retour

Un Français expatrié à Shanghai raconte l'après-quarantaine

Après l'isolement total, la vie reprend doucement à Shanghai. Le confinement chinois, Fabien l'a vécu. Il raconte l'après-quarantaine.

Covid-19 : le quotidien de Fabien, Français de Shanghai

Shanghai a été en confinement total pendant deux semaines. Depuis, les personnes sont progressivement autorisées à sortir, en respectant des mesures extrêmes de précaution.

« Les 14 premiers jours à Shanghai étaient ceux qu’on peut appeler quarantaine. Les seuls déplacements dehors, c’était pour aller chercher de la nourriture au supermarché. Tous les parcs ont été fermés, les restaurants, les bars, les magasins… Obligation de porter un masque, obligation de se laver les mains et de se faire prendre la température partout à l’entrée des immeubles, à l’entrée des quelques magasins ouverts. » Ça, c’était jusqu’à présent le quotidien de Fabien, Français expatrié en Chine, à Shanghaï.

Dans le pays, les restrictions varient en fonction du nombre de cas de Covid-19

En Chine, la quarantaine a débuté fin janvier. Le pays a mené une politique de confinement très poussée. À Wuhan, dans la province de Hubei, où l’épidémie de Covid-19 a commencé, des millions de personnes ont été mises en isolement total. Dans le reste du pays, les restrictions varient en fonction du nombre de cas de Covid-19. Shanghai a été en confinement total pendant deux semaines. Depuis, les personnes sont progressivement autorisées à sortir, en respectant des mesures extrêmes de précaution.

« C’est la première fois que c’est aussi facile d’avoir des vélos en libre-service en Chine. Il y a peu de gens… La vie a repris. Les gens commencent à ressortir. Il y a deux semaines, j’aurais été le seul dans la rue. Chaque entrée de quartier ou d’immeuble a des gardiens. Ils enregistrent tous les gens qui rentrent, prennent la température de tout le monde, tout le temps, et donnent des droits d’entrée ou de sortie », explique Fabien.

Toutes les personnes avec de la fièvre passent deux semaines confinées

Toutes les personnes avec de la fièvre passent deux semaines confinées pour éviter la propagation du Covid-19. Chaque personne arrivant de la France, des États-Unis, de Grande-Bretagne, d’Espagne, d’Allemagne, l’Italie, l’Iran, la Corée du Sud, le Japon, est également forcée de passer deux semaines en confinement.

Fabien ne le cache pas, la quarantaine a été difficile. Mais il s’estime chanceux : « Il y a des jobs qui sont difficiles parce que ça met en péril le boulot, comme dans la restauration, ou l’hôtellerie. » Le Français cherche d’ailleurs à rassurer sur la situation en Chine : « Il vaut mieux prendre la quarantaine du Covid-19 calmement, trouver des choses à faire. On est 25 millions à Shanghai, tout était fermé, et il n’y a jamais eu de pénuries. Personne ne s’est rué dans les magasins. Les livraisons à domicile se sont mises en place très rapidement. Et on n’a pas mal vécu la quarantaine, en fait. C’était un passage obligatoire. »

24/03/2020 11:22
  • 3.5M
  • 1.1K

0 commentaire