retour

Histoire d'une success-story environnementale

C'est l'histoire d'une prise de conscience mondiale. En 1985, on découvrait un immense trou dans la couche d'ozone. Rapidement, toute la planète s'est mobilisée. 34 ans d'efforts plus tard, les résultats sont là.

Rétablissement de la couche d’ozone : première réussite environnementale de l’histoire

*En 1985 les scientifiques découvrent un immense trou dans la couche d’ozone. Sa taille est alors presque égale à celle de l'Amérique du Nord.Cela est la conséquence de plusieurs gaz, contenus dans les aérosols et les réfrigérateur, comme les CFC. Rapidement, plusieurs scientifiques craignent des conséquences graves sur *l’environnement, mais aussi sur la santé.

En 1987, Darrell Rigel, docteur en dermatologie, déclare que "si la couche d’ozone est détruite, (…) même s’ils évitent le soleil et mettent de la crème, les gens (…) vont recevoir assez de radiations pour développer des cancers de la peau”. Afin de contrer ce problème environnemental, plusieurs pays se réunissent. Ainsi, le 16 septembre 1987, 24 pays se mettent d’accord pour réduire, puis bannir, les CFC. Il s’agit alors du 1er protocole écologique international : le protocole de Montréal. Rapidement, d’autres pays se joignent au protocole. Au total, 196 états se sont engagés. Plusieurs amendements ajoutent des restrictions sur d'autres produits polluants comme le bromure de méthyle ou les HCFC. Le Protocole de Montréal devient alors le premier traité à atteindre la "ratification universelle”. Enfin, en 2010, les CFC sont officiellement interdits dans le monde entier.

“Le changement est possible si il y a une volonté politique pour l’appuyer”

En 2014, Achim Steiner, Directeur général du Programme des Nations unies pour l’environnement, annonce : "La couche d'ozone au-dessus de l'hémisphère nord et des latitudes moyennes devrait complètement se rétablir d'ici 2030, la couche d'ozone au-dessus de l'hémisphère sud dans les années 2050 et celle se trouvant au-dessus des régions polaires d'ici 2060." En effet, à certains endroits, la couche d’ozone s'est rétablie à un rythme de 1 à 3% par décennie depuis l’an 2000. Aujourd'hui encore, le protocole de Montréal est considéré comme une vraie réussite historique.

22/11/2019 11:26
  • 498.9k
  • 281

72 commentaires

  • Maxence D.
    12/01/2020 12:49

    Enfin une bonne nouvelle pour la planète ...

  • Ei L.
    10/01/2020 17:25

    Si on veut.......on peut!!

  • Cémoi B.
    06/01/2020 07:45

    Comme les petits, ils ont besoin de détruire quelque chose pour tuer l'ennui, alors il s'attaque à tous ce qui nous fait bondir et ceci, dans chaque pays !!! Résultat, nous n'aurons plus d'eau, plus de bouffe saine et plus d'air respirable... Jusqu'à l' épuisement définitif des ressources de notre planète...

  • Nalinie V.
    05/01/2020 21:20

    ....et ceci grâce entre autres au speech de Severn Suzuki* [Rio Summit] / [ainsi que de la médiatisation à l'époque de la campagne de Sting/Raoni] / qui est le parent du speech de Greta Thunberg*. PREUVE que l'intervention d'une jeune fille "symbole" (Voix d'1 génération!) alertant les politiques et que qd les médias relaient les bons messages, cela PEUT altérer le cours de l'Histoire de façon positive pr tous.

  • Richard P.
    05/01/2020 20:02

    Ah ben on pourrait en recréer et en résigner des accords mondiaux..... Il reste encore bien des choses à faire...... Ah oui ...pas touche au GROS PROFITS????

  • Tro H.
    05/01/2020 18:11

    tu vois on en parle toujours 😉 il se rebouche

  • Henri D.
    31/12/2019 12:58

    La comparaison n'a guère de sens. Le trou dans la couche d'ozone était avéré et sa cause (les CFC, entre autres) était 1/ certaine 2/ maîtrisable. Le climat est une affaire bcp plus complexe. C'est la doxa du GIEC et de ses succursales politiques ou idéologiques qui en a fait une petite mécanique simplette : davantage de CO2 --> accroissement de la température moyenne mondiale. Rappel : ce sont deux politiques aujourd'hui universellement haïs (Reagan et Thatcher) qui ont fait le nécessaire pour que le Protocole de Toronto soit signé... et pour que soit créé le GIEC.

  • Muriel L.
    22/12/2019 07:21

    Pourvu que ce soit vrai....

  • Fabrice D.
    21/12/2019 22:18

    moi je dis trottinette vélo et voiture Electrique !!

  • Marie-Emmanuelle V.
    20/12/2019 08:52

    Bien avant 1985 ! D'ailleurs la vidéo date de 1979 et je me souviens qu'en 1974 déjà j'en avais entendu parler, c'est l'année où j'ai décidé de ne jamais acheter de produits en bonbonnes

  • Paul R.
    19/12/2019 10:12

    Merci à Dupont de Neubourg qui avait un brevet sur les HCFC et qui grâce à ce traité a eu le monopôle sur les gaz réfrigérants. Les plus grandes réussites, les plus grandes coopérations internationales, se font rarement sans intérêts économiques ou sinon sans trop de nuisance pour l'économie.

  • Phil D.
    17/12/2019 04:43

    Chouette !!! La nature sans l'humanité reprendra sa vertu... Nous l'avons toujours su... 🤔😉😊

  • Eric R.
    14/12/2019 22:27

    Tout ce qui sort du trou... de balle de l'Onu c'est à foutre à la poubelle, cette organisation ne devrait même pas exister...

  • Patrick B.
    14/12/2019 07:16

    A l époque les mesures ont été prises immédiatement mais depuis les années 80 on traîne les pieds

  • Michel D.
    12/12/2019 19:33

    On sait que le CO2 crée le réchauffement depuis au moins 1980... et RIEN NE BOUGE !

  • Philippe H.
    12/12/2019 10:17

    Vouai, je reste vraiment sceptique.....

  • Marc D.
    12/12/2019 08:41

    Hélas bien d autres menaces plus dangereuses pèsent sur l environnement... auront nous suffisamment de temps pour empêcher que la situation s aggrave à tel point que la vie sur terre n est plus aucun espoir?

  • Charles V.
    11/12/2019 09:16

    Je vois qu il y a ici des gens qui savent meme mieux que les scientifique. Il n y a rien de pire que les certitudes, le pire serait que la protection de l environement devienne dogmatique et ça commence à etre le cas.

  • Mirella K.
    10/12/2019 16:50

    C'est quoi ça 🏴

  • Myriam S.
    10/12/2019 12:58

    À l'epoque les scientifiques étaient pris aux sérieux