retour

Récif de Tubbataha : un succès en matière de protection environnementale

Pêche interdite, rangers en poste 24h/24, écotourisme... Voilà pourquoi cet atoll des Philippines est un succès en matière de protection environnementale.

Récif de Tubbataha : un succès en matière de protection environnementale

Le récif de Tubbataha regorge de vie. Pêche interdite, rangers en poste 24h/24, écotourisme… Voilà pourquoi cet atoll des Philippines est un modèle en matière de protection environnementale.

Le récif de Tubbataha revient de loin. Endommagé dans les années 1970-1980 par la pêche à la dynamite, la pêche au cyanure et le braconnage des oiseaux, le récif de Tubbataha est aujourd'hui un succès en matière de protection environnementale. En 1988, aux Philippines, au milieu de la mer de Sulu, une campagne est menée par des plongeurs et des activistes. Celle-ci permet au récif de Tubbataha de devenir le 1er parc marin des Philippines. La pêche y est donc interdite.

5 ans plus tard, le récif de Tubbataha entre au patrimoine mondial de l'UNESCO. En 2006, la superficie du parc est doublée. Pour lutter contre le braconnage, une dizaine de rangers surveillent le parc 24h/24 et 7j/7. Depuis plus de 15 ans, ils sont accompagnés par le WWF. Leurs objectifs : protéger la faune, favoriser l'écotourisme, améliorer la sécurité alimentaire des populations locales… Tous les efforts de préservation de cet atoll des Philippines portent aujourd'hui leurs fruits.

4 fois plus de poissons qu’à la fin des années 90

Entre 1998 et 2011, la biomasse totale de poissons dans le récif de Tubbataha a été multipliée par 4. La préservation des écosystèmes a fait de ce lieu un endroit rêvé pour les amateurs de plongée. Chaque année, l'atoll accueille entre 1000 et 1500 touristes. Grâce à une contribution sur la plongée et à un système de partage des recettes, les retombées économiques ont permis aux populations d'améliorer leurs conditions de vie.

Le récif de Tubbataha abrite aujourd'hui plus de 600 espèces de poissons tropicaux, 11 espèce de requins, 13 espèces de cétacés, 2 espèces menacées de tortues et 360 espèces de coraux, soit la moitié des espèces répertoriées dans le monde, ainsi que la plus grande colonie d'oiseaux de mer du pays. Mais ce lieu préservé fait pourtant face à des dangers venus d’ailleurs : on retrouve de plus en plus de plastique dans les nids des oiseaux et les récifs sont menacés par le réchauffement climatique.

15/08/2019 06:28
  • 263.1k
  • 231

83 commentaires

  • Alexis D.
    15/08/2019 06:33

    La donne changera à partir du moment où ils trouveront du pétrole off-shore ...

  • Blandine B.
    15/08/2019 06:41

    Il y aurait donc des humains intelligents ? Ça fait du bien ......

  • Kheira H.
    15/08/2019 06:46

    Quand on veut, on peut... 🙂

  • Mel M.
    15/08/2019 06:50

    c'est le spot de plongée de fou !

  • Bastien J.
    15/08/2019 06:51

    là-bas ton ecologe !

  • Jessica G.
    15/08/2019 06:54

    on y va quand ?

  • Bastien J.
    15/08/2019 06:58

    pour votre voyage de printemps

  • Roselyne J.
    15/08/2019 06:59

    Super, mais il y a un bémol... Les touristes prennent l'avion pour s'y rendre... Sinon, génial !

  • Carole B.
    15/08/2019 07:13

    On ne peut rien faire tout seul même si il ne vaut mieux pas compter sur les autres pour donner l exemple! La preuve!

  • Vincent L.
    15/08/2019 07:27

    On va mettre l'armée pour surveiller la nature,en voilà une bonne occupation pour les bidasses dans le monde..ça serait mieux que de faire la guerre

  • Virginie M.
    15/08/2019 07:44

    c'est super ! sinon, un peu plus loin, Fukushima souhaite verser dans le Pacifique son stock d'eau contaminée....

  • Suve K.
    15/08/2019 08:03

    😍

  • Marie K.
    15/08/2019 08:13

    !

  • Nathalie L.
    15/08/2019 08:15

    Bravo Brut de partager cette pub pour agence de voyage...Pour vivre heureux vivons cachés, ça ne vous dit rien ?

  • Vincent H.
    15/08/2019 09:15

    C'est bien de mettre avant la politique de ce pays aveuglement. Ne pas oublié que ce pays est dirigé par un malade mental, qui autorise la police et son peuple à tuer les toxicomanes ou même simple consomateur de cannabis. Pour ne citer que ça..

  • Julia R.
    15/08/2019 09:19

    j'veux vivre de ça

  • Nadia Z.
    15/08/2019 09:32

    Donc c'est possible même si rien ne dure et qu'il faut sans arrêt contrer les destructions humaines. Bel exemple de volonté politique aussi

  • Bruno N.
    15/08/2019 09:51

    L'éco-tourisme n'existe pas. À partir du moment où on prend l'avion on participe au réchauffement climatique et on détruit la nature.

  • Fab's G.
    15/08/2019 10:11

    !! On la loupé celui-ci !! 🤔

  • Marie-Gabrielle B.
    15/08/2019 10:52

    Comme quoi.....il y a de l espoir