retour

La Mata Atlântica : l'autre forêt menacée du Brésil

C'est une forêt tropicale à la biodiversité foisonnante. Mais plus de 90 % de son territoire a disparu. Voici la Mata Atlântica : l'autre forêt menacée du Brésil.

La Mata Atlântica, l'un des écosystèmes tropicaux les plus abîmés de la planète

Aujourd'hui, 93 % de la surface de cette forêt du sud-est de l'Amazonie ont disparu.

Au sud-est de l'Amazonie se trouve une autre forêt qui recouvrait autrefois les villes de Rio de Janeiro et de São Paulo : la Mata Atlântica. Avant l'arrivée des colons en Amérique du Sud, elle s’étendait sur près de 15 % du territoire brésilien et sur une partie des territoires paraguayens, argentins et uruguayens. Mais aujourd'hui, 93 % de la surface de cette forêt ont disparu.

Plus de 20.000 espèces végétales et quelque 2.000 espèces animales

Au fil des siècles en effet, les humains sont venus exploiter les nombreuses ressources de la région : bois, or, pétrole… La forêt a aussi été largement rasée pour créer des exploitations agricoles, des élevages bovins et des infrastructures urbaines.

Aujourd'hui, 70 % de la population brésilienne vivent dans les délimitations d'origine de la Mata Atlântica. Cette forêt abrite une grande richesse : on y trouve plus de 20.000 espèces végétales et quelque 2.000 espèces animales. 52 % des espèces d'arbres et 92 % des espèces d'amphibiens qui s’y trouvent n'existent nulle part ailleurs. La Mata Atlântica figure d'ailleurs parmi les 34 hotspots de biodiversité de la planète : des zones menacées concentrant une grande richesse de biodiversité.

Des essais pour créer des corridors biologiques

Pour préserver ce qu'il reste de cet écosystème unique, plusieurs initiatives ont été mises en place. Désormais, une partie des forêts de la Mata Atlântica sont protégées, et plusieurs programmes de reforestation ont été mis en place afin de reconnecter les fragments de forêt isolés. L'idée est de créer des corridors biologiques pour permettre aux animaux comme les jaguars, les tamanduas ou les tamarins-lions dorés de se déplacer. Aujourd'hui, la Mata Atlântica est considérée comme l'un des écosystèmes tropicaux ayant subi le plus de perte.

01/04/2020 10:52mise à jour : 01/04/2020 10:55
  • 212.6K
  • 93
Brut - Le livre

44 commentaires

  • Valerie L.
    13/04/2020 14:51

    😡😢

  • Lila G.
    13/04/2020 09:55

    Bonne idée la reforestation mais si nous caissons pas la consommation haut de la de nos besoins c’est un coup d’épée dans l’eau

  • Claudine S.
    12/04/2020 06:39

    Triste😡

  • Christophe P.
    12/04/2020 06:36

    Que dire d'autre à part que l'être humain est le cancer de la terre

  • Sylvie D.
    12/04/2020 03:26

    😣

  • Philippe T.
    08/04/2020 15:55

    pfff !!! ... pas plus loin qu'en sortant de chez moi ! en France , dans un haut lieu de tourisme ..

  • Claudine H.
    08/04/2020 14:42

    La terre et les éléments de la nature se déchaîne d une façon ou d une autre au fil du temps années par années de siècle en siècle C est la faute des hommes que tout le monde en ce moment nous payons de nos vies

  • Rita N.
    08/04/2020 07:24

    Mata*

  • Lilia T.
    08/04/2020 06:55

    C'est l'être humain insatiable, qui détruit notre planète ! Et tout ça, pour se faire fabriquer un cercueil en billets de banque 😥

  • Josiane P.
    07/04/2020 22:11

    monsieur chabane vous vivez, vous, chez les bisounours - votre dieu quel qu'il soit n'est pas très efficace et arrêtez de dire n'importe quoi - l'espèce humaine est destructrice et entre défricher pour se nourrir et défricher pour s'enrichir ce n'est pas la même chose -

  • Jean L.
    07/04/2020 17:06

    ci c est vrai tant mieux

  • Steph A.
    07/04/2020 15:47

    En France aussi on a détruit une grande des forêts pour cultiver...

  • Nasser C.
    07/04/2020 11:55

    Dieu l'a voulu ainsi on doit défricher les terres vierges pour subsister, se nourrir, se loger.., dans quel monde vous vivez celui des bisounours, vous croyez dieu est amour et bonté ? Rien n'est gratuit on subsiste en détruisant

  • Nathalie M.
    07/04/2020 11:01

    l'Homme, le pire des prédateurs... quelle tristesse

  • Noella T.
    07/04/2020 09:12

    La nature reprendra toujours ces droits tôt ou tard.

  • Jean-Louis V.
    07/04/2020 08:03

    Il y a eu la même chose à Madagascar , et encore maintenant au Cameroun , aux Congo, au Sénégal et dans toute l'AFRIQUE et çà arrive entre autre à Bordeaux principal port Français d'importation de bois , d'agrumes depuis très longtemps et personne ne s'élève contre çà ?

  • Hélène B.
    07/04/2020 07:34

    Je mettrait des P.V. pour destruction de l'arbre .. Aucun respect des forêts ,c'est pénible ..😮😚😙

  • Hélène B.
    07/04/2020 07:32

    C'est bien dommage !!! Pendant ce temps d'autres remplissent les poubelles , les déchetteries , quand ce n'est pas les décharges sauvages !! Alors certains êtres humains sont destructeurs, trop ! C'est trop ! Point barre ...🤔🌷🌼

  • Hélène B.
    07/04/2020 07:24

    Exactement

  • Frédo R.
    07/04/2020 06:32

    Tout le monde le sait mais tout le monde s'en fout !!!!!.......🤔 ☠

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.