Duterte, l'homme politique le plus borderline

Le président Philippin affirmait lundi avoir déjà tué pour montrer l’exemple. Entre "Obama, fils de pute" et apologie du meurtre, retour sur le charmant Rodrigo Duterte.

avatar
Brut.
17 décembre 2016 00:00