Le discours de l'acteur Javier Bardem à l'ONU

"Les océans nous appartiennent à tous, sauf que leur destin est maintenant entre vos mains". L’acteur espagnol Javier Bardem a fait de la lutte pour la protection des océans son combat. Voici son message aux dirigeants du monde entier (et à tous ceux qui doutent encore du changement climatique).

Javier Bardem alerte sur la pollution des océans dans un discours devant l'ONU

« Les océans nous appartiennent à tous, sauf que leur destin est maintenant entre vos mains ». L’acteur Javier Bardem a fait de la lutte pour la protection des océans son combat. Voici son message aux dirigeants du monde entier, et à tous ceux qui doutent encore du changement climatique.

« Sans les océans, la Terre ne fonctionnerait pas. Tout simplement » commence l’acteur Javier Bardem lors de son discours aux Nations Unies. Puis il s’adresse directement aux représentants de l'ONU : « Vous êtes à la croisée des chemins. Vous avez une opportunité historique de retourner la situation » estime Javier Bardem. L’acteur espagnol rappelle aussi que la survie de millions de personnes dépend des océans.

« Le monde entier vous regarde négocier ce traité et cette fois, on ne peut pas, on ne peut vraiment pas se permettre de se tromper » alerte Javier Bardem. Le discours de l’acteur intervient en effet dans le cadre de la signature d’un traité international pour la protection des océans par les Nations unies. Pour Javier Bardem, ce traité « pourrait créer un refuge pour la vie marine afin qu'elle se rétablisse ».

« Unissons-nous et faisons quelque chose pour le bien des océans et pour le bien des générations à venir » lance Javier Bardem. L’acteur pointe ensuite du doigt les enjeux économiques qui, à son avis, freinent les avancées écologiques : « Combien sommes-nous capables de sacrifier au nom du macrocosme de l'économie ? » Interroge Javier Bardem.

Le message de Javier Bardem aux climatosceptiques

Javier Bardem évoque ensuite les décisions de Donald Trump : « On ne peut pas se retirer de l'accord de Paris sur le climat, en aucune façon. C'est sérieux. C'est en train de se passer. Donc vous ne pouvez pas vivre dans le déni » déclare l’acteur face aux représentants des Nations Unies.

Javier Bardem invite les climatosceptiques à faire attention aux signaux que la nature envoie : « Soyez attentifs à la façon dont la nature s'adresse à nous en permanence, comment les canicules attaquent l'Europe cet été et à la quantité de plastique que l'on peut trouver pendant une belle promenade sur la plage ou n'importe où » invite Javier Bardem.

En conclusion de son discours à l'ONU, l’acteur espagnol répète la nécessité de se rassembler pour « comprendre que c'est pour le bien de chacun d'entre nous ». « Il y a vraiment un effondrement et nous y jouons tous le rôle principal. J'ai peur qu'il n'y ait pas de Dwayne Johnson pour nous sauver » conclut Javier Bardem.

avatar
Brut.