retour

Des tonnes de déchets retournés à l'envoyeur

Ils refusent d'être la "poubelle" de l'Occident... Voilà pourquoi ces pays d'Asie du Sud-Est renvoient des milliers de tonnes de déchets à leurs pays d'origine.

Asie du Sud-est : des tonnes de déchets retournés à l'envoyeur

Ils refusent d'être la "poubelle" de l’Occident… Voilà pourquoi ces pays d'Asie du Sud-est renvoient des milliers de tonnes de déchets à leurs pays d'origine.

En 2018, la Malaisie a reçu 870 000 tonnes de déchets plastique, soit 86 fois le poids de la Tour Eiffel. Ces exportations illustrent les dérives du commerce mondial de déchets plastique. Une pratique qui consiste à expédier à l'étranger ce qu'un pays ne souhaite pas recycler chez lui.

Collectés au sein de pays occidentaux, ces déchets sont notamment envoyés en Malaisie, en Thaïlande, en Indonésie, au Vietnam, aux Philippines… Des pays qui recyclent pour en accroître la valeur économique. « Les entreprises (malaisiennes) de recyclage de plastique généreront un bénéfice estimé à 841,95 millions de dollars en 2018 » déclarait Yeo Bee Yin, ministre de l’Environnement malaisienne en octobre 2018.

Mais face à une production mondiale en hausse, les pays receveurs ne peuvent plus gérer les flux. La Chine, principal destinataire, a interdit début 2018 l'importation de 24 types de déchets plastique. Le Vietnam a déclaré qu'il n'importerait plus de déchets plastique d'ici 2025.

Des décisions qui s'expliquent par un impact environnemental lourd. « D'un coup, certains pays deviennent malheureusement les nouvelles décharges du monde, les nations les plus pauvres absorbent des déchets pour lesquels elles touchent des revenus, mais subissent un coût environnemental et social » explique Vincent Aurez, expert en économie circulaire du cabinet EY.

Les infrastructures étant insuffisantes, face aux quantités reçues, les déchets finissent souvent incinérés en plein air ou jetés dans des décharges sauvages. Cela entraîne une pollution des sols, de l'eau, de l'air et de lourds problèmes sanitaires : maladies respiratoires, éruptions cutanées, vomissements… Le problème est aggravé par l'exportation illégale : des déchets non-recyclables expédiés délibérément en Asie.

Aujourd'hui, les pays concernés protestent : le Cambodge a renvoyé 70 conteneurs, tandis que la Malaisie a déclaré vouloir en renvoyer 60. « Pour nous, pays pauvres, c'est une injustice environnementale d'accepter les déchets de pays plus riches simplement parce qu'ils ne veulent pas y faire face. J'espère donc que, lorsque leurs ordures seront renvoyées, ces pays seront finalement contraints de passer à l’action. » a par exemple déclaré Beau Baconguis, Plastics Campaigner à Global Alliance for Incinerator Alternatives Asia Pacific, en mai 2019.

26/07/2019 06:39
  • 393.5k
  • 486

91 commentaires

  • Jean-François T.
    06/08/2019 13:39

    Et si on consommait moins? On peut bannir presque tous les emballages plastiques, si on y met du sien !

  • Nicole C.
    05/08/2019 22:07

    Franchement, pourriez-vous garder vos cochonnerie chez vous... tout le monde est concerné par ça. Ce n’est pas juste quelques Pays, c’est toute la planète. Cela part de la maison et non du gouvernement. On commence chez soi et après on regarde ce qui se passe ailleurs. Vous voulez que le gouvernement intervienne, alors que l’on passe notre temps à prendre les sacs plastiques pour légumes dans les épiceries, les boite de céréales, les pots de moutardes en plastique, et j’en passe . Je recycle chez moi et j’achète de moins en moins de plastique et je ne prends plus les sacs plastiques légumes et autres. Je fais des efforts et je vais continuer en pensent à la planète. Ouvrez votre garde manger et voyez ce que vous faites vous même à la planète. Nous ne sommes pas sans fautes. Et je m’inclus dans ça aussi. Info pour ceux qui veulent radoter et critiquer ce que je viens d’écrire.

  • Soso C.
    05/08/2019 11:46

    Il ne faut pas oublier nos déchets nucléaires. Ils vont où ?

  • Aurélia M.
    29/07/2019 11:12

    Qu on les balance chez les industriels !

  • Stephanie A.
    29/07/2019 08:39

    Je vais le faire

  • Kevin D.
    28/07/2019 18:51

    tient montre sa as mamie ..😉

  • Arnaud G.
    28/07/2019 15:39

    : cf. notre discussion

  • Corinne R.
    28/07/2019 10:18

    Vive l’eau du robinet....c’est un début....

  • Lulu L.
    28/07/2019 06:44

    C'est tellement plus facile de se débarrasser de nos déchets chez les voisins. Ils ont absolument raison. Soyons responsables, réduisons nous même nos déchets.

  • Jo B.
    28/07/2019 05:24

    Autrement dit, nous faisons le tri chez nous pour que le plastique soit envoyé en Malaisie !!!

  • Anita N.
    27/07/2019 22:22

    Tamil Changan

  • Buzemax S.
    27/07/2019 17:35

    Planet terminé.Profitez en.Nous entrons dans l'aire de la merde humaine ,sans aucun retoure.C'est fini.

  • Vio K.
    27/07/2019 14:18

    Ils ont raison

  • Zerbib J.
    27/07/2019 13:37

    Pourquoi les industriels continuent avec le plastique parce que c'est très rentable pour eux mais il est la le problème au début de la chaîne mettons la pression sur ces multinationales qui continuent a nous vendre leur plastique de merde alors qu'il y a le verre et le carton qui sont nettement moins polluants

  • Monenvie D.
    27/07/2019 13:03

    notre discussion de l’autre fois 😢

  • Jean-Marc B.
    27/07/2019 11:38

    Si je comprends bien, ces pays destinataires de plastiques à recycler réalisaient jusqu’alors un business de recyclage. Aucun pays n’a envoyé ces plastiques sans l’accord d’un partenaire sur place. Ils changent d’avis, car ils sont débordés... c’est très bien, mais dans cette histoire je ne les vois pas en victime !

  • Thomas D.
    27/07/2019 11:35

    Ça peut se comprendre!

  • Freddy J.
    27/07/2019 11:25

    j'en parlais hier .. 🙄😑

  • Julia D.
    27/07/2019 11:13

    ce que tu m'avais dit

  • Philippe D.
    27/07/2019 09:43

    Enfin une réaction... c’est un bon début ✊