En Inde, Raashi Thakran veut briser le silence autour du suicide

Sa vie a basculé lorsqu'elle a appris la mort de son frère. Aujourd'hui, Raashi Thakran veut briser le silence autour du suicide. Pendant ce temps-là, en Inde...

Suicide : Raashi veut mettre fin au tabou

Le 6 janvier 2019, la vie de de Raashi Thakran bascule lorsqu’elle apprend que son frère s'est donné la mort. Depuis, la jeune Indienne s'engage contre le suicide.

La nuit du 6 janvier 2019, la vie de Raashi Thakran change du tout au tout. Ce jour-là, la jeune Indienne apprend le décès de son frère, par suicide. L’événement est un véritable choc pour la famille. D’autant que Raghav - c’était son nom - ne montrait aucun signe de mal-être. 

« Aucun de nous ne l’a vu venir. Il n’y avait aucun signe », raconte Raashi. Et de poursuivre : « Il était toujours si heureux, si joyeux. Même 30 minutes avant que cela n’arrive, au moment d’aller faire son footing, il plaisantait avec moi. »

Briser le tabou autour du suicide en Inde

De cet électrochoc, Raashi décide de faire un combat. En Inde, le phénomène du suicide est passé sous silence. Pourtant, en 2019, au moins 93.000 Indiens âgés de 18 à 45 ans se sont donnés la mort. « Beaucoup de membres de ma famille et beaucoup de gens que je connaissais voulaient garder le silence », explique Raashi. « Beaucoup d’entre eux ont même dit que c’était un accident. »

C’est à ce moment-là que la soeur de Raghav a décidé d’en parler. « Mes parents et moi, nous n’avions pas honte », assure-t-elle. Raashi affirme que les personnes suicidaires ne sont ni égoïstes, ni lâches. En revanche, elle voit cet acte comme « la mesure de leur douleur ». Selon elle, c'est la société qui est en cause.

Une ligne d’assistance téléphonique

Pour venir en aide aux autres personnes qui se retrouvent dans la situation de son frère, Raashi a lancé une pétition sur Change.org en juillet 2019. Grâce aux 400.000 signatures obtenues, le gouvernement indien a mis en place une ligne d’assistance téléphonique nationale. Le dispositif est opérationnel 24h/24 et 7j/7.

En France, il existe plusieurs dispositifs similaires, dont Suicide Écoute. Une permanance téléphonique est assurée tous les jours et 24h/24 au 01 45 39 40 00.

avatar
Brut.
18 septembre 2020 17:31