retour

Rob Greenfield, ou l'art de vivre simplement

Vivre sans téléphone, sans compte bancaire ou sans déodorant ? Rob Greenfield confie à Brut les 5 choses dont il a appris à se passer.

Se débarrasser des objets inutiles, par Rob Greenfield

L’activiste environnemental américain n’utilise plus de carte bleue, de voiture… et même de déodorant ! Voilà comment il a réussi à s’en passer.

Pourriez-vous vivre sans compte bancaire ? Le célèbre écologiste Rob Greenfield a progressivement simplifié sa vie afin que tous ses biens puissent rentrer dans un sac à dos. Voici cinq choses qui lui semblaient autrefois essentielles, mais dont il se passe aujourd'hui.

Le déodorant

En tant que jeune adulte, en tant qu'adolescent, le déodorant était extrêmement important pour moi. C'était au centre de mon estime de moi. Pourquoi en avais-je ? Parce que ces sociétés en faisaient une très bonne publicité. Elles m'ont dit que je serais sexy si j'en utilisais. Et elles me l'ont vraiment vendu. C'est là que j'ai renoncé au déodorant. C'était il y a environ neuf ans. Depuis, j'ai donné des milliers de câlins au cours de mes voyages et de mes rencontres. Parfois, je sens un peu. Mais c'est normal.

La voiture

Je dois être honnête, certains aspects de ma vie sont restreints par le fait que je n'aie pas de voiture. J'ai grandi dans une culture de l'automobile. Dans le nord du Wisconsin, presque tout le monde a une voiture. Votre voiture était votre liberté, et c'était votre image. Mais je vois aussi davantage de factures qui vont avec. J'ai vendu ma voiture en 2012, et j'aime dire que vendre ma voiture m'a permis d'acheter ma liberté.

La carte de crédit

Au début, quand j'ai commencé à être financièrement indépendant, j'ai commencé à prendre des cartes de crédit, parce que je me suis rendu compte que je pouvais les utiliser comme un outil. Mais faire cela, même s'il y avait des avantages, m'a vraiment enfermé dans ce système financier. Vous pouvez la passer et satisfaire tous vos besoins sans avoir à vous demander d'où viennent les choses, comment elles nous parviennent et quel est leur impact sur la Terre.

Je n'ai que des espèces. Pas de carte bleue, pas de carte de crédit, pas de compte bancaire, pas d'épargne. J'ai à peu près 3.700 dollars en espèces dans mon sac à dos en ce moment.

Les vêtements de travail

Par le passé, j'ai eu plusieurs « moi ». Il y avait mon moi d'affaires. Il y avait mon moi avec mes amis, mon moi avec ma famille. Mais j'ai réalisé que je ne voulais pas de ça. Je serai toujours moi, quoi qu'il arrive, et je ne serai pas jugé selon mes vêtements !

J'ai réduit mes effets petit à petit. J'ai gardé un pantalon de travail et une cravate. Et puis un jour, j'ai décidé d'en finir avec ça, de me débarrasser de tous mes vêtements de travail. C'était il y a plus de cinq ans. Depuis, je me suis complètement accepté comme je suis, et non en fonction des vêtements que je porte.

Le téléphone

Bon sang, le portable ! Une chose importante pour moi, c'est que je voulais être présent. J'ai découvert que mon portable était une béquille. Si j'étais dehors à attendre quelqu'un, je prenais mon portable pour avoir l'air occupé. J'ai donc commencé à m'entraîner. Je laissais le portable à la maison de plus en plus souvent. J'ai fini par laisser mon portable dans un tiroir pendant un mois pour tester, et voir si je pouvais exister sans téléphone. Ça s'est très bien passé. Puis je me suis débarrassé de mon téléphone portable.

Rob Greenfield veut que les gens réfléchissent davantage à ce qu'ils consomment

Là où je vis, aux États-Unis, nous n'avons que 5 % de la population mondiale, mais nous consommons 25 % des ressources mondiales. Ce n'est pas viable. Ce que j'essaie de faire avec si peu de biens, c'est créer une situation extrême qui amène les gens à réfléchir sur leurs possessions, à leur demander si cela leur donne la vie qu'ils désirent.

Si ce n'est pas le cas, peut-être qu'ils décideront de vivre une vie moins centrée sur les choses et travailler au dépouillement de leur vie. Pas au point de ne posséder que 50 biens, mais au point de vivre en équilibre, d'avoir ce dont ils ont besoin, pas ce dont ils n'ont pas besoin.

08/08/2020 08:33
  • 504.2k
  • 292

171 commentaires

  • Gaelle D.
    06/09/2020 20:23

    😁👍🌈

  • Nicolas R.
    02/09/2020 23:16

    L'être humain existe depuis des dizaines de milliers d'années avant l'intervention du feu.... C'est un argument totalement bidon

  • Indiana V.
    01/09/2020 08:51

    Dire j ai 3700 dollars dans mon sac sur le net c pas très intelligent mdr

  • Solange M.
    23/08/2020 22:51

    Oui je peux vivre sans mais pas dans cette société

  • Isabelle D.
    16/08/2020 10:23

    Utopique.

  • Claudette N.
    13/08/2020 12:29

    Bonjour!! La frayeur de la contagion par le virus du COVID 19 entretenue par les médias et l’état français se répercute sur les paiements par pièces,menue monnaie et billets qui passent de main en main ! Je crains qu’associée au paiement sans contact par carte nous soyons proche d’une opération bancaire et fiscale sans précédent : la disparition totale des billets et des pièces au profit du paiement virtuel avec pour conséquence un flicage de tous les petits échanges invisibles...à qui profite la crise du COVID?

  • Gab Z.
    13/08/2020 05:51

    , ça me rappelle une discution ;)

  • Will W.
    13/08/2020 03:05

    #6 - chaussures ? J'ai pas de carte bancaire non plus (seulement de retrait), et on économise pas mal comme ca ! Ça limite les achats compulsifs sur le net.

  • Younes M.
    12/08/2020 11:57

    A part le déodorant pour le reste je suis d'accord

  • Claudia B.
    12/08/2020 09:53

    Jamais de déodorant est je sent pas mal

  • Francisca B.
    12/08/2020 07:23

    J'admire la démarche. Bravo. Il semble vivre seul et sans contraintes, indépendant. J'imagine que ces expériences restent marginales. La transposition est elle possible pour une famille ?

  • Farel N.
    11/08/2020 22:04

    Bravo c pas donner à tout le monde de vivre comme il a décidé de vivre ça c la liberté encore bravo j adore ses choix mais malheureusement nous sommes victimes de la société de consommation et du jugement des uns et des autres trop nul mais c top que certain retire les chaînes.

  • Amélie D.
    11/08/2020 20:05

    😉

  • Pascal M.
    11/08/2020 19:57

    Et il parle devant quoi ...?! Une bouche de metro ?

  • Gil A.
    11/08/2020 15:34

    .

  • Morgane J.
    11/08/2020 13:36

    Je n ai absolument pas le courage de faire comme lui même si j essaie vraiment de changer mon mode de vie et de consommer... en tout cas chapeau je l admire.

  • Abdrahman M.
    11/08/2020 11:10

    روعة

  • Abdrahman M.
    11/08/2020 11:10

    top

  • Dali L.
    10/08/2020 20:38

    Il change son slip chaque jour au moins ?

  • Danielle S.
    10/08/2020 20:24

    Pas trop intelligent de dire à tout le monde qu'on se promène avec 3700$ dans son sac à dos mais lorsque le jour viendra que quelqu'un lui volera , j'espère qu'il aura autant de facilité à s'en séparer LOL

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.