retour

Les risques d'inondations augmentent dans le monde

Ces images d’inondations pourraient-elles se multiplier à l’avenir ? C’est en tout cas ce que prévoient les experts du GIEC.

Les risques d’inondation dans le monde inquiètent le GIEC

Avec le réchauffement climatique, les inondations se multiplient, sans aucune mesure d’adaptation mise en place. Un dérèglement climatique qui risque de s’amplifier à l’avenir. Pourtant, les experts du GIEC l’avaient prévu…

Selon Valérie Masson-Delmotte, coprésidente du Giec, de nombreuses villes côtières et petites îles ainsi que des deltas seront exposés aux risques d’inondation et de submersion chaque année à partir de 2050. “Sans les investissements et aménagements adéquats, ils seront exposés à une augmentation de risques d’inondation”, explique l’experte. En effet, combinée aux mouvements naturels des océans, une montée du niveau de la mer, de 20 à 30 cm, multiplierait par 2 les inondations côtières dans les tropiques. Selon une étude de 2019 menée par Climate Central, si les émissions de gaz à effet de serre continuent d’augmenter, 300 millions de personnes risquent d’être inondées au moins une fois par an d’ici 2050. C’est 3,7 fois plus que les précédentes estimations. Même avec des réductions modérées des gaz à effet de serre, plusieurs pays d’Asie devraient être durement touchés dès 2050. Par exemple, en Chine, 93 millions de personnes sont menacées d’inondations annuelles.

“Penser autrement l’occupation du littoral c’est vraiment une question vitale”

D’après le dernier rapport du GIEC, cette augmentation des inondations pourrait entraîner d’importantes migrations. Rien qu’au Bangladesh, 900 000 personnes devraient migrer d’ici 2050 et 2,1 millions d’ici 2100. Tandis que dans le sud de la Floride, c’est 2 millions de personnes qui seraient déplacées d’ici 2100 si niveau de la mer augmentait de 1,8 mètres. La question de l’aménagement devient donc une question vitale. Pour se protéger des risques inévitables, le GIEC met en avant plusieurs mesures d’adaptation, comme par exemple construire des digues, surélever les bâtiments, construire des maisons flottantes et mieux réguler la construction dans les zones sensibles. L’autre mesure urgente serait de réduire fortement les gaz à effet de serre d’origine humaine. “Plus on réduit les gaz à effet de serre, plus on gagne du temps (…) pour s’adapter à des changements plus graduels et qui se stabiliseraient”, conclue Valérie Masson-Delmotte.

02/12/2019 17:52
  • 167.2K
  • 275

113 commentaires

  • Dominique F.
    06/12/2019 20:18

    Certains dirigeants diront que le climat ne se dégrade pas ???????🧐🧐

  • Véronique M.
    06/12/2019 12:37

    Je suis persuadé que cela vient des CHEMTRAILS

  • Noelda V.
    06/12/2019 10:23

    Comment voulez-vous que ce soit différant quand plus personne ne netoye les ruisseaux et drague les rivière ci nos encien le curai il y avait une raison aujourd'hui faut plus rien faire ca cet préservé la nature, cet l un ou lautre même les fossé son rempli de terre..mai il y a trop a dire

  • Suzy A.
    06/12/2019 09:27

    🤢🤮😭🤬🤬🤬🤬🤬🤬🤬🤬🤬🤬🤬🤬connard d'humains

  • Kay F.
    05/12/2019 17:57

    La raison est simple et ce n'est pas le climat: il y a de plus en plus de goudron et béton et de moins en moins de zone avec de la terre meuble pour absorber l'eau donc l'eau stagne au lieu d'être absorbé et fait monter le niveau de partout voilà

  • Honey J.
    05/12/2019 03:14

    Ces d'est menteur l'ai sientifique il veule juste quand devien vegane et quand retourne a l'ajdepiere 😡

  • Sacha O.
    04/12/2019 21:36

    On est condamné, c'est juste une question de temps. Maman nature reprend ses droits et c'est tant mieux.

  • Danielle M.
    04/12/2019 15:47

    😞

  • Péniche Q.
    04/12/2019 13:05

    URGENCE

  • Brunhilde K.
    04/12/2019 09:49

    Quand vous aurez comprit que tout ce qui arrive là, c'est la pure vengeance de mère nature peut-être que vous aurez comprit que c'est notre faute si on s'tape des deluges ect.

  • Christiane V.
    04/12/2019 09:04

    Deux choses sont infinies : L'univers et la bêtise humaine .En, ce qui concerne l'univers ,je n'ai pas encore acquis la certitude absolue .Mais en ce qui concerne la bêtise humaine c'est une réalité plus qu'une probabilité.

  • Hassan A.
    04/12/2019 07:35

    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2593696720667527&id=100000816748252

  • Christiane K.
    04/12/2019 07:08

    Le pire dans tout ça c est que les Etats Unis sont les plus grands pollueurs de la planète et qu ils vont se retirer de l accord de Paris ! Mon dieu ça fait peur !

  • Julian P.
    04/12/2019 06:45

    Avc le changement climatique... 😂😂😂😂

  • Erwan L.
    03/12/2019 23:17

    Le PDG d'AXA a déjà expliqué qu'un monde à +3 ºc ne serait pas assurable...

  • Joris R.
    03/12/2019 22:36

    D'après Trump non le dérèglement climatique n'existe pas... effectivement 😒

  • Gérald M.
    03/12/2019 21:58

    Les gens continue a construire dans les vikle forcement les construction font barrage une fois que ça monte c la merde c comme tout le reste mais rien a changer enfaite

  • Fatima L.
    03/12/2019 20:55

    Ya 30:40ans... Les promoteurs immobiliers avec leurs complices dans les mairies prefectures ont fait le choix du fric rapide.... 30:40apres eux ce sera le deluge.

  • Fatima L.
    03/12/2019 20:52

    Previsible.. Le betonnage ciment arme des cotes et sur lits des rivieres.. Tire larigo avec la hausse des temperatures.. Antarctic qui fond.. Des pluies torrentielles un cocktail explosif

  • Brice S.
    03/12/2019 20:06

    Bien sûr, et cela sera de pire en pire tant que l'on ne reverra notre mode de vie,à savoir, replanter des arbres qui absorbent l'eau et,nettoyer les mers pour l'écosystème !

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.