retour

Rapport du GIEC : les océans en danger

Le dernier rapport du GIEC est sorti et c'est pas glorieux. Mais il reste quand même un peu d'espoir pour la planète. Explications. Avec MonacoNow_FR

Réchauffement climatique : le GIEC sort un rapport inquiétant sur la santé des océans et la cryosphère

À l’occasion de la sortie du dernier rapport du GIEC sur les océans et les glaces, Valérie Masson-Delmotte, membre du GIEC, informe sur les mesures radicales à prendre afin de sauver la planète bleue.

Le 25 septembre 2019, le GIEC sonne l’alarme sur la santé des océans suite à la sortie de son rapport. Depuis 1970, l’océan a absorbé 90 % de la chaleur de la Terre.

L’océan est essentiel pour la Terre et son réchauffement n’est pas sans conséquences. Les évolutions à venir « suggèrent une baisse de ce qu'on appelle la productivité primaire dans les océans et une baisse de potentiel pour les pêches », explique Valérie Masson-Delmotte, co-présidente du Group n°1 du GIEC.

Des conséquences sont dès à présent visibles comme le phénomène de blanchiment des coraux. « On s'attend à une dégradation très sévère de 70 à 90 % des coraux tropicaux si le réchauffement planétaire atteint 1 °C et demi. Cela risque d'arriver entre 2030 et 2050 », explique Valérie Masson-Delmotte.

Le rapport se penche également sur la condition de la cryosphère, c’est-à-dire des surfaces gelées comme les glaciers, la banquise ou le permafrost. Le rapport du GIEC informe qu’au rythme actuel des émissions de CO2, l’Europe centrale, le nord des Andes et l’Asie du Nord, pourraient perdre 80 % de leur masse glaciaire.

Le rapport est clair : il faut agir dès à présent en terme d'émissions de gaz à effet de serre. « Plus on réduit les émissions de gaz à effet de serre vite, plus on gagne du temps pour les risques, plus on se donne de la marge de manœuvre pour s'adapter à des changements plus graduels et qui se stabiliseraient », conclut Valérie Masson-Delmotte.

25/09/2019 11:03
  • 265.4K
  • 123
Brut - Le livre

43 commentaires

  • Abdellah M.
    03/10/2019 08:26

    Tbarkallah alik!!mimi!c'est bien c'que tu exposes

  • Arnaud J.
    28/09/2019 22:15

    Définitivement, il y a toujours des gens pour faire des commentaires ineptes et nier l'évidence. A ce stade, ce n'est plus de l'ignorance ni de la bêtises mais du négationnisme climatique. Et de même que ceux qui ont nié les camps de concentration sont indirectement responsables des millions de morts de la barbarie nazie, ceux qui nient le changement climatique pour conserver leur bien-être seront responsables de la mort de centaines de millions d'êtres humains

  • Charles D.
    27/09/2019 07:03

    https://www.climato-realistes.fr/des-scientifiques-de-13-pays-ecrivent-au-secretaire-general-des-nations-unies-contre-lalarmisme-climatique/

  • Fabe N.
    26/09/2019 21:27

    L humain ne s arrête jamais donc les puissants vont laisser les blindés nous massacrer à travers le massacre de la planète, comme d hab. Titanic attitude. Ils s en foutent, ils sont à l abri.

  • Gwénaël P.
    26/09/2019 17:47

    il y en a toujours qui ont foi en l'avenir là ?

  • Marco T.
    26/09/2019 16:47

    Una sola domanda. Quanti test sulle bombe nucleari sono stati fatti, finora? Ed io non posso più fare nulla.

  • Pierre S.
    26/09/2019 16:29

    Ils sont ou tous les haters des écolos et de Greta Turnberg ? A mon avis c'est déjà trop scientifique pour eux pour qu'il comprenne quelques choses

  • Yoland M.
    26/09/2019 11:43

    Commencer par stopper la pêche industrielle, ce massacre de masse !'( qu'y trouverons-nous demain ? En dehors du plastique ?

