retour

Un glacier géant pourrait entrer en collision avec la Géorgie du Sud

Pendant ce temps-là dans l'Atlantique Sud, le plus gros iceberg au monde se dirige droit vers un territoire britannique…

Un glacier géant se dirige vers la Géorgie du Sud

Le plus grand glacier de la planète se dirige droit vers la Géorgie du Sud, un territoire britannique abritant une biodiversité exceptionelle.

Un iceberg géant pourrait entrer en collision avec un territoire britannique. Il s’appelle A68a. C’est un bloc de glace de 150 km de long et de 48 km de large, soit 80 fois la ville de Manhattan. C’est aussi le plus gros iceberg de la planète et le cinquième jamais recensé. Il s’est détaché de la banquise à l'ouest de l'Antarctique en juillet 2017. Depuis, il a dérivé vers le nord, sur environ 1.400 km. Actuellement, il se dirige tout droit vers les îles de Géorgie du Sud.

Une zone presque inhabitée

« On espère que sa trajectoire va évoluer et qu'il va passer à côté de la Géorgie du Sud. Mais à l'heure actuelle, il se dirige droit vers elle », indique le docteur Geraint Tarling, océanographe au British Antartic Survey. Ce territoire britannique n'est pas habité : seules deux stations de recherche avec une capacité d'accueil de 25 personnes y sont présentes.

L’impact de l’iceberg pourrait tout de même être dévastateur. « Juste pour vous donner une idée, cet iceberg est presque aussi grand que la Géorgie du Sud elle-même. Cela voudrait dire que l'île deviendrait totalement inaccessible », affirme le professionnel.

Une biodiversité exceptionnelle

Les scientifiques sont particulièrement inquiets pour la biodiversité atypique de la Géorgie du Sud. « C’est l’endroit exact où les nutriments en provenance des océans du sud viennent s’amasser et nourrir un nombre incroyable d'animaux marins », explique l’océanographe.

Il poursuit : « Et le problème, c'est que si cet iceberg se retrouve coincé, il peut rester là pendant un grand nombre d'années. Ce problème peut donc s'éterniser et mettre en péril la survie de ces animaux. » 

5 millions d'otaries à fourrure antarctique vivent sur l’île. Cela représente 95 % de leur population mondiale. On y trouve aussi 400.000 éléphants de mer du sud, soit plus de la moitié des effectifs totaux. C'est également le principal site de reproduction des manchots royaux : 450.000 de couples y sont recensés. Si l'iceberg arrive jusqu'à cette zone, l’issue serait dramatique pour ces animaux. 

Un problème pour les fonds marins

Le pôle Sud se réchauffe trois fois plus vite que le reste de la planète. C’est ce qui accélérerait le détachement des icebergs. Entre 1994 et 2017, l'Antarctique a perdu 6.500 milliards de tonnes de glace. C’est plus de 17 millions de fois le poids de l'Empire State Building. 

« Il y a d'autres problèmes posés par l'arrivée de cet iceberg sur le plateau continental. Il va racler le fond de l'océan et, en Géorgie du Sud, il y a des fonds marins exceptionnels en termes de quantité et de diversité d'organismes vivants. Et en termes de stockage carbone, si cet iceberg endommage ces fonds marins, alors le carbone stocké pourra être relâché dans l'atmosphère, ce qui poserait problème en termes de réchauffement climatique », conclut le docteur Geraint Tarlin.

07/11/2020 07:25
  • 444.1K
  • 104

83 commentaires

  • Thierry T.
    13/11/2020 14:03

    C'est la Nature. On n'y peut rien.

  • Severine C.
    13/11/2020 12:04

    là pas le choix le disloquer en mer

  • Micka B.
    12/11/2020 09:27

    Ils vont bien trouver une solution pour le détourné.

  • Viviane P.
    11/11/2020 23:43

    L'iceberg poursuit son chemin, et il est dirigé par les courants marins profonds et la synergie rotative de la Terre, le jour 24 heures, et l'année 365 jours avec les saisons, les marées. Seul les scientifiques et mathématiciens chercheurs,pourront grâce à leurs savoirs et leurs outils se projeter et donner une modélisation BDE sa trajectoire.

  • Christianne A.
    11/11/2020 21:15

    It is just a tinny small part and it will change that island..imagine what a big one could do🧐

  • Sophie P.
    11/11/2020 17:18

    Il faudrait le faire exploser en pleine mer??

  • Clara M.
    11/11/2020 08:12

    ☹️

  • Miguel B.
    11/11/2020 02:48

    La Bible prédisait tout cela

  • Pierre G.
    10/11/2020 23:14

    Ça va leur faire une jolie terrasse....

  • Jean-Pierre G.
    10/11/2020 18:58

    Vu la masse ça paraît compliqué d’agir , mais vu que cette masse se déplace sur l’eau avec un mouvement lent n’y aurait il pas un moyen par une pression quelconque de légèrement provoquer un léger mouvement pour que cet iceberg dérive suffisamment pour éviter l’île et suffisamment tôt pour qu’elle ne commence à s’accrocher aux fonds du plateau !?!? Ce principe de déviation est , où a été envisagé pour une météorite s’approchant trop près de la Terrer !!!! Je veux bien essayer à la nage mais je doute que mes petits bras suffisent !

  • Manuamano M.
    10/11/2020 17:55

    Effet boomerang.

  • Karola H.
    10/11/2020 17:28

    A qui la faute ? Hommes regardez vos désastres....

  • Carol J.
    10/11/2020 15:41

    De l’eau potable en bouteilles 😉👍

  • Jacques V.
    10/11/2020 13:42

    Aucun danger. A la vitesse ou il va et sa profondeur il s' arrêtera à bonne distance des côtes. Le poisson se répartira aux alentours. Discours de réchauffiste payé pour nous faire peur.

  • Zorze B.
    10/11/2020 12:11

    Ce que j'ai retenu: la plus grande partouse de la planète c'est là bas

  • Chriss G.
    10/11/2020 11:59

    Mere nature reprend ces droit l homme a qu une seule chose a faire partir

  • Homa O.
    09/11/2020 21:09

    Qui croit à la prochaine periide de de glaciation prédites envers 2030...bon sinon cest un gros glaçon l...

  • Jacques J.
    09/11/2020 18:33

    Un petit missile lui ferai du bien

  • Ti T.
    09/11/2020 17:09

    La Nature n’a pas besoin de nos raisonnements d’humains !

  • Stéphane P.
    09/11/2020 15:41

    Ça c'est claire la démocratie n'existe pas dans ce pays

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.