retour

Le Drive tout nu, un an après

Il y a un an, Salomé et Nicolas présentaient leur concept en vidéo : un drive zéro déchet pour faire ses courses. Brut nature les a retrouvés pour faire un bilan.

Qu’est devenu le Drive tout nu ?

Brut est retourné voir Salomé et Pierre, dont le drive zéro déchet a remporté un franc succès en un an.

Il y a un an, Salomé et Pierre présentaient en vidéo leur concept de drive zéro déchet. Aujourd’hui, ils sont en avance de trois ans sur leurs objectifs et sont sur le point d'ouvrir un second drive dans le sud de Toulouse. Brut les a retrouvés pour faire le bilan.

« Le site a complètement sauté »

Ce qui était un peu fou, c'est que quand la vidéo, elle est sortie, on était ouvert depuis 10 jours. Et puis là, on voyait les millions de vues sur notre site monter ! On se disait : « Mais, c'est génial ! » Jusqu'à atteindre 12 millions de vues. Là, le site a complètement sauté, c'était génial ! C’était à la fois génial de voir l'engouement qui était suscité par le projet et un petit peu stressant. On n'a pas beaucoup dormi.

On n'avait plus de produits, on était en rupture de stock, on n'avait pas assez de producteurs pour nous fournir, on n'avait pas les produits, on n'avait pas assez de collaborateurs, d'équipes, de membres d’équipes, pour être efficaces. Il a fallu s'adapter très, très vite. On était trois au moment où la vidéo est sortie : aujourd’hui, on est sept

À l'époque de la première vidéo, on devait avoir une cinquantaine de producteurs locaux avec qui on travaillait. Par définition, ils sont moins flexibles et moins réactifs qu'une centrale d'achat avec tous les produits au même endroit. Beaucoup de gens ont visité notre site et se sont dit : « Oh, ils ont pas grand-chose, tout est en rupture de stock. »

Plus d’embauches et de producteurs

Mais les gens on été super patients. Ils étaient heureux de venir découvrir le concept. Aujourd'hui, on a trouvé un rythme beaucoup plus adapté. Ça nous a permis de recruter du monde et de diversifier notre réseau de producteurs. Aujourd’hui, on travaille avec plus de 110 producteurs, dont 90 producteurs qui sont à moins de 100 km du Drive tout nu. Parfois, ont eux-mêmes ont dû embaucher pour pouvoir répondre à notre demande !

Le drive, c'est un commerce de proximité, c'est sur le trajet domicile-travail. Les personnes qui vivent au sud de Toulouse, elles n’ont aucun intérêt à traverser Toulouse pour venir jusqu'au nord, à Beauzelle, où on est installés. L'idée, c'est de leur donner accès au service sur l'autre côté de Toulouse. En parallèle, il y a aussi d'autres drives zéro déchet qui ont ouvert, qu'on a essayé de conseiller et d’aider.

On va travailler à « protocoliser » la manière dont on fonctionne à l'intérieur du Drive tout nu, pour que demain, s'il y a quelqu'un qui veut se lancer avec un drive zéro déchet à Strasbourg, il ait un système clé en main qui lui permette d'être efficace tout de suite. Le rêve, l'ambition, c'était de démocratiser l'accès à la consommation zéro déchet, de la rendre la plus simple, plus accessible.

26/01/2020 09:31mise à jour : 05/02/2020 15:36
  • 2.2m
  • 1.0k

569 commentaires

  • Nath F.
    12 heures

    ca a l'air sympa

  • Becky G.
    17 heures

    j'ai trouvé ton prochain défi 😝

  • Vava L.
    2 jours

    Bravo, continuez cette formidable initiative !

  • Lauréline D.
    2 jours

    👏👏👏👏👏

  • Pauline G.
    3 jours

    ❤️

  • Justine B.
    4 jours

    Belle idée ❤️

  • Aurélie M.
    4 jours

    Bravo 👏

  • Marie K.
    4 jours

    petite pensée pour toi😉😘

  • Cath B.
    4 jours

    Bravo

  • Camille B.
    4 jours

    Génial!!!

  • Julia R.
    5 jours

    j’espere ca va se developer et qu’on en aura plus pres d’ici

  • Stéphanie C.
    5 jours

    ça pourrait être pas mal ça !!!

  • Marhinou V.
    5 jours

    C'est ça votre truc de drive les louloutes ?

  • Jeanne d.
    6 jours

    j'ai trouvé ta future entreprise !!!

  • Hervé L.
    6 jours

    Mais ça reste un "Drive". Un an après, il y a aussi beaucoup plus de magasins de vrac qui se sont créés et ne demandent pas d'avoir une voiture pour se déplacer dans une zone de hangars périphérique. Le vrac local c'est bien. C'est encore mieux sans le préfixe "Drive".

  • Yves P.
    6 jours

    Felicitationnnnsssssss !!!!

  • Lauranne H.
    6 jours

    On ouvre le notre ?

  • Marine B.
    15/02/2020 16:05

    ;)

  • Laure B.
    15/02/2020 14:53

    Oui revenons au local et aux vrais gens, aux petits entrepreneurs. Les gros groupes bouffent tout, détruisent les paysages et appauvrissent autour d'eux.

  • Paco P.
    14/02/2020 17:28

    on se lance ?