retour

Rhinocéros blancs : un siècle d'efforts de protection

Il en restait à peine une centaine dans une province d'Afrique du Sud. Ils sont plus de 20,000 aujourd'hui, réintroduits à travers le continent. Voilà comment le rhinocéros blanc du Sud a reconquis l'Afrique.

Bonne nouvelle : la population de rhinocéros blancs est en forte augmentation

Si le rhinocéros blanc du Nord est au bord de l'extinction, le rhinocéros blanc du Sud se porte beaucoup mieux.

18.000 %. C'est le pourcentage d'augmentation de la population des rhinocéros blancs depuis un siècle. Si l'une des deux sous-espèces, le rhinocéros blanc du Nord, est au bord de l'extinction avec seulement deux femelles en vie, l'autre sous-espèce, le rhinocéros blanc du Sud, se porte beaucoup mieux.

Dans les années 1950-1960, les effectifs sont devenus assez nombreux pour réintroduire l'espèce dans plusieurs régions

À la fin du XIXème siècle, on pensait pourtant qu'elle avait disparu. Mais en 1895, une population de moins de 100 individus a été découverte dans la province de Kwazulu-Natal, en Afrique du Sud. La même année, la zone a obtenu le statut de réserve. La première du genre sur le continent africain. Grâce à ce statut et à la mise en place de mesures de protection, la population de rhinocéros blancs a rapidement augmenté.

Dans les années 1950-1960, les effectifs sont devenus assez nombreux pour réintroduire l'espèce dans plusieurs régions où elle avait disparu. L'espèce a pu se rétablir dans la majeure partie de son ancienne aire de répartition, jusqu'à atteindre 21.300 individus en 2012, la faisant passer du statut d’éteinte à « quasi menacée » en l'espace d'un siècle.

Depuis 10 ans, la population diminue à nouveau

Mais depuis 10 ans, la population diminue à nouveau. En cause : l'augmentation du braconnage pour alimenter le marché asiatique, où les cornes sont utilisées dans certaines médecines traditionnelles ou consommées en boissons. Entre 2012 et 2017, la population du rhinocéros blanc du Sud a diminué de 15 %, passant de 21.300 à 18.000 individus.

La réserve d'Hluhluwe-Umfolozi, à l'origine de la réintroduction de l'espèce, a dû s'adapter pour protéger ses 96.000 hectares, soit plus de deux fois la taille du Cap : clôtures intelligentes, pièges photographiques connectés, hélicoptères… Le parc, qui perdait chaque année entre 10 et 15 rhinocéros blancs, n'en perd désormais plus. Entre 2015 et 2018, à l'échelle du continent, le braconnage des différentes espèces de rhinocéros a diminué de plus de 30 %.

29/06/2020 15:55
  • 181.0k
  • 122

104 commentaires

  • Edward O.
    2 jours

    Très bonne nouvelle

  • Delphine L.
    5 jours

    Quelle bonne nouvelle !!

  • Vivi E.
    5 jours

    La Chine toujours la Chine

  • Liline C.
    6 jours

    Ça fait plaisir d'avoir des nouvelles comme ça, merci à toutes ces associations qui se battent corps et âme pour la cause animale et ainsi leur éviter l'extinction

  • Nasser C.
    6 jours

    Magnifique ca ressemblait à ça les dinosaures 😍😍

  • Vero B.
    6 jours

    Stoppons la tuerie

  • Madeleine H.
    6 jours

    👏

  • Ismael H.
    7 jours

    Heureux de savoir que mes enfants connaîtront cette espèce vivante et nom uniquement dans les livres d'histoire naturelle

  • Lilas L.
    7 jours

    Faut faire comme au botswana et tirer à vu ces braconniers

  • François-Joseph M.
    04/07/2020 13:46

    Résultat obtenu grâce à leur élevage intensif sur les game ranchs d'Afrique du sud, par des chasseurs et pour la chasse.... à méditer. Le "noir" en revanche ne peut pas être élevé en enclos malheureusement...

  • Eve A.
    04/07/2020 11:15

    montrer cela ne fait qu'inciter les braconniers à venir, alors protéger en silence

  • Sandrine B.
    03/07/2020 14:13

    Malheureusement ça ne durera pas

  • Angélique D.
    03/07/2020 08:59

    Enfin une bonne nouvelle...

  • Ness T.
    03/07/2020 06:39

    Enfin une bonne nouvelle depuis le début de l'année !👍

  • Nathalie C.
    03/07/2020 06:30

    Tant que les asiatiques achèteront à prix fort les braconniers existeront Il va falloir expliquer aux asiatique que lorsqu’il n’y aura plus d’animaux sur terre leurs verges seront tjr aussi petites

  • Natasha T.
    03/07/2020 05:31

    Ils nous emmerdent les asiatiques avec leur médecine Quand vont ils comprendre que leur ongles de mains et de pieds sont identiques à cette corne Pour le coup ils se braconneraient entre eux Pffff

  • Elisabeth L.
    02/07/2020 23:46

    🤔💞♟

  • Marianne M.
    02/07/2020 17:12

    Le criez pas trop fort quand même...des safaris en mal de massacre vont aller les buter, sans parler de la contrebande !

  • Louis V.
    01/07/2020 21:39

    on y était 😍

  • Marion V.
    01/07/2020 21:21

    J'ai eu la chance d'en voir plusieurs, mais malheureusement certains n'avaient plus de cornes 😢

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.