retour

Himalaya : sur les traces du "fantôme des neiges"

Il arpente les sommets hostiles de l'Himalaya dans l'espoir d'observer un animal insaisissable. Pour Brut nature, Michel d'Oultremont - Photographer raconte son périple sur les traces de la panthère des neiges.

Michel d'Oultremont a photographié la rare panthère des neiges

Le photographe, accompagné de trois pisteurs de l'Himalaya, est parti à la recherche de cet animal mystérieux et solitaire. Brut l’a rencontré.

Arpenter les sommets hostiles de l'Himalaya pour apercevoir le fantôme des montagnes… C’est le challenge que s’est donné le photographe Michel d'Oultremont, accompagné de trois pisteurs locaux. Il est ainsi parti à la recherche de la panthère des neiges, un animal mystérieux et solitaire.

« Quand elle ne bouge pas, elle ressemble plus à un caillou »

Il est très difficile d’observer cette espèce. « Quand ça ne bouge pas, c'est juste un rocher. Elle dort la majorité de la journée parce qu'elle aime bien chasser le matin ou le soir. En journée, elle se repose, c'est un gros chat. Quand elle ne bouge pas, elle ressemble plus à un caillou », explique le Michel d'Oultremont. Mais le photographe a eu la chance d'être aidé par Mémé Tsering, Mémé Daria et Tenzine, trois pisteurs locaux.

Il a ainsi pu prendre des itinéraires par lesquels passe la panthère des neiges pour chasser. « Elle prend souvent les mêmes endroits, les mêmes crevasses, les mêmes petits promontoires. Et en connaissant ces endroits, il suffit juste d'observer longtemps aux jumelles et à la longue-vue, et à un moment donné, on la trouve », détaille Michel d'Oultremont.

Ce félin vit généralement entre 2.500 m et 5.400 m d'altitude

Ce félin vit généralement entre 2.500 m et 5.400 m d'altitude, dans des conditions climatiques extrêmes. Son pelage épais lui permet de résister au froid et sa longue queue lui permet de se maintenir en équilibre sur des flancs de falaises escarpés. « Elle vit dans une grande sécheresse. Il fait très froid en hiver, de - 20°C à - 40°C. Mais en été, il fait assez chaud. Ce sont des conditions très compliquées, très spécifiques, et c'est pas évident d'aller là où elle vit », note le photographe.

La première fois qu’il a aperçu l’animal, il arrivait près d’une gorge. C’est là qu’il a vu une femelle et ses trois petits. Une chance inouïe. « Trois jeunes pour une panthère, c'est assez rare. Ils ont passé une congère, ils sont rentrés dans une caverne. C'était un moment unique et vraiment magique. »

Ces 20 dernières années, l’espèce a vu sa population diminuer de 20 %

Sa photo préférée prise sur les lieux, il la décrit avec passion. « C'est une petite panthère des neiges perdue dans un paysage complètement enneigé. L'image est très blanche et il y a juste une trace de bouquetin. La panthère dormait dans cette trace-là. Je la voyais dormir et elle s'est levée, elle a fait demi-tour et elle a repris la trace du bouquetin », se souvient, ému, Michel d'Oultremont.

Le photographe a ainsi eu le privilège de photographier quelques-unes des 4.000 dernières panthères des neiges sauvages. Ces 20 dernières années, cette espèce vulnérable a vu sa population diminuer de 20 %. Mais aujourd'hui, la courbe s'inverse, et la population augmente grâce à des programmes de conservation menés dans les 12 pays où l'animal est présent.

Parmi les solutions mises en place : la création de zones protégées, la protection des proies de la panthère, des systèmes de compensation pour les pertes de bétail des bergers et le développement d'activités touristiques ou artisanales pour permettre aux populations d'accroître leurs revenus tout en protégeant ces animaux.

07/06/2020 08:09mise à jour : 08/06/2020 07:05
  • 67.0k
  • 139

200 commentaires

  • Lea B.
    01/07/2020 15:42

    C’est cette vidéo là?

  • Marie N.
    27/06/2020 19:47

    Magnifique reportage . Paysages sublimes et ces panthères : une telle beauté !

  • Dounia L.
    22/06/2020 18:59

    🥰😍😍😍

  • Annabelle M.
    19/06/2020 04:57

    Pour compléter, lire le dernier Sylvain Tesson... sublime

  • Garance D.
    16/06/2020 17:05

    Magnifique

  • Florence T.
    13/06/2020 12:28

    Waouh ! Merci

  • Sylvain M.
    12/06/2020 08:30

    Pffff je m'attendais au Dahu :'(

  • Martin B.
    11/06/2020 20:27

    Munier y va et tous les photographes le suivent ! Aujourd'hui Munier photographie son jardin, espérons que tous ces suiveurs fassent de même pour laisser un peu de répit au monde sauvage.

  • Marianne P.
    11/06/2020 18:31

    Foutez lui la paix

  • Grégory M.
    11/06/2020 06:50

    c'est un gros chat.

  • Emil'y K.
    11/06/2020 06:42

    🥰💜

  • So B.
    11/06/2020 05:14

    Magnifique, merveilleux, incroyable ! D'une beauté extrême 😍

  • Laurine C.
    11/06/2020 05:00

    youur dream

  • Ivann B.
    11/06/2020 04:30

    [La vie rêvée de Walter Mitty]

  • Sandra M.
    11/06/2020 00:55

    Eux sont des hommes, des vrais! Shooter avec un appareil photo pour faire découvrir ses trophées au monde et non avec un fusil pour juste le plaisir de massacrer!!

  • Sophie D.
    10/06/2020 22:40

    Livre ?

  • Bobby-Brian J.
    10/06/2020 20:25

    En espérant que ta vidéo ne donne pas de mauvaise idée à des braconniers amateur de montagne...

  • Anthony H.
    10/06/2020 19:19

    Ils peuvent monter à Winamplanche pour la photographier

  • Steven D.
    10/06/2020 18:25

    magnifique

  • Katia B.
    10/06/2020 11:15

    😲😍

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.