retour

La culture du tatouage au Japon

Pendant la Coupe du monde de rugby, les joueurs et le public sont invités à cacher leurs tatouages dans les lieux publics, par respect pour le pays hôte. Car au Japon, les tatouages ont une riche histoire…

JAPON : les joueurs de rugby sont invités à cacher leurs tatouages durant la Coupe du monde

Pendant la Coupe du monde de rugby, les joueurs et le public ont été invités par les organisateurs à cacher leurs tatouages dans les lieux publics, par respect pour le pays hôte. Car, au Japon, les tatouages ont une riche histoire…

La Coupe du monde de rugby 2019 a commencé le lundi 23 septembre. Les perturbations dans les transports liées à la météo et l’affluence ont suscité des inquiétudes. Cependant, le Japon, pays hôte, a une autre préoccupation : les tatouages.

En effet, au Japon, les tatouages sont associés aux criminels appelés “yakuzas” et sont donc mal perçus dans la société nippone actuelle. Pourtant, les tatouages traditionnels, les “wabori”, font partie des traditions japonaises ancestrales. Des archives attestent de leur existence dès le 16e siècle.

Courte histoire du tatouage au Japon

Les femmes Aïnu des îles Amami et de l’archipel Ryûkyû avaient déjà l’habitude de se tatouer. Après l’époque Sengoku, les tatouages deviennent à la mode. Durant l’époque Edo, il est honteux de montrer sa peau. Aspirant à devenir une nation civilisée au même titre que les puissances occidentales, le gouvernement Meiji craint que le Japon véhicule l’image d’un pays primitif à cause des tatouages. Les tatouages font donc l’objet d’une réglementation stricte.

Après la Seconde Guerre mondiale, le Quartier général (GHQ) supprime la réglementation sur les tatouages. Aujourd’hui cependant, les tatouages sont interdits dans les bains publics.

Aujourd’hui, l’Association internationale de rugby demande aux joueurs de rugby venant au Japon pour la Coupe du monde 2019 de cacher leurs tatouages dans les lieux publics. Preuve que les tatouages restent au centre de l’attention dans la société japonaise.

21/09/2019 06:58mise à jour : 23/09/2019 08:52
  • 418.8k
  • 304

114 commentaires

  • Chlo L.
    03/10/2019 07:08

    Cyril Valentin Good to know !!!!!

  • Pascale N.
    01/10/2019 05:05

    La plupart de ces commentaires convergent, 15 jours au Japon, un voyage 2 voyages, vous savez tout vous connaissez tout et surtout vous n'êtes pas japonais qd on va à l'étranger on se plie aux us et coutumes du pays visité Ca s'appelle le respect et c'est comme cela, il me semble qu'on peut au mieux l'appréhender. Et surtout on reconnait son ignorance. Le Japon est aux antipodes de nous, sa culture et ses règles de vies sont totalement différentes des notre. Bien sûr qu'il y a des tatouages et on en voit dans les rues. Ils sont soumis à certaines es règles de savoir savoir-vivre tout simplement. Les règles évoluent parce que le pays s'ouvre doucement. Mais c'est très lent. Et ce n'est pas nous qui allons imposer nos lois. Le tatouage ne s'exhibe pas partout, n'est pas toléré partout. Ce n'est pas une question de pudeur, c'est une question de culture et de règles. Les joueurs de rugby n'auront aucun problème par e qu'ils feront ce qu'il faut pour ne pas choquer. Mais apparemment ce ne sera pas le cas de tout le monde quelque soit le pays visité on se plie au règle, on doit bien ça aux pays que l'on visite, sinon on reste chez-soi.

