! On peut repartir en polluant ! Mais fermez vos gueules ! On va croire que tout va bien et qu’il faut rester optimiste... cet article ne devrait jamais être publié .

  • Rosemary O.
    04/08/2020 10:27

    Magnifique, bravo à vous toutes et tous qui croyez, travaillé et lutté toujours et encore Merci 👍💜🙏

  • Marine G.
    31/05/2020 19:58

    tu as vu ça 😮?

  • Hugo D.
    20/05/2020 17:46

    bon bah restes plus qu'à relancer ton bro

  • Roselyne D.
    20/05/2020 10:46

    si c est possible ; super pour tous les récifs du monde

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.