retour

Une Vie : Boyan Slat, l'homme qui veut nettoyer les océans

À tout juste 18 ans, il a imaginé un système pour nettoyer les océans des déchets plastique. Aujourd'hui, le monde a les yeux rivés sur lui et son projet, "The Ocean Cleanup". Voici la vie de Boyan Slat. Avec ChangeNOW Summit

La lutte de Boyan Slat contre la pollution plastique

Nettoyer les océans et les cours d’eau, c'est le challenge que s'est lancé Boyan Slat, un ingénieur néerlandais né en 1994.

« Notre mission est de débarrasser le monde du plastique. Et pour ça, on doit faire deux choses : empêcher le plastique d'arriver dans l'océan et nettoyer le plastique qui y est déjà. » Boyan Slat a des projets fous pour lutter contre la pollution plastique des océans. Brut fait le point.

Le lancement de The Ocean Cleanup

Passionné par la science depuis tout petit, il fait son entrée dans le Guinness Book des records à l'âge de 13 ans pour avoir lancé 213 fusées à eau simultanément. Plus tard, il commence des études d’ingénieur, avant d’abandonner pour se consacrer à la question du plastique

Après avoir récolté 2 millions d'euros via une première campagne mondiale de crowdfunding, il se lance dans la réalisation d'un grand projet : The Ocean Cleanup. En 2018, il installe une première barrière pour récupérer les déchets du continents de plastique au large de la Californie. 

Collecter 90 % du plastique présent dans les océans

Mais après plusieurs mois d’essai, Boyan Slat et ses équipes ont de nombreux soucis. En juin 2019, après avoir corrigé ces problèmes, une nouvelle version du projet est lancée dans l'océan Pacifique. En sept mois, ce nouveau système a permis de récolter plusieurs tonnes de plastique. L'objectif à terme est d'arriver à collecter 90 % du plastique présent dans les océans. Pour ça, Boyan Slat souhaite également travailler au niveau de la source de la pollution : la terre.

« On devrait intercepter le plastique dans les rivières avant qu'il n'atteigne l'océan. 1.000 rivières sont responsables de 80 % de la pollution plastique. Ce sont 1 % des rivières qui causent 80 % des dégâts ! » Aujourd’hui, le monde a les yeux rivés sur lui dans l'espoir que son système soit l'une des solutions efficaces pour régler la problématique du plastique.

05/02/2020 13:09mise à jour : 05/02/2020 19:50
  • 1.3m
  • 990

163 commentaires

  • Marcelle B.
    20/05/2020 04:55

    Bravo respect

  • Gregory P.
    18/05/2020 16:52

    Nettoyage oui, mais il faut en arrêter l’utilisation aussi.

  • Mitchel E.
    16/05/2020 22:32

    Bravo

  • Dhan T.
    15/05/2020 16:39

    Awesome. Stay safe https://youtu.be/jhfZjnTLRZc

  • Jeanluc G.
    14/05/2020 13:14

    Bon courage 😀

  • Patrick B.
    14/05/2020 11:23

    Super ce gars ! Ça fait plaisir des initiatives comme celle là , alors que nos gouvernements signent des textes qui ne servent à rien puisque ce n'est pas concret

  • Fabrice F
    13/05/2020 20:35

    Ce gars me redonne foi en l'humanité

  • Muguette P.
    06/05/2020 13:37

    Bravo! Vous êtes inspirant pour l'avenir.

  • Nathalie E.
    02/05/2020 17:43

    Bravo

  • Janick G.
    01/05/2020 21:41

    Belle initiative Félicitations... Bravo....

  • Mini L.
    30/04/2020 22:40

    Supprimer le plastique ! 😡

  • Claire B.
    30/04/2020 20:10

    Je vais aller me renseigner encore plus sur ce super projet 😍 je suppose que parmi sa R&D il a cherché à ne pas attraper le vivant dans son système. Le pas est monstrueusement fantastique. La nouvelle génération est l'avenir elle est en phase avec la planète. Je me demande aussi si les pensées évolueront... pour ne plus qu'il y ait de déchets dans ces rivières et océans... afin de ne plus avoir besoin de recourir à ce type de dispositif tout simplement. Le problème à lenvers.

  • Simone S.
    30/04/2020 02:17

    Thank you !

  • William L.
    29/04/2020 08:01

  • Arthur M.
    29/04/2020 03:51

    👏👏👏

  • Dom M.
    28/04/2020 17:05

    Il y a des décennies que les eaux pluviales devraient être débarrassées de leur dechets solides! Hélas pour l assainissement c est le compteur d eau potable Mais pour la pluie qui veut payer ?

  • Chantal B.
    28/04/2020 14:37

    Il faudrait déjà punir ceux qui font ça et leur faire payer leur bordel

  • Eric V.
    28/04/2020 09:20

    50 milliards de tonnes à ramasser ! C'est pas demain qui vont rentrer ... 😑

  • Pauline L.
    28/04/2020 08:02

    Superbes initiatives ! Par contre qu'en est il du plastique qui ne flotte pas en surface ? Il semblerait que dans l'intégralité du plastique trouvé en mer, 2% se trouve à la surface contre 98% dans le fond des oceans (et par conséquent ingéré par les animaux marins)?

  • Jérémy M.
    28/04/2020 06:36

    N'oublions pas que le meilleur déchet est celui que nous ne produisons et n'utilisons pas. Il faut refuser les sacs plastiques dans les magasins, acheter dans des magasins en vrac, boire l'eau du robinet et dinc tout faire pour limiter notre production de déchets.

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.