  • Marvin C.
    25/09/2019 21:28

    enfaite ils parlent des coursier mais ce n'es pas exactement ça, à l'époque cétais tout corps de métier pompier, Medic, charpentier etc... qui étais reconnaissable en fonction de leur tatouage. chaque corps de métier avais leur tatouage. je conseilles le bouquin "mémoire d'un Yakuza" qui en parle pas mal dans sa période de docker. ils en parle un petit peu dans "le dernier des yakuza" mais très peux de sont histoire contrairement au premier conseillé. Pour les bain publique (Osen) il y en a pas mal qui autorise les tatouage donc c'est pas une généralité. Les Irezumi ne sont pas une preuve de fidélité au clan à proprement parlé mais une récompense d'action faite. ils décrivent leur personnalité et leur actions. Ce pays le japon me fascine comme ils m'exaspèrent... invité à cacher des tatouage sous prétexte d'une histoire passé douteuse à sont propos... ce n'es pas une question de respect c'est une question de conformisme.. c'est bien triste comme demande.

  • Tou T.
    25/09/2019 17:37

    ! J'ai grillé ta couverture 😉

  • Miyamoto M.
    25/09/2019 10:02

    D'ou sort cet article ? D'une poubelle pas vidé.. Le gouvernement japonais par l'intermédiaire de son porte parole a demandé sur NHK que les personnes tatoués soit accepté (en cette veille de J O) de façon plus tolérante..

  • Frederic F.
    25/09/2019 05:41

    partage avec nous ton expérience 😂

  • Adriaan S.
    24/09/2019 17:46

    Jai du jap de partout sur le corps jai jamais eu de remarque 😁

  • Jack R.
    23/09/2019 20:56

    putain de societe de moutons 😡

  • Marie-Christine S.
    23/09/2019 19:28

    Chacun fait comme il veut..!! Du moment qu’il est bien avec lui même !!

  • Sarah T.
    23/09/2019 17:28

    j’ai pensé à toi 😘

  • Mathilde R.
    23/09/2019 11:18

    vidéo intéressante

  • JungHyeon L.
    23/09/2019 09:13

    intéressant !

  • Amar I.
    23/09/2019 08:56

    Pourtant il y a bien des feuilles blanches où dessiner .Etrange nature !

  • Sofiane K.
    23/09/2019 06:37

    Les yakuza sont présents PARTOUT dans la société japonaise, dans les bars/clubs, pachinko, jeux d'argent, finance etc..etc.. ils font donc partis intégrante du pays. Le Japon ne serait pas aussi 'safe' sans les yakuza pour faire reigner l'ordre mais ce n est que mon avis. De plus la population japonaise est bien contente de recevoir de l'argent de ces derniers lors d'une catastrophe naturelle afin de reconstruire les routes, et paré aux dégats materiels. Alors les renié c'est renié ce qu'ils sont.

  • Pascale N.
    23/09/2019 05:49

    Cet article est très intéressant, le tatouage en public est mal vu au Japon. On s'exhibe pas ses tatouages. Et qd on respecte un pays on respecte ses règles. Les Japonais sont très respectueux, ce n'est pas pour autant que l'on doit les provoquer. Da s beaucoup de Onsen le tatouage est interdit. On ne doit pas l'exhiber. Si on peut le cacher avec une serviette ok. Il y a toujours une référence aux yakusa. Les choses vont peut être évoluer mais pour le moment c'est encore montré du doigt. Peut être Tokyo est plus évoluée, mais dans les autres villes et régions, ce n'est pas ca. Donc vous n'êtes pas chez vous vous respectez les us et coutumes et vous montrerez une belle image de notre pays. Faites nous honneur. Ce n'est pas à eux de supporter votre provocation.

  • Jeannot G.
    23/09/2019 00:32

    Que les brutes rugbystiques de l'hémisphère sud se le tiennent pour dit.

  • Laurie S.
    22/09/2019 19:58

    regarde cette vidéo

  • Jean M.
    22/09/2019 19:03

    Si c'était au Pakistan on les aurait traité d'arriérés mais c'est le Japon...

  • Phở L.
    22/09/2019 17:59

    ❤️

  • Marine L.
    22/09/2019 17:54

    voila on va avoir des problèmes si on va au Japon x)

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.