retour

Nouvelle-Calédonie : cette association replante des mangroves pour protéger les côtes

L'insertion sociale au service de la nature : en Nouvelle-Calédonie, l'association SOS Mangroves NC met à contribution des jeunes en difficulté pour protéger le pays de la montée des eaux.

Cette association de Nouvelle-Calédonie replante des palétuviers

Ses objectifs : redonner vie aux mangroves, protéger les côtes de la montée des eaux et permettre la réinsertion pour des jeunes en difficulté sociale.

« La mangrove a disparu. On a remblayé pour faire l'aérodrome, donc elle a énormément souffert. Après, il a fallu faire une route… C'est l'urbanisme classique d'une ville qui se développe. Et puis à l'époque, tout le monde s'en foutait des mangroves », constate tristement Monik Lorfanfant, de l’association SOS Mangroves.

« On se voit réduire à vitesse grand V »

À Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, SOS Mangroves replante des palétuviers depuis près de 13 ans. Ses objectifs : redonner vie à ces écosystèmes et protéger les côtes de la montée des eaux. « On se voit réduire à vitesse grand V, comme aux Fidji, au Vanuatu, à Wallis… L’érosion avance et on a de moins en moins de poissons. Je ne dirais pas que c’est la solution miracle, mais ça fait partie d’une des solutions pour freiner l’érosion et pour faire revenir le poisson », détaille Monik Lorfanfant.

Autre but de l’association : permettre la réinsertion pour des jeunes en difficulté sociale, qui participent aux replantations de palétuviers. « Ce sont des gamins qui étaient en échec scolaire, avec des problèmes familiaux. Je pense qu'ils ont trouvé quelque chose pour pouvoir s'échapper de ces problèmes-là. On s'entend bien, on a vraiment un système de fonctionnement communautaire qui roule », se réjouit Monik Lorfanfant.

Un tremplin de réinsertion pour les jeunes en difficulté

SOS Mangroves fonctionne avec ce système depuis 13 ans déjà. « Ce sont quand même des jeunes qui ont entre 18 et 25 ans, donc il faut qu'ils prennent leur envol. À chaque fois qu'il y en a un qui part, il est remplacé. Je ne vais pas les chercher, ça se fait tout seul », explique-t-elle. Généralement, ces jeunes vivent dans la rue de petite délinquance. Certains ont même fait de courtes peines de prison. Mais l’association les remet sur pieds.

« Ils savent qu'ils ont quelque chose à faire et ça leur plaît, en fin de compte. Maintenant ils sont connus, parce qu'à force de travailler partout, ils ont été félicités, on fait attention à eux », sourit Monik Lorfanfant. Plus que le goût du travail, SOS Mangroves) a donné à ces jeunes quelque chose d’essentiel pour leur entrée sur le marché de l’emploi : la confiance en soi. « À partir de là, ça redémarre. »

03/06/2020 17:05mise à jour : 04/06/2020 07:34
  • 235.2k
  • 140

99 commentaires

  • Christiane B.
    7 heures

    BRAVO !

  • Sousou T.
    12 heures

    Bravo 👏👏👏

  • Adeline R.
    un jour

    💪🏼😜♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️🕊

  • Lo B.
    un jour

    :)

  • Arnaud S.
    un jour

    Ça devrait être un vrai travail rémunéré et largement généralisé partout. Enfin un vrai travail avec du sens et de l'importance. Au moins ça, contrairement à un DRH, un banquier, un manager, un consultant, un trader, ou un actionnaire, ça apporte une vraie richesse palpable pour tous et toutes et sur le long terme. Ça ne brasse pas juste du vent pour soutenir une économie-zombie à renfort de langue de bois pour occulter une inutilité manifeste. Un vrai travail quoi. C'est une honte qu'on considère un travail d'une telle importance comme du bénévolat (mais c'est un début), pendant qu'on encense des pourritures de milliardaires, juste parce qu'ils pondent des plates-formes de réseaux sociaux, ou des vêtements et des téléphones fabriqués par des enfants ou des gens qui sont des esclaves modernes, ces égoïstes mégalo et ces voleurs qui détruisent l'avenir de tout le monde. Excellente initiative.

  • Riri d.
    un jour

    Bravo! 👍

  • Ren R.
    2 jours

    C'est super !

  • Laure D.
    2 jours

    Magnifique cette Monik ,

  • Arthur V.
    2 jours

    en voilà une belle association si tu veux être bénévole à tes heures perdus

  • Romaldiño E.
    2 jours

    Bravo

  • Muriel M.
    2 jours

    Fière de vous.. Merci..

  • Thierry L.
    2 jours

    Courage à vous tous

  • Alison H.
    2 jours

    Bravo Monik et toute l’équipe!!

  • William L.
    2 jours

    Belle initiative

  • Laura D.
    2 jours

    Bravo !

  • Priscillia D.
    2 jours

    petite inspiration

  • Katia L.
    2 jours

    quelle belle personne 👏👏s occuper de la nature et de c est jeune ,bravo madame et a c est jeunes👏👏👏👏👏👏👏

  • Nad T.
    3 jours

    bravo fanfan continue comme cela, je ne t'oublierai pas. vive la nature....

  • Sandrine G.
    3 jours

    oui une bonne idée et ceci fini sur un travail fixe ?

  • Nanii K.
    3 jours

    !

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.