  • Claude R.
    26/09/2019 07:39

    Temps quee

  • Tiffany R.
    26/09/2019 06:55

    Plus de moule les gars ! 🤣 Profitez en bien 😉

  • Fabienne M.
    26/09/2019 03:03

    J'aimerais savoir quel lobby est derrière Brut Il doit bien payer pour toute cette manipulation de l'idiocratie https://www.publicmeteo.be/la-nasa-admet-que-le-changement-climatique-est-du-a-lorbite-de-la-terre/

  • Thomas D.
    26/09/2019 00:14

    :/

  • Mathias L.
    25/09/2019 22:11

    Les effondrements autours de nous ont déjà des impacts sur notre civilisation, alors qu’on est qu’au début des courbes exponentielles. J’imagine la gueule de ceux qui refusent de croire ces alertes scientifiques lorsque leurs enfants crèveront de faim, de soif et de chaud. Je doute qu’ils aient le courage de dire « pardon mon enfant, je n’ai pas cru les scientifiques car je suis débile et j’ai préféré voter et consommer pour que tu crève sur une planète inhabitable ». A tous ceux qui doutent de ces alertes, je me réjouis d’avance de vos prochaines souffrances, bande de tarés !

  • Amine B.
    25/09/2019 20:55

    tiens suis cette page ça tue

  • Jean-Claude L.
    25/09/2019 20:41

    Il est plus qu'urgent d'agir pour faire de la Wallonie une zone zéro carbone d'ici 2030. Comme la Wallonie est responsable de 0,1% des émissions mondiales de CO2 (0,2% pour la Belgique), c'est sûr et certain que nos efforts vont sauver la planète !!!

  • Pierre B.
    25/09/2019 20:31

    Ben heureusement qu'il "reste un peu d'espoir pour la planète"... C'est pas vraiment la question... La planète, elle est passée par des âges glaciaires, des âges super-chaud, des périodes d'atroces désolations, des périodes de météorites avec la mort des dinos... Elle va durer, la planète... Ce qui est en cause, c'est l'humanité. Il faut donc s'occuper de la sauver de l'évolution de la planète, qui, entre nous soit dit, n'a probablement pas grand chose à voir avec l'activité humaine, comme le démontrent les cycles précédents de réchauffement-refroidissement, qui prennent des millénaires... Peut-être pouvons nous nous prévaloir d'une légère accélération des choses, depuis un siècle... Mais qu'est-ce qu'un siècle par rapport au Pinatubo ???

  • Carole R.
    25/09/2019 20:20

    Il y a un autre danger pour l'Océan dont on ne parle pas assez... la surpêche ! Les populations de poissons sont en effondrement, on invente des bateaux de plus en plus gros mais on attrape de moins en moins, avec de plus en plus de gaspillage de vie marine dans les immondes filets. On est en train de vider l'Océan pour qu'on puisse continuer à avoir nos sushis et nos filet de poisson pané surgelé.

  • Philippe V.
    25/09/2019 19:21

    Le rapport du GIEC est un rapport politique et non scientifique. Il n'est donc pas inutile de vérifier leurs mensonges.

  • André G.
    25/09/2019 18:46

    Un document intéressant et inquiétant. Il faut limiter, voire stopper la fonte des banquises et des glaciers, alors que certains pays détruisent les glaciers pour créer ds zones skiables. Le GIEC se fout de la gueule de qui en nous foutant la pétoche sur l'avenir de notre planète tout en laissant commettre de telles aberrations, de telles conneries? 😡😡😡

  • Claude D.
    25/09/2019 17:34

    Si ont arête de parler et si on s’y met vraiment , peut-être le pire sera évité (Voir aussi https://www.leprogres.fr/france-monde/2019/09/24/greta-thunberg-pourquoi-ses-discours-sont-ils-blames?utm_source=direct&utm_medium=newsletter&utm_campaign=le-progres-l-actu-du-jour-en-un-clin-d-oeil )

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.